Mois : mai 2020

Comment réduire ses charges fixes? LA méthode anti procrastination!

Vous avez trouvé une meilleure offre chez la concurrence pour réduire vos charges fixes?

Mais vous ne le faîtes pas à cause de votre amour pour la procrastination?

J’ai une façon de penser que j’aimerais vous partager pour vous motiver.

Comme je l’aborde souvent dans mes articles, un des piliers pour reprendre le contrôle sur vos finances est la réduction une à une de vos charges fixes. J’en parle notamment dans « Définir ses charges fixes » et « Economiser avec la concurrence« .

En prendre conscience est une chose.

Faire les démarches pour réduire ces charges est une autre histoire.

En effet, pour réduire sa facture électrique, changer de fournisseur internet ou d’assurance c’est chi****. C’est du temps, c’est des papiers, des coups de fils aux horaires de bureau.

On a toujours la flemme, pas le temps pas la motivation etc…. Toutes les excuses sont bonnes et je suis le premier à en trouver aussi.

Donc la solution facile c’est la procrastination. On reporte tout au lendemain et on verra bien le jour où on se motive.

Beaucoup de gens ont pu trouver la motivation pendant le confinement. Mais maintenant la vie reprend son cours donc on a d’autant plus de raison à ne pas se motiver à le faire.

J’ai trouvé une méthode anti procrastination pour se motiver à réduire ses charges fixes.

réduire charges fixes

C’est plus une façon de raisonner qu’une méthode.

Mais elle permet clairement de vous motiver à faire les démarches vous permettant de réduire vos charges fixes.

On peut détailler ce raisonnement avec 3 question à se poser :

  1. Quel est l’économie potentiel sur cette charge fixe?
  2. Quel est votre salaire horaire à votre travail ?
  3. Combien de temps vous estimez passer à faire cette démarche pour réduire cette charge fixe ?


Voici un exemple chiffré :


Jean paye 80€ d’électricité par mois.

Après comparaison avec le comparateur de UFC que choisir , Jean a trouvé un fournisseur qui lui propose 60€ / mois.

Il a conscience de cette économie mensuelle mais comme souvent il ne fait pas la démarche par flemme.

En reprenant les 3 points ci dessous , voici comment on va pouvoir raisonner pour convaincre Jean à ne plus procrastiner pour réduire cette charge fixe.

#1 Economie potentielle pour réduire cette charge fixe?

D’après le comparateur c’est donc 20€/mois

Donc 20€*12 => 240€

Jean peut avoir une économie annuelle de 240€ /an sur sa facture électrique.

# 2 Quel est son salaire horaire au travail?

Pour notre exemple, nous imaginons que Jean gagne le salaire médian français soit 1700€/mois soit environ 11€/h net.

#3 Temps estimé pour faire la démarche?

En estimant le temps pour effectuer les recherches des offres concurrentes, la lettre de résiliation, la contractualisation du nouveau contrat etc… on peut estimer à 3h le temps total passé à faire cette démarche de changement de fournisseur.

Donc si on raisonne avec son salaire horaire au travail, le temps qu’il passe à faire cette démarche représente une équivalence de 33€ (3*11€/h) qu’il pourrait gagner à son travail.

Et l’économie annuelle étant de 240€/ an.

Le gain net de Jean est de 240 -33 => 207€ si on considère le temps qu’il a passé à faire les démarches à être rémunéré comme il l’est à son travail.

En Conclusion – Plus d’excuses pour ne pas réduire vos charges fixes.

Car en raisonnant ainsi, vous chiffrez clairement le temps passé à faire votre démarche avec le salaire horaire de votre travail actuel.

La différence étant que votre travail actuel vous oblige à faire 35 heure par semaine pour le même salaire.

Alors qu’une fois que vous avez fait cette démarche vous n’avez plus rien à gérer.

Vous pourrez tranquillement regarder sur votre tableau de gestion de budget votre total de charges fixes diminuer et donc voir votre reste à vivre augmenter.

Cette économie pourra être utiliser soit pour :

  • De l’épargne supplémentaire
  • Une dépense plaisir qui vous tient beaucoup plus à cœur que votre facture électrique.

Imaginez que vous faites ces démarches pour toutes les économies possibles sur toutes vos charges fixes.

Ce seront des centaines d’euros par mois d’économisés.

Et des milliers d’euros par an.

Pour seulement quelques heures de démarches à faire.

En pensant que le temps passé à les faire correspond à moins de 100€ en équivalence de votre salaire horaire pour votre travail actuel

Alors? Convaincu pour passer à l »action et arrêter la procrastination?

Si il vous manque encore de la motivation pour passer à l’action, prenez RDV pour une session de coaching gratuit!

J’arriverai peut être plus à vous motiver avec un échange direct personnalisé 🙂

Méthode 50/30/20 : La gestion de budget simplifié

La méthode budgétaire 50/30/20 est une des méthodes les plus connues si vous vous êtes intéressés un petit peu à la gestion de budget.

C’est une méthode assez basique qui permet de débuter correctement avec la gestion de votre budget.

Elle permet simplement de répartir les dépenses de vos revenus de la manière suivante :

  • 50% : Dépenses Vitales
  • 30% : Envies / Plaisirs
  • 20% : Epargne

Ces différentes répartitions expliquent le nom de méthode 50/30/20.

Pour y voir plus clair dans ce schéma là, il convient de distinguer les dépenses sous deux aspects qui sont différents de ceux que j’ai l’habitude d’aborder.

Habituellement dans mon tableau excel, je distingue les dépenses fixes et les dépenses variables comme le montre le tableau ci dessous.

tableau gestion budget

Les dépenses fixes étant tous les prélèvements ou paiements mensuels obligatoires et qui ne varient pas d’un mois sur l’autre.

Le but étant de pouvoir suivre ses dépenses variables tous les mois avec une application de gestion de budget.

Pour appliquer la méthode 50/30/20 il faut distinguer les dépenses différement

Au lieu de faire la différence entre les dépenses fixes et dépenses variables, il faut distinguer les dépenses contraintes et dépenses non contraintes.

Sachant qu’une dépense contrainte ou non contrainte peut être à la fois fixes et variables.

Exemple :

  • Le loyer est une dépense fixe et contrainte
  • Un abonnement à la salle de sport est une dépense fixe mais non contrainte
  • Faire les courses est une dépense variable et contrainte
  • Boire un verre est une dépense variable mais non contrainte

Maintenant que l’on a clarifié ces nuances, voyons un peu plus en détail, la répartition de ces 3 catégories dans la cadre de la méthode 50/30/20.

#1 Les dépenses vitales = Les charges contraintes => 50%

méthode 50/30/20

Ce sont les charges et prélèvements mensuels auxquels on est obligé de faire face tous les mois (loyer, téléphone, assurance, impôts, crédit etc…).

Mais ce ne sont pas uniquement les charges fixes.

Comme vu précédemment, il y a également certaines charges variables qui sont incluses dans les dépenses vitales.

Par exemple, l’alimentation ou l’essence de la voiture car ce sont des charges vitales donc contraintes.

Elles sont variables mais vitales.

En revanche, un abonnement à la salle de sport ou au cinéma font partie des charges fixes mais non vitales donc qui ne rentreront pas dans cette catégorie.

Si vous avez l’habitude de travailler avec mon tableau de gestion de budget (téléchargeable gratuitement en cliquant ici), vous avez pu constater que je distingue les charges fixes et variables.

Donc mon tableau ne se prête pas forcément à l’utilisation de la méthode 50/30/20.

#2 Les envies / plaisirs = Les charges non contraintes => 30%

méthode 50/30/20

Ce sont donc toutes les dépenses allouées aux plaisirs et envies du mois. Ça peut être des voyages, des cadeaux , des restaurants, les sorties etc…

La plupart des envies sont généralement des charges variables.

Mais attention car certaines charges fixes peuvent aussi être des plaisirs.

Par exemple, un abonnement à Netflix, au cinéma ou à la salle de sport n’est pas quelque chose de « contraint ».

Vous le faites pour votre plaisir et non par besoin vital. Mais ça reste une charge fixe.

Donc dans le cas de la méthode 50/30/20, ces abonnements fixes rentreront dans la catégories des 30% des »Envie/ Plaisirs » même si ce sont des charges fixes.

#3 L’épargne => 20%

méthode 50/30/20

C’est la part de votre salaire idéale à mettre de coté tous les mois après avoir dépensé les 80% de votre revenu répartit en :

  • 50% pour vos dépenses vitales
  • 30% pour vos dépenses plaisirs.

Un bon exercice à faire pour épargner ces 20% est de soustraire cette somme à votre salaire et répartir le reste entre dépenses vitales et envies / plaisir avec le montant restant.

Exemple :

Pierre gagne 2000€/ mois.

Pierre veut économiser 20% de son salaire soit 400€. Il sait donc qu’il peut dépenser 1600€ pour vivre dans le mois. Il faudrait, si il veut respecter cette méthode, qu’il dépense :

  • 1000€ en dépenses vitales
  • 600€ en envies et plaisirs

Il pourra ajuster ses dépenses vitales et envies en fonction de la proportion déjà existante pour chacune des catégories.

Pour conclure avec la méthode 50/30/20

Si vous travaillez avec mon tableau de gestion de budget, vous avez constaté que j’emploie une approche différente pour gérer un budget.

Mais je voulais quand même vous partager cette méthode qui peut être un premier pas ou un premier exercice pour se lancer dans la gestion de budget de manière simple.

N’hésitez pas à partager cet article à un ami si il vous a plu.

Si vous souhaitez échanger sur votre méthode de gestion de budget ou que vous avez des questions vis à vis de votre situation financière, j’offre le premier RDV de coaching budgétaire

5 façons de protéger votre épargne pendant la crise.

En ces temps si particuliers de crise, beaucoup me demande comment ils peuvent protéger leur épargne pour faire face à cet immense brouillard qui nous attend.

Je vais détailler dans cet article des astuces que je préconise pour protéger vos économies et éviter de perdre de l’argent en ce moment.

Attention, ce dont je parle dans cet article ne sont pas des recommandation d’investissement ou de placements. Ce sont seulement des astuces que je vous partage au vu de ressenti sur la situation actuelle.

#1 Protéger votre épargne sur vos livrets bancaires

C’est la solution la moins risquée mais la moins rentable également.

Vous ne gagnerez pas d’argent en stockant vos économies sur vos livrets bancaires.

Sans forcément vous faire peur, en théorie vous perdez même en pouvoir d’achat en stockant votre épargne sur les livret bancaire.

Car le rendement de cette épargne étant inférieur à l’inflation, en soit vous êtes moins « riche » d’une année sur l’autre avec cette épargne.

Mais c’est actuellement la meilleure solution pour avoir de l’argent en sécurité et disponible rapidement en cas de coup dur.

Comme précisé dans « Epargne de précaution : Combien faut-il ? «  Je vous recommande d’avoir minimum 3 mois de salaire sur un livret d’épargne bancaire. Principalement pour faire face aux imprévus avant d’économiser pour un quelconque projet.

protéger votre épargne crise

#2 Epargner avec une assurance vie

C’est aujourd’hui le « meilleur » rendement sécurisé qu’il existe (pour la partie fonds euros). J’ai mis meilleur entre guillemet car le rendement est un peu plus élevé que l’inflation. Donc en théorie on ne s’appauvrit pas en épargnant sur une assurance vie.

La seule problématique est que l’épargne est un peu moins disponible. Il vous faudra en moyenne 48 à 72h pour récupérer votre argent.

De plus, la plus value est imposée. Mais ça reste plus intéressant que le livret bancaire.

Une stratégie d’épargne saine serait de placer une somme fixe tous les mois sur une assurance vie sécurisé en fond euros si vous pouvez vous le permettre.

#3 Acheter de l’or

L’or est considéré comme une valeur refuge. Elle joue vraiment son rôle pendant ces temps de crise et on le voit clairement avec ce graphique . L’or a clairement monté en ces temps de crise.

Personnellement je n’achèterais pas de l’or maintenant  au vu de la dernière augmentation fulgurante.

Mais vous pouvez étudier la chose si vous avez beaucoup d’épargne et que vous recherchez un placement refuge pendant la crise.

#4 Protéger votre épargne en ayant du cash à la maison pendant la crise

protéger votre épargne crise

Au vu de la crise actuelle, une crise économique est à venir et on ne sait pas combien de temps elle risque de durer.

Il peut en découler également une crise bancaire. Si tel est le cas, il peut être rassurant d’avoir du cash à la maison pour protéger son épargne bancaire.

Ne sortez pas forcément toute votre épargne pour l’avoir en cash.

Mais avoir un tiers de son épargne en cash peut être rassurant et vous protéger d’une éventuelle crise bancaire ou autre crise plus grave à venir.

#5 Résister à vos émotions sur vos investissements.

Si vous avez investi sur les marchés boursiers que ce soit par unité de compte sur votre assurance vie ou directement via un PEA ou compte titre, vous avez dû voir vos actions fortement baisser.

A moins que vous ayez un besoin vraiment urgent d’argent maintenant, je vous conseille fortement d’attendre et ne pas tomber dans le piège des émotions en vendant dans la panique.

Si vous avez investi, j’espère que vous l’avez fait en pensant long terme.

Il est normal que le marché boursier chute brutalement pendant une crise comme celle ci.

Car ce sont les fameux risques auxquels on s’expose en investissant en bourse.

Et il est dommage de vendre au plus bas…

D’ailleurs en ce moment ce serait plutôt le moment d’acheter que de vendre pour profiter de la baisse.

Mais je ne m’attarderai pas sur le sujet car je n’ai pas les connaissances nécessaires pour conseiller quoique ce soit.

J’espère que cet article a pu vous permettre d’apprendre des choses.

Et dans l’idéal qu’il ait pu vous donner des idées ou vous rassurer vis à vis de vos économies et de la situation actuelle.

Partagez moi en commentaire quelle est votre solution fétiche pour protéger votre épargne en ce moment !

Comment rembourser toutes vos dettes en 6 étapes?

Pour rembourser toutes vos dettes, vous avez 2 solutions:

  • Le rachat de crédit que vous pouvez découvrir ici
  • La méthode Boule de neige que je vous présente ci dessous

La méthode que je vais présenter n’est pas un produit miracle qui fonctionne tout seul juste en la lisant. Il faudra faire les actions une par une.

Mais c’est une méthode qui a fait ses preuves si vous êtes motivé.

J’ai nommé : La méthode Snowball  

J’avais déjà abordé le sujet de l’endettement dans l’article « 7 étapes pour sortir de l’endettement » qui reprenait les principes généraux pour sortir de l’endettement à vie.

J’ai adapté le sujet sur la base des travaux de Dave Ramsey sur le mode de vie Français.

Sur cet article je vais développer le fond du problème qui se trouve être l’étape 2 du plan d’action en 7 étapes de Dave Ramsey.

Celle qui explique comment rembourser ses dettes et ses crédits de consommation.

On ne parlera donc pas ici de crédit immobilier ni d’épargne de précaution.

Cette méthode pour rembourser toutes ses dettes est aussi appelé « Snowball», boule de neige en Français et vous aller comprendre pourquoi ensuite.

Voici la stratégie à mettre en place en 6 étapes claires et concises avec un exemple chiffré à l’appui

#1 : Listez toutes vos dettes à rembourser

Exercice basique mais essentielles pour démarrer correctement.

Même s’il faut se faire un peu violence si vous avez l’habitude de faire l’autruche sur la gestion de vos comptes.

Dans tous les cas, si vous êtes dans une démarche de reprise en main de vos finances personnelles je vous recommande de commencer par lister toutes vos charges fixes.

Pour cela, vous pouvez utiliser mon tableau de gestion de budget (téléchargeable gratuitement).

Si vous listez vos charges fixes, vos crédit à la consommation apparaîtront automatiquement.

Si vous avez vraiment la flemme de lister vos charges fixes, listez juste tous vos crédits du moment en distinguant pour chaque crédit :

  • Le montant restant à rembourser
  • La mensualité de chaque crédit

Voici un exemple chiffré pour mieux comprendre. Nous allons utiliser cet exemple tout le long de l’article

Natalie MBZ a 4 crédits en cours :

  • Crédit voiture : 6000€ restant à rembourser / Mensualité de 220€
  • Crédit Frigo : 800€ restant à rembourser / Mensualité de 80€
  • Prêt étudiant : 3400€ restant à rembourser / Mensualité de 150€
  • Crédit Lave linge : 350€ restant à rembourser / Mensualité de 40€

#2 Triez vos crédits par ordre croissant

Vous aller commencer par trier tous vos crédits du plus petit montant restant à rembourser au plus grand (et non par rapport au montant de la mensualité)

Pour continuer sur notre exemple, voici ce que ça donnerait :

  • Crédit pour Lave linge : 350€ restant à rembourser / Mensualité de 40€
  • Crédit Frigo : 800€ restant à rembourser / Mensualité de 120€
  • Prêt étudiant : 1200€ restant à rembourser / Mensualité de 80€
  • Crédit voiture : 6000€ restant à rembourser / Mensualité de 220€

On voit bien que le prêt étudiant a une mensualité plus faible que le frigo mais il reste moins à rembourser donc c’est pour cela qu’il passe en priorité.

L’objectif est de pouvoir rembourser ses dettes au fur et à mesure au plus tôt sans tenir compte des taux d’intérêt.

Cela aura un impact psychologique et moteur beaucoup plus important que d’économiser quelque dizaines d’euros sur les taux d’intérêt en voulant tout faire à la fois.

#3 Réduisez le paiement de tous les crédits à part le plus petit

A cette étape là, il vous faudra prendre RDV chez votre banquier.

Vous lui demanderez de réduire le paiement sur chacun des crédits mis à part le plus petit crédit.

Faites donc le point avec banquier pour réduire la mensualité de chaque crédit au minimum.

Il risque de vous alerter sur les intérêts plus important que vous allez payer.

N’en tenez pas compte car vous allez peut être payer un peu plus d’intérêt et c’est le seul inconvénient de cette méthode.

En revanche, vous allez pouvoir rembourser vos crédits beaucoup plus vite avec cette méthode.

En effet, ces économies sur les autres crédits vous permettront d’affecter ces économies pour rembourser plus rapidement vos plus petits crédits et rembourser vos dettes une par une plus rapidement.

Le but étant de se concentrer sur le remboursement des crédits du plus faible au plus important sans être pris à la gorge par les autres gros crédits.

rembourser dettes

#4 Déterminez un nouveau montant exceptionnel mensuel

C’est certainement la partie la plus difficile. Car il s’agit là d’affecter une nouvelle source de revenu pour rembourser vos dettes plus rapidement en plus du surplus économisé sur les autres mensualité des autres crédits.

Pour cela vous avez plusieurs solutions :

  • Réorganiser ou repriorisez certaines de vos dépenses en l’affectant au remboursement de vos dettes.
  • Augmenter vos revenus ou trouver une autre source de revenus qui sera affecté pour rembourser vos dettes

Exemple :

  • Vous avez l’habitude de dépenser 400€ de course par mois. Vous trouvez des solutions pour réduire ce budget à 300€ par mois avec 11 astuces pour réduire le budget alimentation et vous affectez ces 100€/mois d’économies mensuelles pour rembourser vos dettes.
  • Supprimez des abonnements auxquels vous pouvez vous passer et vous réaffectez cette somme sur le montant dette.
  • Si vous souhaitez augmentez vos revenus je vous invite à lire l’article « 8 façons de gagner de l’argent ».

Quelque soit la solution que vous choisissez pour avoir ce nouveau montant exceptionnel, l’important est de savoir quel est votre objectif.

Si vous voulez de ne plus avoir de dettes, il faudra mettre toute votre énergie là-dedans.

Cela signifie : prioriser vos choix entre les dépenses essentielles et celles non essentielles à votre vie de tous les jours et votre épanouissement.

Et affecter ce que vous considérez non essentielles à votre démarche de remboursement de dettes.

Pensez que c’est un investissement pour le futur.

Car cet effort pour solder vos dettes sera pour vous une bouffée d’oxygène une fois cela terminé.

Et vous aurez par la suite de quoi vous faire vraiment plaisir avec les économies faites quand vous aurez remboursé tous vos crédits.

#5 Remboursez votre première dette

Une fois la somme affectée mensuellement pour votre plus petit crédit, vous augmenterez la mensualité de votre crédit le plus faible de cette nouvelle somme.

Dans notre exemple, imaginons que l’on ait réussi à dégager 100€ de plus par mois pour les crédits.

Donc pour le lave linge, on passera d’une mensualité de 40€ / mois à 140€ / mois.

En 3 mois maximum votre premier crédit est soldé.

#6 L’effet boule de neige – Remboursez toutes vos dettes de manière exponentielle

rembourser dettes

C’est à cette étape que le nom de la méthode Snowball prend tout son sens.

L’objectif ici est de s’attaquer au 2ème crédit.

Vous allez ajouter à la mensualité existante du 2ème crédit, la somme totale du 1er crédit.

L’exemple avec des chiffres

Le 2ème crédit était le frigo : 800€ restant à remboursé pour une mensualité de 120€.

Le crédit que vous venez de terminé avait une mensualité de 140€/mois.

Vous allez donc réaffecter la  mensualité du crédit terminé au 2ème crédit pour le solder plus vite.

On aura donc ici une mensualité de 120 + 140€ => 260€/mois.

En 3 ou 4 mois , le crédit de votre frigo sera soldé.

Et ainsi de suite .

A chaque nouveau crédit, on ajoute la mensualité totale du crédit que l’on vient de solder à la mensualité existante pour avoir cet effet boule de neige
Ainsi vous avancez de manière exponentielle pour rembourser vos dettes

Terminons avec notre exemple chiffré :

  • Pour le 3ème crédit , on augmente la mensualité de 260€ soit 80 +260€ = 340€ / mois pour solder son prêt étudiant
  • Pour le 4ème crédit on augmente la mensualité de 340€ soit 220+240 => 560€ / mois pour solder le crédit voiture.

Avantages

  • Rembourser vos dettes une par une de manière organisée et donc faire un premier pas vers la reprise en main de vos finances personnelles
  • L’impact psychologique gratifiant d’avoir des petites victoires.
  • Voir que les choses avancent et que les crédit se solde les uns après les autres plutôt que d’en avoir plusieurs en parallèle vous prendre à la gorge tous les mois
  • Rembourser plus rapidement vos dettes

Inconvénient

  • Payer plus d’intérêt sur vos crédits en réduisant les mensualités des plus gros crédit au départ

Merci d’être aller jusqu’au bout de cet article. J’espère sincèrement qu’il a pu vous convaincre à utiliser cette méthode si vous êtes concernés par le sujet.

N’hésitez à partager cet article à vos amis qui sont concernés par cette problématique.

Vous pouvez également réserver un 1er RDV de coaching privée gratuitement si vous souhaitez en discuter directement avec moi de vive voix.

Réduire son budget alimentation : 11 astuces

Le budget alimentation est une des charges variables les plus importantes sur notre budget mensuel d’où l’importance d’avoir des stratégies pour le réduire au maximum.

Que votre objectif soit de respirer financièrement ou optimiser votre épargne, en appliquant les astuces ci dessous pour pourrez économiser sur votre budget alimentation et vous rapprocher de vos objectifs financiers.

Pour écouter l’épisode de podcast , cliquez ci dessous

#1 Réduire son budget alimentation en faisant une liste de course

Ça peut paraître archaïque ou démodé . Mais faire une liste avant d’aller faire les courses permet de :

  • Gagner du temps lors des courses car on sait ce qu’on vient acheter
  • Eviter d’être tenté d’acheter autre chose que ce qui est prévu en flânant dans les rayons.
  • Se tenir à ce qu’on a écrit sur la liste et ne rien acheter de plus

Car c’est souvent le piège (dans lequel je tombe souvent aussi).

On passe dans tous les rayons juste pour  » voir si on a besoin de quelque chose ». On arrive toujours à se laisser tenter pour acheter cette gourmandise ou ce truc dont on a pas forcément besoin.

Toutes ces choses qui font gonfler la facture.

En multipliant ça par le nombre de fois où on va faire nos courses on se retrouve souvent à exploser le budget alimentation.

Pensez donc à faire une liste de course et de vous y tenir.

Faites l’essai pendant un mois et vous verrez la différence !

#2 Regardez le prix au kilo

On a souvent tendance à regarder le prix affiché sur les étiquettes pour comparer deux produits équivalents.

Mais on n’a pas toujours le réflexe de regarder le poids des deux produits à comparer.

On va souvent prendre le moins cher. Mais en l’achetant avec un prix au kilo plus élevé on se retrouve à payer plus pour moins de quantité.

Donc quand vous avez le choix entre deux produits équivalents et à prix différent, regardez toujours le prix au kilo. Surtout quand vous achetez en grande quantité.

Comparer le prix au kilo plutôt que le prix affiché permet de réduire son budget alimentation
réduire budget alimentation

#3 Bien sélectionner son supermarché

Je sais que les Hard discount sont souvent critiqué pour leur pratique sociale peu flatteuse ou le côté industriel qui ne va pas dans le sens des circuits courts.

Je peux donc comprendre que cette astuce ne retienne pas l’attention de tous.

Mais il faut reconnaître qu’en tant que consommateurs qui cherche à réduire son budget alimentation la différence sur le ticket de caisse est vraiment notable.

Pour des grosses courses pour la semaine j’ai noté des différences de plusieurs dizaines d’euros en passant de Monoprix à Lidl! (entre 20 et 40€ en moyenne par semaine)

Donc sur le mois c’est entre une centaine d’euros qui peuvent être économisés juste en changeant son supermarché.

Si vous êtes sensible à l’écologie et au « mangez sain », sachez que ce n’est pas incompatible avec le Hard Discount.

La plupart possède leurs propres rayons bio maintenant.

Et pour les fruits et légumes par exemple, il vous suffit juste de les prendre de saison et privilégier ceux qui sont cultivés en France.

Ainsi vous favorisez indirectement les circuits courts même avec une grande enseigne de Hard Discount.

Ce ne sera jamais aussi bien que d’acheter directement chez le producteur local c’est certain.

Mais si vous souhaitez allier économies et éco responsabilité ça peut être une solution.

#4 : Payer une partie de vos courses avec une carte ticket restaurant

Dans le cas où vous avez la chance d’avoir des tickets restaurants avec votre entreprise, faites en sorte de payer le maximum de 19€ quand vous faites des grosses courses.

A chaque grosse course ce sont des économies considérables qui contribueront à réduire fortement votre budget alimentation sur le mois.

Si vous êtes en couple et que vous avez tous les deux une carte ticket restaurant, vous pouvez utiliser cette astuce d’autant plus efficacement.

Vous faites vos grosses courses à deux et diviser le tout en deux pour payer séparément et utiliser vos deux cartes ticket restaurants.

L’économie sera de quasiment 40€ sur vos courses de la semaine.

Pour pouvoir tirer au maximum profit de cette carte vous devrez faire en sorte de ne pas tout gaspiller dans vos repas du midi en restaurant d’entreprise.

Comme le précise l’astuce n°7, privilégiez les repas cuisinés chez vous en avance.
réduire budget alimentation

Cela pour permet de ne pas dépenser à votre cantine d’entreprise ou au restaurant le midi.

Cet argent économisé sur les repas du midi vous pourrez donc les utiliser pour faire les courses et donc réduire drastiquement votre budget alimentation du mois.

#5 Faites le drive pour réduire son budget alimentation

Comme l’astuce n°2, faire les courses par le drive vous évite la tentation de passer dans les rayons.

De plus , vous ne voyez pas et ne sentez pas les produits. Ce qui aide grandement à résister à la tentation.

Si vous souhaitez allier le drive avec les circuits courts, je vous recommande d’essayer pourdebon, vente directe de chez le producteur qui vous livre à la maison.

#6 Faire les courses après manger

Astuce peut être anodine. Mais quand on a faim on est plus tenté de ramener des choses à manger pour une envie immédiate.

Si vous faites les courses après manger vous serez moins confronté à vos émotions du moment et vous ferez des économies

#7 Anticipez et Planifiez vos repas

Le fait d’aller faire les courses avec une liste préparée comme vu sur l’astuce n°1 est déjà bien.

Mais si, en plus, lors de l’établissement de cette liste, vous avez déjà en tête vos recettes en tête, vous ne serez encore moins tenté d’acheter des futilités.

Et surtout, vous éviterez de retourner plusieurs fois au supermarché pour acheter l’ingrédient potentiel oublié.

Et vous éviterez de racheter encore des choses car plus on va souvent au supermarché plus on a de chance de dépenser plus…(cf Astuce n°9)

Comme je l’explique dans mon article « Batchcooking : Gagnez du temps de l’argent et manger sainement », planifier et préparer ses repas pour la semaine vous fera faire de grosses économies sur votre budget course.

En plus de vous faire gagner beaucoup de temps et de manger plus sain.

De plus, et ça rejoint l’astuce n°4, vous n’utiliserez pas votre carte ticket restaurant le midi (si vous avez la chance d’en avoir une bien sûr).

Vous pourrez l’utiliser pour payer vos courses et avoir un cercle vertueux d’économies😊.

#8 Allez faire les courses seul(e)

Faire plaisir c’est bien.

Mais si vous souhaitez réduire votre budget alimentation vous devrez éviter de « craquer » en voulant faire plaisir à vos proches.

Que ce soit le fait d’y aller avec votre conjoint(e) et surtout avec vos enfants la tentation d’acheter d’acheter des choses non prévues est encore plus grande.

On se retrouve souvent à avoir dépenser 20% de plus juste car la personne qui nous accompagnait nous a donné une idée d’achat en plus.

Ou encore car on a voulu faire plaisir à notre enfant qui réclamait un produit.

réduire budget alimentation

#9 Limitez le nombre de fois au supermaché

C’est un calcul simple et bête . Mais plus souvent vous irez plus vous dépenserez.

Si vous condensez vos courses en une fois par semaine en vous tenant à votre liste de course vous économiserez un montant significatif par rapport à une fréquence de 2 ou 3 fois par semaine.

Le piège c’est d’y aller pour acheter 2/3 bricoles tous les 2 jours. Vous pouvez êtes sûr que votre budget course explosera.

Plus vous irez souvent, plus vous serez tenter de consommer des choses non essentielles et non prévues.

#10 Evitez le « piège » des promos pour réduire votre budget alimentation

C’est un concept important à préciser.

Si vous achetez quelque chose en promo que vous n’avez pas prévu d’acheter mais que vous l’achetez car c’est en promo, vous n’économisez pas 50% du produit.

Vous dépenserez les 50% restant de ce qui avait à payer.

Un exemple :

Vous voyez une promo sur une cafetière à -50% jusqu’au lendemain. Disons qu’elle vaut 50€ au lieu de 100€ habituellement

Vous vous dîtes « super, j’en profite je vais donc économiser 50€ »

Mais si vous avez déjà une cafetière qui fonctionne encore et que vous pensez donc à la remplacer juste « grâce à la promo » vous n’économisez par 50€.

Vous en dépensez 50€ car vous n’en avez pas besoin.

Exception faite si ce jour là, vous cherchez justement à changer de cafetière. 🙂

Partez du principe que si vous n’aviez pas prévu d’acheter l’article que vous voyez en promotion vous n’en avez pas besoin.

Car si il n’était pas en promo vous ne l’aurez pas remarqué. Donc ne l’achetez pas.

#11 Allez au marché quand il ferme

Privilégier les achats de vos fruits et légumes au marché du coin.

Vous mangerez plus sain et moins cher.

De plus, si vous vous y rendez vers la fin, les commerçants souhaitent souvent liquider leur produit.

Vous pourrez donc même marchander et faire le plein de fruits et légumes à moindre coût.

Voilà pour ces 11 astuces pour réduire votre budget alimentation

J’espère que ces astuces pourront vous permettre de faire des économies sur votre budget course et que vous avez pu apprendre de nouvelles choses .

Partagez moi vos astuces personnelles pour réduire votre budget alimentation.

Je suis curieux de connaître les vôtres.