Mois : mars 2020

Mensualiser ses dépenses : Pourquoi est-ce primordial?

Pourquoi mensualiser ses dépenses est une des pratiques essentielles à adopter pour avoir une gestion de budget zen ?

Avant d’y répondre, posez vous les questions suivantes.

Est-ce que vous avez déjà l’impression d’avoir vécu une telle situation :

  • Recevoir une facture tous les 3 mois en vous disant « m**** ce mois-ci c’est compliqué, j’ai tel taxe à payer que j’avais oublié » 
  • « J’ai l’assurance à régler en une fois pour l’année » ou  » les charges de copropriété » trimestrielles» .
  • Et finir par vous dire : « Ce mois ci ça va être compliqué pour mettre de côté ou pour se faire plaisir » car j’avais oublié cette dépense!
mensualiser ses dépenses

Si vous avez déjà vécu une situation similaire c’est que vous n’avez certainement pas mensualisé la plupart de vos grosses dépenses annuelles.

Pour commencer sur de bonne bases sur la gestion de votre budget, la première étape est comme l’explique cet article de définir ses charges fixes. Si vous êtes dans une démarche de reprise en main de vos finances pendant le confinement, je vous invite à lire cet article qui propose un plan pour optimiser son budget en 4 jours pendant le confinement.

Même si vous gagnez plutôt bien votre vie, vous vous retrouvez quasiment tous les mois avec une taxe ou un quelconque paiement à l’échéance qui peut vous mettre dans rouge pour le mois.

De quelle dépenses s’agit -il ?  

Ce sont généralement celles qui nous demandent un paiement à l’échéance tel que

  • Les impôts (taxe foncière, habitation, etc…)
  • Charges de copropriété
  • Assurance
  • Electricité

Pourquoi mensualiser ses grosses dépenses ?

Car en les mensualisant, ces dépenses rentrent dans vos charges fixes mensuelles et vous permet d’avoir une vision plus précise sur votre reste à vivre concret du mois.

Et surtout, vous avez moins de chance d’avoir de « surprise » avec une taxe, charge ou autres grosses dépenses que vous auriez oubliées.

Vous débutez donc vos mois beaucoup plus sereinement.

Un budget vraiment zen 😊.

Attention à la « fausse astuce » !

C’est celle que j’utilisais encore il y a quelque temps.

C’est le fait de provisionner votre future dépense sur votre compte épargne

Beaucoup l’utilise en pensant bien faire.

Même si ce n’est pas « mal » de faire ça. C’est évidemment toujours mieux de ne pas anticiper la facture.

Mais en faisant comme ça vous n’avez pas clairement de vision sur votre « vrai budget mensuel ». De plus vous avez une « fausse épargne » sur votre compte. Car le mois où vous allez payer cette facture , si vous avez un imprévu, vous pouvez être induit en erreur par cette « fausse épargne » et avoir plus de mal à faire face à cet imprévu.

Voici un exemple de l’astuce de provision que j’utilisais encore il y a un an et les conclusions que j’en ai tiré.

Pour la taxe foncière, je savais que je devais payer 600€ en Septembre.

Mais je ne voulais pas mensualiser cette charge car je connaissais le montant de la taxe et la date à laquelle je devais la payer.

Donc tous les mois de septembre, je payais les 600avec mon salaire ou avec l’épargne que j’avais prévu à cet effet. Du coup ça me mettait dans le rouge tous les ans à la rentrée. 

En Septembre, c’était serrage de ceinture obligatoire

J’étais souvent forcé d’utiliser mon épargne. Je ne pouvais donc jamais me payer un truc particulier et j’étais incapable de faire face à un quelconque imprévu.

Or, en septembre on a souvent des imprévus.

Et en fait n’importe quel mois de l’année car justement l’imprévu ne peut s’anticiper.

Je me suis vite rendu compte qu’en mensualisant cette charge, je ne touchais pas à mon épargne tous les mois de septembre.

Je pouvais être capable, au contraire, de mieux épargner ou de faire face à d’autres éventuels imprévus.

Effectuez ces démarches de mensualisation au plus tôt car certains organismes comme les impôts, les syndics de copro ont un certain délai avant de prendre en compte la mensualisation.

Donc l’action faite aujourd’hui sera peut-être pris en compte uniquement l’année prochaine.

La plupart des démarches sont très faciles. Pour les impôts par exemple, en allant sur votre profil, la mensualisation se fait en 2 clics.

Pour votre syndic de copropriété un mail peut suffire.

En résumé, ce que vous devez faire :

  • Balayez toutes vos charges importantes et ponctuelles de l’année
  • Mensualisez toutes ces charges dès maintenant (dans la mesure du possible)
  • Prenez vous 2h de votre temps et enchaînez tout d’un coup. Profitez du confinement pour le faire!

J’espère que cet article a pu vous apprendre quelque chose sur la gestion de votre budget.

En espérant avoir pu vous convaincre de mensualiser vos grosses dépenses ponctuelles au cours de l’année.

Pendant la période de confinement, j’offre le premier RDV téléphonique de coaching budgétaire.

Si vous voulez faire le point sur votre situation, vos difficultés et vous donner des premiers conseils personnalisés pour améliorer la gestion de votre budget , le 1er RDV est gratuit.

Gérer son budget en voyage : Test de l’application Travel Spend

Gérer son budget en voyage ? Pourquoi faire ? On est en vacances ! Pas envie de s’embêter à faire de la gestion de budget.

Même si la situation actuelle ne se prêt guère au voyage, cet article peut vous permettre d’anticiper la préparation de votre prochain voyage. Si vous voulez avoir des idées pour profiter du confinement je vous invite à lire « Comment profiter du confinement? ». Si vous souhaitez optimiser votre budget pendant le confinement voici un plan d’action en 4 jours.

C’est vrai que l’idée de gérer son budget en voyage peut paraître inapproprié. On part en vacances pour profiter de son voyage et non pour se prendre la tête avec le suivi de nos dépenses.

Mais, en même temps qui ne se soucie pas un minimum de ses dépenses en voyage ?

Surtout pour les longs voyages. C’est clairement nos dépenses et donc la gestion de notre budget qui déterminera le temps de notre voyage et ce qu’on peut se permettre.

C’est pour cette raison qu’ont émergé les applications de budget voyage.

Elles permettent de faciliter grandement la chose.

En 10 secondes, on peut comptabiliser nos dépenses et avoir un suivi précis quotidien de notre budget.

A moins que vous ne soyez en digital detox pendant votre voyage, rare sont ceux qui n’ont pas leur téléphone à portée de main. Ne serait-ce que pour prendre des photos.

Grâce à ces applications, il est très facile maintenant de gérer son budget en voyage avec le téléphone.

De plus, vous n’avez pas besoin d’internet. Même en mode avion pendant tout votre séjour, vous pouvez le faire.

Pourquoi gérer son budget en voyage ?

Pour plusieurs raisons.

En entrant certaines infos dans l’application, l’application va vous calculer un budget voyage quotidien auquel vous avez droit pour respecter votre budget total.

Grâce à cette info, vous savez en temps réel si vous voyagez « au-dessus de vos moyen » par rapport à votre budget prévisionnel.

Avec ce constat quotidien, vous pouvez soit :

  • Affiner votre budget global à la hausse ou à la baisse et garder le même train de vie en voyage
  • Revoir votre façon de voyager soit en vous limitant sur certains plaisirs / activité ou au contraire en vous permettant plus de confort et de folies.
Le principal avantage à utiliser une application est de pouvoir contrôler ce budget et avoir de la vision sur ce qu’on peut se permettre ou non pendant le voyage

Quelle application choisir pour gérer son budget en voyage ?

Sur Google Play, il y a en des dizaines et honnêtement je ne les ai pas toutes testées.

J’avais beaucoup entendu parler de « Budgi » mais impossible pour moi de la trouver sur google play et de la télécharger.

J’en ai donc testé 2 différentes :

Ce test a été réalisé durant 3 semaines de voyage aux Philipinnes.

J’ai commencé à le faire sur les 2 applications et je me suis vite focalisé sur Travel Spend qui est à mon sens beaucoup plus ludique et facile d’utilisation que Travex.

Cette application permet notamment de :

  • Choisir sa monnaie d’origine
  • Choisir la monnaie locale dans laquelle vous faites vos dépenses
  • Déterminer le budget total que vous vous êtes fixé sur la durée du séjour.
  • Entrer très rapidement et de manière ludique toutes vos dépenses quotidiennes

Au début du voyage, vous allez régler les paramètres de base tel que :

  • Identité
  • Budget total que vous vous êtes fixé sur la durée du séjour.
  • Date de début et fin de séjour
  • Devise Locale
  • Devise d’origine

Une fois les première données entrées vous arrivez sur l’interface principale .

gérer son budget en voyage

Comme vous le voyez on voit en un coup d’œil les dépenses du jour,  les dépenses totales et  la moyenne quotidienne dépensée.

Cela permet de se situer dans les dépenses quotidiennes par rapport au prévisionnel

Pour ajouter une dépense, appuyez sur le petit « plus » en bas à droite de l’interface principale et vous arrivez sur cette interface là pour choisir la catégorie

gérer son budget en voyage

Pour ajouter des catégories, il faut avoir la version premium.

Je pense qu’avec ce qui est déjà proposé c’est largement suffisant pour gérer votre budget par catégorie.

Vous arrivez ensuite sur la page pour entrer les dépenses.

gérer son budget en voyage

Ici tout est très ludique et simple.

Vous entrez la dépense dans la devis locale ce qui facilite les choses quand on voyage.

Le calcul en euros se fait automatiquement sur l’interface principale.

Vous pouvez ajouter une remarque pour détailler un peu la dépense.

Je vous conseille de le faire pour chaque dépense pour vous repérer surtout quand on change de ville pendant le voyage .

Car quand on enchaîne les bus, tuk tuk,taxi, bateau etc… on peut vite se perdre en écrivant juste « Transport » à chaque fois.

Sur l’onglet suivant, on peut voir les statistiques globales avec le budget quotidien prévu au vu de votre budget initial prévisionnel.

Et on peut voir le surplus d’économie ou le surplus dépensé par rapport à votre budget total

gérer son budget en voyage

Et ci dessous le graphique de dépense par catégorie. Il permet de voir en un coup d’œil la répartition par poste de dépense. Cette analyse permet de constater notre façon de consommer pendant le voyage et peut donc nous permettre de réaffecter nos postes de dépenses là où on le pense plus approprié.

gérer son budget en voyage

J’espère que cet article vous a plu et à pu vous convaincre de tester une application de gestion de budget pendant votre prochain voyage

Quoiqu’il en soit, bon voyage à vous et bonne gestion de votre budget en voyage !

Si vous souhaitez faire un point sur votre situation budgétaire que ce soit pour économiser pour un voyage ou autre, le premier RDV téléphonique est gratuit.

Batch Cooking : Gagnez du temps, de l’argent et mangez sainement !

Le batch cooking est une pratique que j’ai découverte il y a peu de temps lors d’un cours de cuisine que l’on m’a offert.

Ma compagne et moi en sommes devenu de véritables adeptes.

C’est une des meilleures astuces qui existent pour réduire drastiquement son budget « Nourriture » tout en gagnant du temps.

Si pendant le confinement, vous êtes déjà dans une démarche d’optimisation de budget je vous invite à lire cet article qui présentent un plan d’action en 4 jours pour optimiser ton budget.

Etant spécialisé en gestion de budget et non en tutos cuisine, je vais vous décrire LA méthode à appliquer sans trop rentrer dans les détails culinaires 🙂

Qu’est ce que le Batch Cooking ?

C’est une pratique qui consiste à cuisiner tous ses repas de la semaine en une seule fois généralement le dimanche.  

Cela peut être pour les repas du midi (à amener au travail) ou pour les repas sur soir.

Cela permet de concentrer ses efforts de cuisine en une seule fois dans la semaine.

L’objectif est que cette activité nous prenne 2h maximum afin de ne pas perdre notre dimanche complet en cuisine.

Cette pratique d’origine Anglo-saxone se démocratise petit à petit en France.

Et tant mieux ! Comme le dit le titre de cet article, les avantages sont nombreux :  

  • Gain de temps sur toute la semaine
  • Economies sur le budget Courses / Alimentation
  • Manger plus sainement avec des plats faits maison

NB : La méthode s’applique normalement « Hors confinement » mais vous pouvez profiter de la situation actuelle pour essayer la méthode « comme si c’était dimanche ». Et si vous aimez l’idée, vous pourrez la faire le dimanche lorsque le confinement sera terminé.

Batch Cooking pour le repas du midi ou le repas du soir ?

C’est à vous de choisir mais dans les deux cas, ils présentent de nombreux avantages :

Repas du midi :

  • Economies sur le budget « cantine » si vous mangez au restaurant d’entreprise
  • Economies sur votre budget « repas midi » d’autant plus importante si vous devez manger à l’extérieur
  • Manger plus sainement que si vous mangiez la nourriture industrielle des restaurants d’entreprise ou des sandwichs tous les jours
  • Évitez la queue à la cantine, à la boulangerie
  • Mangez les plats que vous choisissez

Repas du soir :

  • Gain de temps considérable tous les soirs de la semaine
  • Plus de temps pour votre vie personnelle à profiter avec votre conjoint et/ou avec vos enfants
  • Plus de temps pour faire du sport ou d’autres activités (musique, danse, art etc..)

Autres avantages généraux :

  • Développer vos idées culinaires
  • Varier vos goûts et plaisirs en fonction des saisons et de vos envies du moment.

Concrètement c’est quoi la technique du Batch Cooking?

Comme précisé plus haut, je ne suis pas spécialiste des tutos cuisine donc je m’excuse d’avance si mes idées culinaires ne sont « pas très raffiné  » 🙂

Je vais avant tout expliquer de manière concise et avec des mots simple les principes de base de la méthode.

Elle n’est pas si compliquée et ne demande pas forcément des compétences culinaires particulières.

Juste de la méthode et de l’organisation (comme pour gérer son budget 😊)

Cela peut paraître fastidieux de cuisiner 4 plats en une seule fois mais avec la technique que je vais décrire ci-dessous ça devient beaucoup plus simple.

1ère étape : Faire les courses

Avant d’aller faire les courses, vérifiez vos restes (frigo et placard) pour éviter le gaspillage et éviter de payer des aliments que l’on a déjà et donc d’économiser indirectement.

Ensuite, allez au supermarché le samedi après-midi ou si possible au marché le dimanche matin.

Vous pouvez aussi commander des produits en direct des producteurs sur le site pourdebon.com et vous faire livrer à domicile (10€ de réduction en suivant ce lien)

Dans tous les cas, faites de bonnes courses avant en prévoyant grossièrement les ingrédients pour les recettes voulues.

Prenez toujours des légumes de saison.

Ce sera toujours mieux de manger des légumes de saison à la fois pour votre santé que pour favoriser les circuits courts et la production locale.

Si vous avez un doute, je vous invite à regarder ce site pour les légumes et fruit de saison du moment.

De plus, le fait de prendre des légumes de saison vous oblige à varier vos recettes en fonction des saisons et stimule donc votre créativité culinaire indirectement.

2ème : Organisez votre espace

Il n’y a rien de pire que de cuisiner dans le bordel.

Surtout avec un tel volume que représente les 4 repas que l’on va préparer.

C’est comme chercher ses outils quand on fait des travaux. C’est particulièrement agaçant et frustrant !

Le batch cooking c’est avant tout de l’organisation.

Pour cuisiner de façon vraiment sereine, commencez par dégager tout ce qui traîne sur votre plan de travail et tables à proximité.

Faites la vaisselle de ce qui traîne car vous allez en avoir pas mal à faire à la fin et pour libérer vos éviers.

Vous pouvez aussi sortir la plupart des ustensiles tel que Wok, Marmite, poêle, balance, cuillère en bois etc…

Faire tout ça en amont vous évitera de chercher vos ustensiles quand vous avez 3 choses qui cuisent en même temps et que vous êtes débordé.

3ème étape : Sortez tous vos ingrédients pour imaginer vos recettes.

batch cooking

Je vous conseille de les trier en fonction du type d’ingrédient pour avoir des idées en distinguant :

  • Légumes
  • Fromages
  • Viandes / poulet / poissons
  • Sauces (tomate, crème fraîche, lait de coco etc…)
  • Herbes
  • Condiments
  • Conserves

Avec ce tri, vous allez déjà avoir des idées de recettes et savoir ce que vous pouvez utiliser ou ranger au frigo.

L’idée principale du Batch cooking est de mutualiser les mêmes ingrédients sur différents plats pour optimiser l’achat des légumes et le temps de préparation.

Exemple : SI vous avez 2 kg de patates, prévoyez un gratin dauphinois et une tartiflette ou une purée.

De manière générale, essayez de faire 4 plats maximum car plus devient vraiment chronophage.

Le but étant que le batch cooking nous prenne 2h de notre temps maximum et de ne pas perdre son dimanche complètement.

Si vous voulez un exemple concret d’idée de recettes, je vous invite à aller voir en fin d’article ce que j’ai fait dimanche dernier.

Vous pouvez aussi acheter des livres spécialisés de Batch cooking pour vous donner des idées. Il en existe pour tout type de régime (végétarien, vegan, carnivore).

4ème étape : Coupez tous les ingrédients

C’est souvent l’étape la plus longue. A ce moment là, on n’est pas obligé d’avoir des idées précises de toutes nos recettes en tête.

C’est une fois que l’on aura tout coupé qu’on pensera aux combinaisons possibles pour faire de bons plats.

Coupez tous les légumes de saison que vous avez.

En priorité les restes du frigo et placard et ceux qui périment vite pour éviter de gaspiller.

Coupez ensuite ceux que vous avez acheté le matin au marché.

Coupez ensuite la viande, poulet ou autre ingrédient nécessitant d’être découpé.

5ème étape : Cuisinez

batch cooking

C’est à cette étape qu l’organisation est primordiale.

Faites-en sortes de démarrer par ce qui met le plus de temps à cuire.

Par exemple les légumes « durs » ou à blanchir d’un côté (tel que les carottes, le chou, etc…) et ceux à la vapeur de l’autre.

Le temps qu’ils cuisent, faites autre chose pour optimiser le temps de cuisson

L’idée principale est de pouvoir utiliser des légumes coupés sur 2 plats distincts ou plus.

Par exemple :

  • Couper 4/5 Oignons et les répartir dans la plupart des plats.
  • Avec 1 sac de patates, faites une purée et une tartiflette
  • Avec 4 poireaux, faites une tarte aux poireaux et se servir du reste pour une poêlée de légumes

6ème étape : Stocker vos tuperwares

Une fois que tout est cuisiné et tout cuit, mettez tout vos plats dans vos tuperwares.

Attendez qu’ils refroidissent jusqu’à température ambiante avant de les mettre au frais pour éviter de faire consommer votre frigo pour rien en refroidissant des plats chauds.

Et les avantages budgets dans tout ça ?

Si vous faites ça ne serait ce que 2 fois par mois, vous diminuerez drastiquement 2 postes de dépenses :

  • Courses / Supermarché
  • Repas du midi

Si vous avez des tickets restaurants et que vous avez l’habitude de payer vos repas du midi avec ça et que vous mangez vos gamelles grâce à cette technique, vous pourrez payer plus de courses avec votre carte donc votre budget « courses » sera encore plus faible.

Le petit plus économie : Si votre contrat électrique est en tarif Heure Pleine/Heure creuse et que votre commune a les heures creuses le dimanche (en général entre 14h et 17h) essayer de caler votre activité de Batch Cooking à ce moment-là. Car vu la puissance utilisée en simultanée (four, plaques, micro onde et lave-linge tant qu’à faire !)  vous pourrez profiter pleinement de l’heure creuse et faire de belles économies d’électricité.

Exemple concret de mon batch cooking de dimanche dernier

Réalisé pour 2 personnes (sachant qu’un des deux ne mange pas de viande rouge).

Légumes achetés de saison le samedi (en Mars)

  • Chou Blanc
  • Carotte
  • Poireau
  • Pomme de Terre (Reste)
  • Oignons (Reste)
  • Champignons  

Viande :

  • Filet de Poulet
  • Lardons (reste)

Fromage :

  • Gruyère
  • Fromage à gratin
  • Fromage à tartiflette (Reste)

Avec tous ces ingrédients, je m’étais fixé initialement de faire une tartiflette, un Wok de poulet aux légumes et une soupe de légume.

Après avoir tout coupé, j’ai commencé par cuire le chou et les carottes à la vapeur (légumes « dur ») donc long à cuire. J’aurai pu aussi les faire blanchir mais je n’ai « que » 4 plaques donc je voulais les garder pour les autres cuissons.

J’ai ensuite fait revenir oignons et poireaux dans un wok puis j’ai ajouté les champignons et enfin le poulet.

En parallèle

  • j’ai fait cuire du riz en bonne quantité (4 personnes)
  • je faisais cuire les patates (pour 4 personnes aussi)
  • j’ai mis un reste de potimarron qui me restait + Poulet restant + Carotte dans une casserole pour en faire une grosse soupe.

Une fois le Wok prêt et le riz cuit, j’ai tout mélangé, ajouter un peu de crème de coco et j’avais 4 parts de ce plat là qu’on pourra nommer => Wok de légume au poulet ?

Quand mes patates étaient cuites, j’ai lancé le reste des oignons avec lardons.

J’ai tout mélangé, mis dans un plat et ajouter de la crème fraîche et du fromage à tartiflette et enfourner le tout pendant 20 minutes.

Pendant ce temps, les légumes de ma soupe cuisaient (2 parts).

Comme il restait un peu de patates qui étaient cuites, je les ai écrasé et rajouté du thon. Ce qui a donné 2 parts pour une purée au thon maison (pas prévu à la base).

Avec les légumes cuits à la vapeur, je n’avais plus forcément d’idée donc je l’ai juste mis dans un tuperware.

Un soir de la semaine, j’aurai juste à les ressortir mettre du fromage au-dessus et enfourner pour faire un gratin de légumes (2 parts aussi).

J’ai aussi stocké du riz cuit (je n’ai pas tout mis dans le wok) comme ça j’aurai déjà du riz prêt pour un soir de la semaine.

Pour résumé, en 2h de temps j’ai les plats suivants de prêt :

  • Wok de poulet au légumes coco ( 4 parts)
  • Tartiflette (2 parts)
  • Purée au thon (2 parts)
  • Soupe (2 parts)
  • Riz seul restant (2 parts)
  • Gratin de légume (à remettre au four) (2 parts)

J’ai donc 14 plats de prêt en tout dont 10 juste à réchauffer. Les 4 autres (Gratin légume + Riz ) je pourrai les manger le soir en les mettant au four ou juste en accompagnant avec une petite chose.

Voilà, j’espère sincèrement que cet article vous aura appris quelque chose et que vous pourrez essayer à votre tour d’utiliser cette méthode pour réduire votre budget « Alimentation».  

Je tiens à remercier l’atelier des sens où j’ai pu prendre le cours de Batch cooking qui m’a permis de réaliser cet article.

Si l’article vous a plus, je vous invite à le partager à un ami à qui cela pourrait être utile.

Comme précisé en début d’article, pendant la période du confinement j’offre le premier RDV de coaching budgétaire gratuit.

Il nous permettra de faire le point sur votre façon de dépenser et de vous donner des premiers conseils en fonction de votre situation personnelle.

Aucun engagement. C’est gratuit 😊

Comment diminuer ses frais bancaires?

Diminuer ses frais bancaires peut paraître une astuce secondaire au vu du faible montant mensuel prélevé (en général un peu moins de 10€/mois).

Ecoutez la version Podcast

Mais avec des astuces simples, on peut économiser une centaine d’euro dans l’année.

Pour en savoir plus sur les charges fixes en général, première étape primordiale pour gérer son budget correctement, je vous invite à lire « Définir ses charges fixes mensuelles »

Nous avons tous eu au moins une fois dans notre vie une banque « traditionnelle » tel que le crédit agricole, LCL, Société générale etc…

Depuis quelques années, l’essor des banques en ligne et leur adoption massive a permis la remise en question des « frais bancaires ».

Ces frais appliqués par les banques traditionnelles sont possibles d’être supprimés avec une banque en ligne.

C’est la principale raison qui pousse beaucoup de gens à franchir le cap et tout passer sur une banque en ligne

On va voir en détail dans cet article les principaux avantages et inconvénients d’une banque en ligne.

Et surtout quelque soit votre situation, pourquoi il est plus intéressant d’ouvrir un compte en ligne pour diminuer ses frais bancaires.

Les avantages de la banque en ligne 

NB : Dans cet article je vais citer Boursorama mais les  principes et avantages généraux  s’appliquent à tout ses concurrents en tant que banque en ligne ou néobanques

Le principal avantage est plutôt simple et pleine de bon sens  =>  C’est beaucoup moins cher.  

Voici les principales économies que l’on peut faire en ayant une banque en ligne :

  • Pas de frais de compte
  • Carte bancaire gratuite
  • Pas de frais de découvert jusqu’à un certain montant (-600€ pour boursorama)
  • Possibilité d’avoir une bonne carte gratuite (Visa premier ou Ultim) sans forcément avoir de gros revenus.

Une banque traditionnelle facture en général 8€/mois pour le seul fait d’avoir un compte courant, une carte classique, et un découvert autorisé minimum.

Cela s’explique principalement car les banques traditionnelles doivent payer « leurs murs » contrairement aux banques en ligne.

Donc le simple fait de changer vers une banque en ligne vous fait gagner 8* 12 => 96€ par an.

Si on ajoute à ça les offres de parrainage (80€ pour Boursorama et plus suivant les périodes) on a une économie de 180€ sur l’année en passant avec une banque en ligne + 100€ / an.

Si vous voulez profiter de l’offre de Boursorama et gagner entre 80€ et 130€ c’est par ici

Les inconvénients de la banque en ligne

Ce sont les principaux arguments des « pro banque traditionnelles ». 

  • On ne peut pas voir son conseiller bancaire physiquement
  • On n’a pas d’interlocuteur unique

Sans faire de généralité et d’après ma propre expérience, sur les 3 banques classiques que j’ai eu dans ma vie, j’ai toujours GALERER à joindre ma conseillère car elle est soit en RDV client, en congés ou en maladie…

Diminuer ses frais bancaires

Pour la moindre demande, je dois harceler la banque et laisser plusieurs messages pour espérer un retour.

Je ne leur jette pas la pierre à tous / toutes. Car je suis persuadé qu’il y a des conseiller(e)s très compétent(e)s.

Mais il est courant que les conseiller(e)s ont à charge plus de 1000 clients.

Ce qui est à mon sens beaucoup trop pour assurer un suivi de qualité et qu’ils puissent être réactifs.

En effet, avec une banque en ligne, vous ne tomberez jamais sur la même personne et vous attendrez aussi au téléphone.

Mais j’ai pu constater avoir plus rapidement ce que je voulais avec ma banque en ligne qu’avec ma banque classique (pour 0€ / mois du coup ! )

Les néobanques

Je n’ai personnellement pas tester les néobanques.

Je sais que c’est intéressant pour les retraits et paiement à l’étranger jusqu’à un certain plafond.

Vous pouvez lire cet article très bien fait de Johan qui donne un avis complet sur la néobanque N26.

Malgré l’essor des néobanques, la sortie de la carte Visa Ultim de Boursarama à mon sens à « tuer » le marché des néobanques.

En effet, la VISA ULTIM de Boursorama a les avantages de N26 et revolut sans les inconvénients à savoir :

  • Retrait et paiement illimité à l’étranger sans frais
  • Aucune condition de revenus pour la demander contrairement à une visa premier

La seule condition pour ne pas être prélevé de 15€/pis est de faire un paiement par mois avec cette carte.

Il suffit simplement d’acheter votre baguette de pain une fois dans le mois et vous êtes tranquille.

diminuer frais bancaires

Dans quel cas garder sa banque classique peut rester intéressant ?

A mon sens,il y a un seul avantage à garder sa banque classique.

C’est dans le cas où vous avez toujours un crédit chez eux. Que ce soit à la consommation ou immobilier.

  • Si vous avez un crédit à la consommation, dans tous les cas je vous conseille de le solder au plus tôt. Ça doit faire partie de vos objectifs prioritaires pour avoir un budget ZEN.
  • Si c’est un crédit immobilier, essayez de voir avec un courtier pour le faire racheter par une autre banque (en ligne si possible) pour voir si vos mensualités peuvent diminuer. Ce qui pourrait être une raison de plus de quitter votre banque classique.

Même si vous avez un crédit, rien ne vous empêche de garder votre banque traditionnelle uniquement pour le crédit.

Dans ce cas là, vous pouvez demander de diminuer vos frais bancaires au maximum en supprimant la carte bancaire, l’autorisation de découvert etc…

Gardez uniquement le minimum de frais de compte (1€/ mois en général) permettant le paiement du crédit. Pensez juste à vous faire un virement automatique pour ne pas être à découvert évidemment !

La démarche pour changer de banque : Simplifié avec la loi mobilité bancaire

La loi de mobilité Bancaire (aussi dit Loi Macron) permet de transférer automatiquement tous les prélèvements SEPA mensuels de votre courant vers votre nouveau compte en ligne.

Même principe pour vos salaires. En théorie tout se fait automatiquement.

Précisez bien sûr à votre nouvelle banque que c’est votre devenu votre banque principale et demandez l’application de la loi Macron.

La seule démarche que vous aurez à faire est l’envoi d’un courrier en recommandé à votre banque traditionnelle. Il est nécessaire pour demander la clôture de tous vos comptes avec le transfert du solde vers le nouveau compte.

Pour vous simplifier la tache voici le modèle de lettre à envoyer.

En résumé : Comment diminuer ses frais bancaires ?

  • Si vous avez un crédit immobilier ou à la consommation
    • Gardez votre banque classique juste pour le crédit
    • Faites diminuez au maximum vos frais bancaires (1€/mois en supprimant carte et découvert autorisé)
    • Ouvrez un compte en ligne pour vos salaires et dépenses principales et appliquer la loi mobilité bancaire
  • Si vous n’avez pas de crédit 
    • Passez tout et au plus vite sur une banque en ligne avec la loi mobilité bancaire
    • Attendez 3 mois (le temps des démarches et transferts) et fermer votre compte en banque traditionnelle.

Dans les 2 cas, si vous souhaitez que je vous parraine pour un compte Boursorama, c’est par ici

Si cet article vous a plu ou appris quelque chose, je vous invite à le partager à un ami à qui vous pensez que ce pourrait être utile.

Si vous souhaitez faire un point sur votre situation financière, vous pouvez réserver un RDV de coaching privé


Prendre RDV

Comment optimiser son budget pendant le confinement en 4 jours?

Avez vous déjà penser à profiter de cette période pour optimiser votre budget?

La première semaine de confinement vient de se terminer et le temps peut commencer à sembler long.

La mauvaise nouvelle est que, à priori ce n’est pas prêt de s’arrêter.

La bonne nouvelle est que ce confinement nous permet de mettre ce temps à disposition pour faire des choses que l’on n’a jamais le temps de faire.

Par exemple, faire un gros ménage de printemps, ranger bien notre appartement, cuisiner etc…

Pourquoi ne pas également en profiter pour prendre le temps de se poser et analyser la façon d’optimiser notre budget ?

Il y a plusieurs choses que l’on peut envisager pour optimiser son budget pendant le confinement.

Voici un petit tutoriel pour reprendre le contrôle sur ses finances personnelles en 4 jours .  

# Jour 1 : Lister les charges fixes

Ce premier exercice est le plus simple, le plus rapide mais également le plus important pour optimiser son budget.

Comme expliqué dans « définir ses charges fixes », prenez vous 5 minutes (en ce moment il n’y a pas d’excuse 😉) et ouvrez un tableau excel.

Listez vos charges fixes mensuelles à l’aide de vos derniers relevés bancaires.

Faites-en la somme et constater quelles sont vos charges fixes et donc votre reste à vivre mensuel.

Optimiser son budget

# Jour 2 : Optimiser les charges fixes de son budget

C’est un exercice un peu plus long mais qui pourra contribuer à passer le temps en confinement 🙂

Pour chacune de vos charges fixes, aller voir des comparateurs comme sur jechange.org.  

Evaluez ce que propose la concurrence pour chaque charge fixe et l’économie potentielle à réaliser.

Le détail de la démarche et les erreurs à éviter sont précisés dans l’article « Economiser avec la concurrence ».

Le temps passé peut vite être rentabilisé. Pensez que le confinement est une opportunité pour mettre du temps à disposition pour optimiser son budget.

#Jour 3 : Gérez vos budgets variables – LA clé pour optimiser son budget

Profitez-en aussi pour apprendre à gérer votre budget variable du mois.

Téléchargez l’application gérermescomptes qui à mon sens est la meilleure du moment.

Elle prévoit de planifier les postes de dépenses variables pour le mois plutôt que de constater les dégâts par catégorie comme le font la plupart des applications bancaires.

Même si on ne va pas se mentir, en ce moment à part sur le poste de dépense « Supermarché » on ne dépense pas grand-chose.

Mais c’est le moment pour apprendre à le faire et le généraliser aux dépenses mensuelles une fois que l’on sera sorti du confinement.

# Jour 4 : Faites le tri chez vous

Une fois vos tableaux faits et votre application prête, profitez-en aussi pour faire le tri chez vous.

Faites le tri dans vos placards et manger les conserves ou plats qui sont au fond de vos placards depuis des années et qui sont encore bon ! Vous éviterez le gaspillage et profiter pour nettoyer vos fond de placards 🙂

Faites le tri dans vos vêtements et donnez-les ou vendez les si ils sont encore en bon état.

Faites le tri dans vos cagibis et garage et donnez ou vendez ce dont vous vous servez plus. 

# Tous les jours : Eviter la surconsommation

Comme décrit dans l’article « Achats compulsifs : Eviter de craquer pendant le confinement » , éviter de traîner sur les sites de E commerce et limitez-vous aux achats essentiels pendant cette période.

# Tous les jours : Faites des économies

En cette période de crise inédite, on ne sait absolument pas de quoi demain sera fait. On ne sait pas si on continuera à toucher notre salaire si le pays continue d’être paralysé pour les prochaines semaines et prochains mois

Cette période de confinement est également une occasion pour faire plus d’économies que d’habitude.

Comme décrit dans l’article « Epargne de précaution : Combien faut-il ? » profitez de cette période pour faire des économies et si possible vous constituer une épargne de précaution si ce n’est pas déjà fait.

On ne peut plus sortir donc plus de tentation d’acheter des vêtements, d’aller boire des coups ou d’aller au restaurant.

Profitez en pour renflouer vos caisses et si vous le pouvez mettez de coté pour réalisez vos projets après la crise !

SI cet article vous a appris quelque chose d’utile à vos yeux n’hésitez pas à le partager à un ami à qui vous pensez que ça pourra être utile :-).

Si vous souhaitez faire une évaluation de votre situation financière, le premier RDV est gratuit pendant cette période particulière .

Achats compulsifs en ligne : 5 conseils pour ne pas craquer

Les achats compulsifs , aussi appelé « oniomanie » sont une vraie plaie pour la gestion de notre budget.

Si vous êtes en télétravail, vous avez certainement de quoi vous occuper la journée mais sinon vous pouvez vite tourner en rond.

Un des potentiels passe temps peut facilement devenir les achats compulsifs sur internet.

Les achats compulsifs sont déjà un problème en temps normal.

Et en ces temps-ci, ils peuvent clairement s’avérer problématique car ils libèrent en nous de la dopamine (hormone de la récompense).

Donc nous aide à nous rendre bien ou mieux sur le moment.

Si vous voulez en savoir sur l’aspect psychologique et médical de l’oniomanie je vous invite à lire cet article.

Comment canaliser ces pulsions d’achats compulsifs en ligne pendant ?

Voici 5 conseils / pistes de réflexion.

#1 Utilisez la méthode ABC

C’est celle que j’utilise lorsque je sens que je vais acheter quelque chose de manière compulsive ou irrationnelle.

Posez-vous les 3 questions suivantes avant un achat quand vous avez un doute sur le fait qu’il soit compulsif.

  • A : Est-ce Adapté à mon besoin ?
  • B : En ai-je réellement Besoin ?
  • C : Ai-je Comparé les offres ?

#2 : Profitez du confinement pour faire des économies.

Comme évoqué dans l’article « Epargne de précaution : De combien doit elle être », cette période peut être l’occasion de faire des économies. Et même vous créer une épargne de précaution pour les mois à venir au vu de l’avenir incertain.

Toutes les choses inutiles que pouvez éviter d’acheter seront des économies en plus. A la fois pour :

  • Vos projets personnels.
  • Vous préparer à la sortie de crise qui demeure très incertaine.

On ne sait pas de quoi demain sera fait. Cette phrase n’a jamais été autant pertinente qu’en ce moment.

Peut-être nous allons tous passer en chômage partiel si le confinement dure trop longtemps ? Donc une baisse de salaire ? Comment va t-on subir la crise économique qui va découler de la crise sanitaire?

Par précaution, gardez votre argent et vos économies plutôt que de le dépenser dans des choses futiles.

#3 Limitez-vous aux achats essentiels

La crise que nous vivons est peut-être l’opportunité de repenser notre façon de consommer.

Aujourd’hui on ne peut pas aller faire du lèche vitrine pour s’acheter notre 35ème paire de chaussure couleur moutarde car elle ira bien avec ce petit haut jaune que l’on viens d’acheter.

Profitons de cette période pour méditer sur ça. Consommons différemment!

Et surtout apprenons à consommer des choses vitales et utiles pour notre bien être et notre épanouissement personnel.

Aujourd’hui la dépense vitale que l’on peut faire physiquement concerne la nourriture. supermarché. Vous pouvez compenser en vous faisant « plaisir » sur ce poste de dépense.

Par exemple en achetant de quoi cuisiner ce que vous n’avez jamais le temps de cuisiner habituellement. Si possible avec des fruits et légumes de saison 🙂

Profitez en pour tester de nouvelles recettes salées ou sucrées.

Ce sera à la fois bon pour vous occuper mais aussi pour votre santé car vous mangerez plus sain! Tout en dépensant pour des choses vitales.

#4 Evitez de trainer sur les sites de E Commerce

Je vous rassure.

En ce moment Amazon se porte très bien.

C’est un des secteurs qui profitera le plus de la crise.

Sans vouloir jeter la pierre à l’homme le plus riche de la planète, vous n’êtes pas obligé de l’enrichir encore plus avec des achats compulsifs causés par votre ennui en confinement.

Comme décrit ci-dessus limitez vous à l’essentiel même sur ces sites.

Que ce soit sur Amazon ou les autres sites en ligne.

Allez-y uniquement si vous n’avez pas le choix.

C’est-à-dire si ce que vous souhaitez n’est pas dans les supermarchés proches de la maison et si c’est indispensable à votre équilibre pendant le confinement.

Si ce sont des achats vous permettant de vous épanouir, de développer votre créativité ou qui vous permettent d’avancer sur vos projets c’est évidemment important.

Si vous considérez que c’est un investissement sur vous, ce n’est pas un achat compulsif. Au contraire, faites le !

#5 Comparez avant de faire un achat compulsif

Comme explicité plus en détail dans l’article « Economiser avec la concurrence», avant de vous précipiter en faisant un achat compulsif, prenez le temps de comparer.

Cela peut être fait simplement en faisant un tour sur internet rapidement avec votre smartphone ou votre ordinateur.

Nous sommes confinés à la maison donc théoriquement on a beaucoup plus de temps que d’habitude.

On a donc une raison de plus de ne pas faire d’achats compulsifs et de prendre le temps de comparer avant d’acheter et de se poser les bonnes questions.

Pensez à tout ce qui se fait d’occasion maintenant, aux plateformes qui privilégient les échanges entre particulier comme Vinted, leboncoin , Geev etc…

Voilà ! J’espère que cet article vous a plus ou du moins vous aura aider à méditer sur la question des achats compulsifs.

Si vous avez aimé l’article n’hésitez pas à le partager à vos proches.

Si vous voulez profiter de cette période de confinement pour faire une évaluation de votre situation budgétaire je vous offre le premier RDV téléphonique gratuit.


Prendre RDV

Epargne de précaution : De combien doit-elle être ?

La plupart des secteurs souffrent déjà de la crise sanitaire actuelle et ceux qui n’en souffrent pas encore en souffriront très certainement par ricochet.

En tant que particulier, vous avez déjà peut-être été confronté directement à la crise par des dépenses exceptionnelles.

(Pour ma part c’est déjà fait. Si vous voulez en savoir plus je vous invite à lire une anecdote personnelle que je viens de vivre en fin d’article et qui m’a poussé a rédigé cet article).

Elle pourra se traduire par :

  • une perte de salaire par du chômage partiel
  • une perte de revenus locatifs si vous avez des appartements en location
  • le besoin de faire une dépense exceptionnelle à cause d’un imprévu dû à la crise (santé ou transport notamment)

Il y a donc cette incertitude et ce risque qui planent à la fois

  • sur notre budget mensuel
  • nos dépenses qui peuvent être exceptionnelles en cas d’urgence
  • notre épargne en tant que particulier.

L’importance de l’épargne de précaution

Depuis que je suis en âge de gagner de l’argent, ma mère me répète toujours : « Mets de côté en cas de coup dur »

Ce qui, en d’autres termes signifie « Constitue toi une épargne de précaution »

Cette épargne de précaution n’a jamais été autant d’actualité.

C’est épargne de précaution c’est tout simplement la somme minimum que l’on doit avoir de disponible sur un compte bancaire pour parer à coup dur.

Il est donc très important d’avoir cette épargne de précaution et si vous ne l’avez pas de vous en constituez une au plus tôt.

Mais la réalité est souvent différente de la théorie. On aimerait pouvoir épargner plus tous les mois pour avoir cette fameuse épargne mais c’est plus facile à dire qu’à faire.

De combien doit-être mon épargne de précaution ?

Il est recommandé d’avoir minimum 3 fois le montant de son salaire sur un livret bancaire. Certains préconisent de 3 à 6 mois de salaire. Faites suivant vos moyens et votre train de vie gardez en tête que le minimum doit être de 3 mois de salaire.

Pourquoi le livret bancaire ?

Car c’est de l’argent disponible instantanément. Contrairement à une assurance vie, un PEL ou l’immobilier. C’est du cash donc disponible à tout moment et sans frais lors du retrait.

On préconise cela en fonction du salaire car les personnes n’ont pas les mêmes besoins en fonction de leur train de vie et donc les dépenses exceptionnelles en cas de problème doivent être proportionnelles à notre train de vie.

En effet quelqu’un qui gagne le SMIC et qui vit dans un studio a plus de chance que le montant de son coup « dur » soit inférieur à celui d’un père de famille avec 3 enfants vivant dans une maison de 100 m2 à Paris (et donc qui gagne théoriquement plus).

Donc concrètement :

  • Si vous êtes au SMIC, Ayez au moins 3000€ de côté sur votre livret A.
  • Si vous gagnez 2500€/mois c’est 7500€ de côté que vous devriez avoir.

Privilégiez la constitution de votre épargne de précaution avant tout autre projet

Votre premier objectif avant d’épargner pour un quelconque projet est d’avoir cette épargne de précaution sur votre livret bancaire.

Ensuite et seulement une fois que vous avez atteint le montant de cette épargne, vous pouvez penser à « investir » votre argent en bourse, immobilier ou pour un projet qui vous tient à cœur comme un voyage, un mariage, un business etc…

Si vous utilisez cette épargne après un coup dur, vous nouvelle priorité doit être d’atteindre de nouveau ce montant cible avant de continuer à dépensez ou investir sur vos autres projets.

C’est un des principes de base pour atteindre la sérénité financière.

épargne de précaution

Evidemment le fait de pouvoir épargner est déjà peut être le premier souci à résoudre.

Mais il peut être résolu avec des méthodes simples à apprendre sur la gestion de son budget personnel.

Profitons de la situation pour faire des économies

Actuellement, le confinement rime plus avec économies que dépenses exceptionnelles car on ne dépense rien mis à part pour faire les courses (dans le cas où tout va bien pour vous).

C’est peut être le moment si vous n’avez pas d’imprévu en ce moment de prendre un peu de temps pour analyser votre façon de gérer votre budget et de faire de sérieuses économies.

Pour « profiter » de ce temps de confinement je vous invite consulter mes conseils dans cet article => Comment profiter du confinement?

Et pourquoi pas en profitez pour vous constituez cette fameuse épargne de précaution pour être zen avec vos finances?

Au vu de la situation exceptionnelle, je vous propose un RDV téléphonique gratuit pour faire une évaluation personnalisée de votre situation financière et budgétaire.

Comme promis mon anecdote récente

Voici une histoire personnelle que je viens de vivre il y a une semaine à peine.

Elle prouve l’importance d’avoir cette épargne de précaution en temps de crise.

Nous sommes partis en vacances avec ma conjointe aux philipinnes pour 3 semaines.

Nous avons bien profité et par « chance » le gros de la crise arrivait sur la fin de nos vacances.

Le gouvernement philippin a décidé de fermer tous les vols domestique le lendemain où notre vol domestique est prévu.

Ce vol devait nous ramener dans la capitale pour avoir notre vol international.

Une bonne nouvelle qui en cachait une mauvaise…

Cette bonne nouvelle aurait été trop belle pour être vrai car la compagnie devant assurer notre vol international nous annule notre vol retour la veille de notre départ.

Sachant que Manille entrait en quarantaine le jour suivant. Je vous laisse imaginer notre panique sans parler de celles de tous les Français bloqués dans les différentes iles des Philipines

Evidemment, au vu de la crise, la compagnie a été incapable de nous trouver un moyen de rentrer en France.

Elle a tout simplement coupé le lien aérien avec l’Europe et était débordé de réclamation et de demande.

Donc comme beaucoup de monde, on a dû se payer un billet en aller simple du jour pour le lendemain.

L’urgence étant de pouvoir rentrer chez nous à temps (avant la mise en quarantaine du pays).

Cela nous a coûté 1200€ ce qui représente un peu moins du budget total dépensé à 2 pendant les 3 semaines de vacances.

Donc ça fait mal. Mais la santé n’a pas de prix .

Et c’est pour ce genre d’imprévu et de coup dur qu’il est important d’avoir cette épargne de précaution.

C’est suite à cette expérience qu’il m’a paru important de vous partager l’importance d’avoir cette épargne de précaution. Surtout quand on prévoit des projets tels que des voyages !

Comment profiter du confinement ?

Nous vivons une situation historique dans notre époque.

La France est confinée pour éviter la propagation du coronavirus.

Et si vous lisez cet article vous devez très certainement le lire depuis chez vous.

Qu’on le veuille ou non nous devons subir cette étape en attendant que le temps passe pour sauver des vies.

Analysons un peu comment il est possible de profiter du confinement.

Les gens réagissent de manières différentes au confinement

A mon sens, durant cette période, il y aura 2 catégories de personnes :

  • Celles qui vont « subir » ce confinement. Ce sont généralement celles qui vont se plaindre, faire des entorses aux règles. De plus, pendant cette période, ils vont certainement passer beaucoup de temps sur Netflix, internet et les réseaux sociaux en attendant que le temps passe.

  • Celles qui vont « profiter » du confinement pour changer leur habitude, être créatif ou mettre à profit ce temps à la maison. Cela peut être par la mise en place d’une routine permettant de faire plus de sport, plus cuisiner, passer plus de temps sur une passion ou un projet. Ou tout simplement passer plus de temps en famille.

Dans quelle catégorie vous situez vous ?

Si vous pensez faire partie de la 2ème catégorie ou que justement vous souhaitez passer de la 1ère à la 2ème catégorie, posez-vous les questions suivantes :

  • Suis-je serein(e) financièrement vis-à-vis de la situation actuelle ?
  • Est-ce que je pense bien savoir gérer mon budget ?
  • Suis-je capable d’épargner la somme voulue tous les mois ?
  • Est-ce que j’arrive à réaliser les projets que je veux grâce à mes économies ?

Si vous répondez par la négative sur l’une de ces questions.

Le moment est peut-être idéal pour prendre le temps de faire le point sur vos finances et apprendre des méthodes de bases pour la gestion de votre budget personnel.

Nous sommes en pleine crise

Les nouvelles vont très vite. Les bourses sont en plein krash.

On parle de récession économique , d’injection de liquidités et de beaucoup d’autres choses dont nous n’avons que peu de vision

Une chose dont je suis sûr est que l’avenir est incertain pour tous et qu’il faut être prudent.

En temps normal, il est important d’avoir des économies mais dans la situation actuelle il faut se préparer au pire et il est d’autant plus important d’avoir des économies pour faire face au pire.

Profitez du confinement en profitant d’un RDV Gratuit

Au vu de la situation actuelle et de ce confinement imposé, je vous offre exceptionnellement un RDV téléphonique gratuit pour faire le point sur votre situation financière. 

Nous y aborderons vos difficultés sur la gestion de budget et je vous donnerai des conseils simples (et gratuit) sur la gestion de votre budget en fonction de votre situation.

Aucun engagement, juste un RDV téléphonique qui pourra :

1) Vous faire passer le temps pour un investissement personnel plutôt que de regarder Netflix

2) Vous motiver et mettre le pied à l’étrier pour faire le point sur vos finances et la gestion de votre budget

Si vous êtes intéressé vous pouvez prendre RDV en cliquant ici

Cela ne vous prendra pas plus de 30 secondes.

Economies Assurance : 3 étapes pour gagner des centaines d’euros

Faire des économies d’assurance est primordiale.

En effet, quelque soit notre situation, c’est une charge fixe importante et commune à tous.

Pour certain il n’y aura que l’assurance habitation / responsabilité civile.

Mais pour d’autres il y aura l’assurance auto, assurance scolaire etc….

De plus, le jour où ils nous arrivent un pépin, nous sommes contents d’être remboursés.

Même si il faut avouer que les assurances aiment bien trouver le petit astérisque que l’on n’avait pas vu pour ne pas nous rembourser.

La charge fixe de nos assurances étant élevé, le sujet mérite d’être creusé pour voir comment peut on faire des économies sur nos assurance.

Un des constats que j’ai pu faire est que les assurances ne disent pas toujours que certaines garanties qu’ils vous font souscrire sont déjà couvertes par d’autres assurances.

Pour leur défense, ils ne sont pas forcément au courant de votre situation et de toutes les assurances que vous payez déjà par ailleurs.

Et si c’est le cas, vous payez une cotisation que vous ne devrez pas.

C’est donc à vous de réaliser cet exercice afin de ne pas payer inutilement deux garanties en doublons.

Comme je l’explique dans « Définir vos charges fixes », nous passons du temps sur le détail des garanties uniquement au moment de la souscription de l’assurance.

Ensuite, on ne se préoccupe plus du forfait choisi et du montant payé et on se laisse débiter passivement une somme qui est souvent trop importante.

Quand on le calcule sur une ou plusieurs années ce sont des centaines d’euros qui pourraient être économisées.

Il est donc important d’être très attentif au moment de la souscription ou de faire le point régulièrement.

économies assurance
Faire des économies sur ses assurances est une étape clé pour baisser ses charges fixes

Avant de décrire les 3 étapes à suivre pour faire des économies d’assurance il peut être bon de rappeler les différences entre les assurances obligatoires et complémentaires

Les assurances obligatoires

  • Assurance habitation
  • Assurance Voiture

A mon sens ce sont les seules assurances à payer (sauf situation ou professions particulière) car avec cela vous avez déjà les garanties principales.

Mais il ne faut pas oublier les autres assurances que l’on a systématiquement :

  • L’assurance inclue dans la carte bleue : si c’est une Mastercard gold ou Visa Premier elle couvre d’autant plus de choses
  • La sécurité sociale
  • La complémentaire santé ou mutuelle obligatoire avec le travail

Toutes ces « assurances » décrites ci dessus peuvent déjà inclure des garanties couvertes par vos assurances « classiques ».

Par exemple, si vous avez une carte Gold (potentiellement gratuite si vous passez par une banque en ligne) vous avez beaucoup de garanties qui peuvent ne pas être payé par une autre assurance (notamment pour les voyages).

Les assurances « complémentaires »

Partez toujours du principe que vous devez être à l’origine de la demande de ce que vous voulez assurer.

De manière générale, si un numéro vous appelle pour vous proposer une assurance, ce n’est jamais bon signe.

C’est souvent des centres d’appels qui vous proposeront des choses dont vous n’avez pas besoin.

Cela peut paraître évident pour certains mais dans mon entourage proche, j’entends trop souvent d’histoire comme cela pour ne pas le mentionner ici.

Bon à savoir : Le code des assurances prévoit un délai de 14 jours pour annuler un contrat en doublons (sous réserve de n’avoir aucun sinistre avant de résilier et de pouvoir justifier le doublon).

1ère étape d’économies d’assurance : Faites le point sur les doublons

Je vous conseille de vous prendre 1h de votre temps pour mettre sur la table toutes les assurances et les garanties associées.

Ensuite, vérifiez que vous ne payez rien en doublon.

Voici des exemple de doublons classique :

  • Responsabilité civile
  • Bris de glace
  • Vol
  • Protection juridique
  • Assurance voyage
C’est d’autant plus le cas entre les couples d’assurances carte bleue / assurance habitation.

De plus, votre situation évoluant avec le temps, vous n’avez pas forcément les mêmes besoins d’assurance qu’il y a 5 ou 10 ans.

Il est donc important de faire le point régulièrement.

Que ce soit pour souscrire une nouvelle assurance.

Ou pour mettre à jour vos garanties des assurances existantes en fonction de l’évolution de votre situation.

Regardez également toutes les autres assurances que vous aurez souscrit.

Comme l’assurance scolaire, sportive, voyage ou téléphone où les garanties sont souvent déjà inclues dans la MRH (Multirisque Habitation) ou celle de la carte bleue.

Concrètement, pour faire des économies d’assurance l’exercice à réaliser consiste à :

  • Regarder vos différents contrats d’assurance
  • Lister les garanties de chacune des vos assurances
  • Lister les doublons

Exemple de doublons possibles :

Voyage 

Vous partez en voyage 3 semaines ou plus aux Etats Unis.

En payant votre billet d’avion avec une carte Visa premier ou gold (Gratuite avec une banque en ligne), vous avez 3 mois d’assurance incluse pour votre voyage.

Les compagnies aériennes ou agence de tourisme vous propose souvent une assurance voyage.

Cela ferait doublon avec les garanties de votre carte bleue.

C’est le même cas pour les longs voyages.

Pour un an de voyage par exemple, prenez uniquement 9 mois d’assurance privé car que les 3 premiers mois sont garantis par la carte bleue.

Téléphone

A l’achat du téléphone, on vous demande (pour ne pas dire insister) systématiquement de prendre une assurance pour le super beau téléphone très cher que vous venez d’acheter.

Il est vrai que payer cette assurance peut-être rassurant.

Mais on peut aussi contourner cette nouvelle dépense en pensant différemment.

Pour le protéger de la casse, on peut acheter une coque et un film pour l’écran.

Pour le vol, regardez si vous n’avez pas déjà cette garantie sur l’assurance habitation et responsabilité civile.

De plus, pour les vols, l’assurance téléphone pourrait vous demander une preuve d’agression, ce qui est compliqué à prouver si on vous a simplement volé sans que vous le voyez ou sans agression.

Responsabilité Civile pour une famille

Si vous êtes en couple ou avec des enfants, l’assurance habitation couvre la responsabilité civile de tous les membres du foyer.

Inutile donc de garder une assurance responsabilité civile de votre conjointe ou de vos enfants sur une ancienne assurance.

C’est un doublon qui peut être supprimé et donc des économies d’assurance habitation de faites.

2ème étape : Faites le point sur les garanties dont vous avez réellement besoin 

Notre situation et nos besoins évoluent au fil du temps et donc les garanties aussi. 

Vérifier que les formules proposées par votre assurance actuelle sont adaptées à votre besoin et non au-dessus de vos besoins.

Bon à savoir : La responsabilité civile est obligatoire mais elle est souvent intégrée sur l’assurance habitation.

Faites le ménage dans vos garanties inutiles (en plus des doublons !) et vous pourrez déjà faire de belles économies d’assurance.

Ce sont souvent celles qui, lors de la souscription, votre conseiller à réussi à vous convaincre par les sentiments qu’une chose peu probable va arriver et vous coûtera des milliers d’euros s’il cet événement vient à se produire.

Et souvent la garantie payée va dans les poches des assurances et non dans la votre le jour où il y a un sinistre.

Pour l’assurance voiture, pensez qu’une voiture moins chère ou avec un petit moteur entraîne également une réduction de la cotisation de l’assurance.

3ème étape : Comparez les offres avec la concurrence

Après avoir vérifié vos éventuels doublons et défini les garanties adaptées à votre situation actuelle, vous avez tous les éléments pour faire les démarches pour faire baisser le coût de votre assurance

Vous pouvez soit :

  • Appeler votre assurance actuelle et lui demander d’enlever la/les garantie(s) pour cause de doublon et donc baisser votre cotisation. De plus, si vous n’avez pas eu de sinistres depuis quelque temps, vous pouvez aisément demander une ristourne sur le prix. Précisez simplement que la concurrence propose un tarif plus avantageux pour les mêmes garanties.

  • Utiliser une plateforme qui va faire les démarche à votre place pour changer d’assurance. Origame, une jeune fintech propose ce service gratuitement. Vous avez uniquement à rentrer les éléments sur votre assurance et il se charge de vous trouver le meilleur tarif (avec les mêmes garanties), gratuitement et sans coupure de service. Vous pouvez consulter leur site web ici
diminuer assurance

Dans la plupart des cas, le fait de passer chez la concurrence vous permettra de faire de grosses économies d’assurance.

Le gain potentiel peut être de plusieurs centaines d’euros sur une année pour les mêmes garanties.

Bon à savoir

Depuis 2015 et la loi Hamon, il est possible de changer d’assurance voiture, logement ou autre après la 1ère année d’inscription et ce à tout moment. Le nouvel assureur s’occupant de tout (résiliation avec votre ancien assureur etc…). Seul l’assurance emprunteur fonctionne à l’envers. Vous pouvez la résilier à tout moment UNIQUEMENT lors de la première année.

Utilisez les comparateurs : Ok mais lequel ?

Comme je le précise dans « Définir ses charges fixes » et principalement pour les assurances n’allez pas sur n’importe quel comparateur.

En effet, ils ont souvent des partenariats avec certaines assurances et donc ne seront pas totalement impartial sur le meilleur choix pour vous.

Évitez les sites comme lesfurets ou lelynx.

La problématique n’est pas tant qu’elles aient un partenariat, mais surtout l’utilisation de vos données notamment le numéro de téléphone.

Une fois renseignées, vos données seront intégrées dans une base de donnée globale.

Et vous pouvez être sûr que vous serez harcelé par toutes les plateformes de phoning d’assurances de France et pendant longtemps!

Afin d’avoir une vraie neutralité et ne pas être harcelé, je vous conseille d’utiliser le site UFC que choisir. C’est à ma connaissance le seul site réellement indépendant.

Ils privilégient le consommateurs avant tout.

Ils n’ont aucun partenariat et vos données sont en sécurité.

Mieux que les comparateurs : La fintech Origame

Comme expliqué ci dessus, cette plateforme joue le rôle de comparateur en vous proposant instantanément les meilleur tarifs mais propose également :

  • De faire les démarches à votre place (Résiliation, nouveau contrat etc…)
  • D’assurer une continuité de service entre vos deux assureurs
  • De le faire gratuitement.

De plus, la plateforme est très ludique et les démarches sont ultra simple.

Ils n’ont aucun partenariat exclusif donc les offres proposées pour faire des économies seront complètement neutres.

De plus ils ne vous demanderont jamais vos données personnelles tels que votre numéro de téléphone donc aucun risque d’être harcelé par des plateformes de phoning.

Je vous invite fortement à essayer leur service que ce soit pour les économies d’assurance ou pour toutes autres charges fixes.

Ne rentrez jamais votre numéro de téléphone

Si vous sollicitez d’autres comparateurs que ceux que je préconise, ne rentrez jamais votre vrai numéro de téléphone.

J’ai eu la malheureuse expérience de le faire et je me fais harceler très souvent par diverses plateformes pour me proposer des choses dont je n’ai pas besoin

Origame pour le coup ne le demande pas.

Mais les comparateurs plus classiques le demande.

Entrez uniquement votre vrai mail car il est toujours plus simple de se désinscrire d’une newletter que d’avoir son numéro qui tourne sur toutes les plateformes d’assurance.

Faites l’exercice pour chaque assurance : Multirisque habitation et voiture.

Les économies peuvent aller de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines d’euros par an pour des garanties équivalentes.

Pour résumer, voici les 3 étapes à suivre pour faire des économies sur votre assurance:

  • Regardez vos contrats d’assurance actuels et faites le point sur vos doublons
  • Établissez la liste de garanties minimums adaptées à votre situation actuelle
  • Appelez votre assurance pour réduire le coût ou aller voir les comparateurs / Origame

Si vous choisissez d’aller voir les comparateurs :

  • Aller sur UFC que choisir et rentrer vos infos
  • Regarder le comparatif et l’économie potentielle
  • Appelez la nouvelle assurance vous même
  • Elle s’occupe de tout

Si vous choisissez la plateforme Origame

  • Aller sur Origame et rentrer vos infos
  • Origame vous propose une assurance avec l’économie potentielle
  • Choisissez la nouvelle assurance
  • Origame s’occupe du reste (gratuitement)

Si vous souhaitez discuter de toutes ces sujets relatifs aux assurances de vive voix vous pouvez prendre un RDV téléphonique gratuit

Je m’efforcerai de vous donner des conseils adaptés à votre situation.

C’est gratuit et sans engagement. La prise de RDV ne vous prendra pas plus de 2 minutes.