Mois : janvier 2022

Débuter en bourse : Les 7 meilleures astuces

Si tu souhaites débuter en bourse, il vaut toujours mieux se former avant de démarrer.

Que ce soit un livre à lire , des articles comme celui ou un coaching, apprendre quelques astuces et bonnes pratiques peut t’éviter quelques erreurs qui peuvent coûter cher quand tu débutes en bourse.

Car si aujourd’hui tu maîtrises bien tes finances et souhaites faire grossir ton épargne tu as dû comprendre qu’avec l’inflation qui est là, l’argent sur ton livret A va t’appauvrir à petit feu.

Malgré l’augmentation prévue du taux du livret A à 1%, cela reste inférieur à l’inflation

Il faut donc placer son argent.

La bourse étant un des placements les plus connus et les plus anciens il est important d’y mettre le nez dedans.

Il y a certes un risques (comme tout placement qui est rentable) mais c’est aussi le plus performant de ces 30 dernières années si on vise le long terme.

Si tu souhaites débuter en bourse, voici un petit guide qui va t’expliquer les 7 astuces que tu peux mettre en place dès maintenant

Pour écouter la version audio et podcast tu peux cliquer ci dessous :

Disclaimer Je ne suis pas un conseiller en investissement. Je suis un particulier qui partage son expérience et ses connaissances. Investir comporte des risques dont vous êtes responsable.

Débuter en bourse en investissant sur le long terme

En bourse tu peux faire 2 choses :

Investir ou / et spéculer.

Investir cela signifie étudier bien les entreprises et investir dans les actions car tu crois dans la capacité de l’entreprise à générer des bénéfices sur le long terme.

Quelque soit les conditions de marché.

Investir c’est apporter ton soutien durablement à une entreprise pour qu’elle puisse se dévelloper.

Spéculer c’est essayer « d’acheter bas » pour revendre plus haut dans un laps de temps plus ou moins court.

Spéculer c’est essayez de surfer sur une tendance pour en tirer un profit.

On parle aussi de trading intraday (si les achats / vente sont fait sur la journée) ou position trading (achat / vente fait en quelques mois d’intervalle).

Dans tous les cas quand on « spécule », l’idée est de pouvoir tirer profit du marché et donc d’essayer de « timer le marché » à savoir rentrer le plus bas possible pour revendre le plus haut possible.

Quoiqu’il en soit et si tu comptes débuter en bourse, je te déconseille d’essayer de « timer » le marché et de jouer à spéculer ou à trader.

Tu peux y arriver et certains y arrivent très bien.

Mais beaucoup aussi se brûle les ailes en essayant d’être plus malin que le marché.

De plus, essayez de trouver les « bons coups » demandent énormément de temps pour les trouver, se renseigner etc…

D’après les statistique des l’AMF, 89% des particuliers qui se mettent au trading perdent de l’argent.

Et j’ai envie de dire c’est normal.

Car trader est un métier.

Cela ne peut pas s’improviser pendant tes pauses café du bureau.

Et en face tu affrontes les meilleurs du monde et même des robots.

C’est pourquoi personnellement je pense qu’investir sur le long terme est selon moi une des meilleurs stratégies car :

  • ça prend moins de temps
  • Tu prends moins de risques
  • Tu investis dans le potentiel réel d’une entreprise
  • Si tu es convaincu de ton investissement, le temps fera le travail à ta place
  • Historiquement et sur le long terme, la bourse a été le placement le plus performant

Comprendre dans quoi tu investis

C’est un des conseils les plus connus donnés par Warren Buffet.

« Comprendre ce que fais l’entreprise dans laquelle tu investis ».

Et si c’est un ETF, comprend bien l’indice qu’il suit (à la fois les secteurs et l’exposition géographique).

Quelque soit ta stratégie (action en direct ou ETF), comprendre dans quoi tu investis reste le plus important.

C’est comme en immobilier, il faut investir dans un secteur que tu connais.

En bourse c’est pareil, si c’est une action en direct il faut que tu comprennes le business de l’entreprise.

Et si c’est un ETF que tu saches quelles sont les entreprises qui composent l’ETF (à minima).

Et comment fonctionne l’ETF (réplication physique ou synthétique)

Pour faire le parallèle avec l’immobilier, imagine toi signer pour un investissement dans un pays que tu ne connais pas, une ville que tu connais pas.

Et que tu n’as jamais eu le temps d’étudier.

C’est la même chose avec un ETF ou une action en bourse.

Donc prend le temps d’étudier l’entreprise , les chiffres, les ratios financier et d’autres éléments si tu choisis une action en direct

Et si c’est un ETF assure toi de comprendre quel indice il réplique, de quoi il est composé, les frais associés etc…

Comme pour beaucoup d’investissement, si tu veux maîtriser ton risque au mieux il faut faire un minimum de travail de recherche et de formation pour comprendre ce que tu fais.

Etre discipliné et focalisé sur sa stratégie

Cela rejoint l’astuce n°1.

Car si tu investis sur le long terme il faut que tu définisses une stratégie.

Mais surtout que tu t’y tiennes (Et c’est le plus dur!)

Même si quand tu vas débuter en bourse, tu peux commencer par une stratégie puis la changer (ça m’est arrivé aussi plein de fois).

L’important est de pouvoir définir sa stratégie au plus tôt et s’y tenir pour avoir les résultats que l’on recherche.

Etre focalisé sur sa stratégie peut quand même t’autoriser à faire des arbitrages de temps en temps et de te laisser une certaine marge de manœuvre.

J’ai tendance à encourager le passage à l’action plutôt que le statut quo.

C’est à dire au début, avec des faibles sommes, tu peux débuter en bourse sans forcément de stratégie.

Mais il est important que tu en définisses une très vite après avoir démarré.

Je dis ça car le simple fait de mettre ses premiers euros en bourse même si tu n’a pas de stratégie va te te donner de l’intérêt sur ce placement car tu auras mis du « vrai argent ».

Et cela te forcera à te former et à définir une stratégie.
débuter en bourse

Investir l’argent que tu es prêt à perdre

Encore une astuce qui devrait être une règle absolu.

Avant d’investir et comme je le répète souvent notamment dans l’article « Epargne de précaution », tu ne dois jamais investir tant que tu n’as pas une épargne de précaution solide.

En général, il est recommandé d’avoir au moins 3 à 6 mois de salaire sur un livret disponible en cas de coup dur.

A toi de voir si avec 3 mois de salaire tu te sens à l’aise ou si tu as besoin de plus.

Ça dépend aussi de ta situation.

Par exemple, si tu es propriétaire de ta résidence principale, que tu as 3 enfant, 2 voitures et un chien il te faudra une plus grosse épargne de précaution qu’un célibataire sans enfant, sans animal et qui est en location

Une fois que tu as cette épargne de précaution bien solide, tu peux te lancer dans l’investissement.

Et c’est même important de le faire (quelque soit l’investissement) .

Car en plaçant trop d’économies sur ton livret A, tu vas t’appauvrir à cause de l’inflation qui est supérieur au rendement de ton livret bancaire.

En bourse, en général il faut que tu comptes 5 à 10 ans où tu ne devrais pas avoir besoin de ton capital si tu veux profiter des avantages fiscaux de certains support (PEA et Assurance notamment présentés ici).

Et aussi pour minimiser tes risques de pertes.

Car en bourse historiquement, plus l’investissement est long, plus les chances de perdre de l’argent diminuent.

Il y a même des statistiques qui ont prouvé que si tu investis sur plus de 20 ans en bourse ton risque de perte en capital peut être inférieur à 1%

Se former avant de débuter en bourse

Avant d’aller sur les marchés boursier une autre règle fondamentale est de se former.

Comme pour l’immobilier, comme pour le budget, comme pour n’importe quel compétence que l’on n’a pas appris à l’école.

La formation te permettra d’éviter de faire des bêtises.

De profiter de l’expérience des autres qui ont fait les erreurs à ta place avant.

Tu peux tout apprendre tout seul en regardant youtube et en lisant des bouquins mais c’est chronophage en temps.

Si tu veux aller plus vite, tu peux suivre des formations en ligne ou encore te faire accompagner.

J’en profite pour faire mon auto promo :-).

Car je propose des sessions de coaching boursier à la séance ou sur plusieurs mois.

Si tu veux en savoir plus c’est par ici.

Je peux t’accompagner sur le choix de ton enveloppe fiscale (PEA, Assurance ou CTO) , sur le type d’actifs, le type d’action ou ETF qui constituera ton portefeuille.

Et surtout la stratégie à automatiser pour que cela te prenne le moins de temps possible.

débuter en bourse

Choisir le bon support

Comme détaillé dans l’article Assurance vie VS PEA VS CTO, il faut que tu choisisses le support d’investissement qui va correspondre à ta situation et ta stratégie.

Si tu as beaucoup de capital et que tu veux vivre de tes dividendes tout de suite, le CTO sera certainement le plus adapté.

Par contre si tu démarres et que tu veux capitaliser ton épargne sur le long terme, le PEA Ou l’assurance vie sera peut être plus fait pour toi (sans forcément négliger le CTO).

L’important est de bien comprendre la différence entre ses supports et d’investir sur celui qui te correspond le mieux.

Et si tu utilises plusieurs supports, il faut éviter les doublons.

Par exemple, si tu prendre un ETF monde sur ton assurance vie évite de le prendre sur ton PEA.

Ou encore si tu utilises un ETF Monde évite de prendre un ETF S&P500.

Car l’ETF monde est composé à 70% d’action Américaines (et donc du S&P500).

L’idée comme souvent est d’avoir un portefeuille diversifié pour limiter ton risque.

A la fois géographiquement mais également sectoriellement.

Eviter de payer des frais inutiles

Cette astuce est tellement primordiale selon moi que je vais la sous détailler en 2 parties

Les frais de gestion : Le piège quand tu vas débuter en bourse

C’est selon moi l’astuce LA plus importante mais qui n’est mis en avant par aucun professionnel de la finance .

Normal c’est ça qui les fait vivre :-).

Mais les frais que tu payes à tous ces intermédiaires sont ceux qui vont ralentir ta performance.

Ralentir les effets composés de ta performance.

Et surtout enrichir des intermédiaires sur le long terme.

Alors que si tu te formes, tu payes aujourd’hui pour comprendre comment ça marche et les frais seront dans ta poche.

Selon une étude de l’AMF, en moyenne 54% de la performance des épargnants partent en frais dans la poche des différents intermédiaires.

Je pense notamment aux banques traditionnelles en priorité qui prennent des frais démesurées sur des enveloppes tels que le PEA , le CTO ou l’assurance vie.

Mais certaines assurance vie en direct prennent aussi de gros frais.

Et aussi je pense à certains conseiller en gestion de patrimoine qui prennent leur part du gâteau avec des rétro commissions.

Quelque soit l’enveloppe et le courtier choisi prête une attention particulière aux frais de gestion qui peuvent vraiment impacter ta performance.

Les frais de courtage

Ce sont d’autres frais à ne pas négliger qui vont dépendre du courtier que tu vas choisir.

Par exemple, sur le CTO il y a beaucoup plus de choix avec des frais beaucoup plus faibles.

On peut citer Trade Republic, trading 212 et Degiro parmi les plus intéressants du marché 

Si tu souhaites démarrer avec des actions gratuites :

Pour le choix du courtier, même si le montant des frais de courtage est important il ne faut pas se focaliser uniquement la dessus.

Voilà pour ces 7 astuces à appliquer pour débuter en bourse.

Dis moi en commentaire quel est selon toi L’ASTUCE à ne pas négliger quand tu démarres en bourse.

Si tu souhaites allez plus loin on peut échanger sur ta situation avec un RDV gratuit ici

Et tu peux écouter la version podcast directement ici.

Astuce Man : Comment automatiser ton budget ?

Quand je me suis lancé sur Instagram en Mars 2020, j’ai partagé le début de l’aventure avec Astuce Man.

Un des seuls hommes qui traite de la thématique de la gestion de budget

Thématique souvent abordé par des femmes, lui comme moi avons décidé de nous attaquer à cette thématique également.

Après de multiples reports, j’ai enfin pu réaliser une interview de Martin (le vrai nom de astuce man).

Astuce man va parler à visage (presque) découvert dans cet épisode.

Il va nous partager tous ses secrets pour gérer ses finances comme un pro et investir intelligemment.

Voici les thématiques qui vont être abordés :

  • La méthode de gestion de budget d’Astuce Man
  • Comment il gère les imprévus
  • Comment il automatise au maximum son budget pour diminuer sa charge mentale
  • Des échanges entre deux coachs budgétaires (dont moi 🙂 sur leur façon de gérer leurs finances
  • Partage des investissements d’astuce man à début 2022

Si tu veux suivre son compte instagram c’est par ici

Voici la version podcast ci dessous

Et une retranscription d’un extrait de nos échanges

THOMAS:  Comment tu fais pour minimiser ta charge mentale pour la gestion de budget ?

MARTIN:  Concernant la charge mentale, j’ai une philosophie, mais ce n’est pas une philosophie que je fais dans les finances, mais c’est plutôt une philosophie de vie.

C’est un maximum de résultats pour un minimum d’effort.

En fait, je suis un hyper paresseux, même si je travaille comme un fou.

THOMAS:  Donc, c’est un maximum d’automatisations sur tout ?

MARTIN: Voilà, c’est ça.

Un maximum d’automatisations.

Pour la finance, par exemple, j’essaie à chaque fois de la rendre la plus simple possible.

Et comme tu l’as bien dit, très simple veut dire automatiser au maximum ses dépenses, ses budgets.

Et moi, aujourd’hui 90% des finances sont gérées automatiquement.

Moi je ne fais plus rien.

L’argent rentre, puis elle est rangée dans des cases.

Et voilà.

Pour mener un exemple, les assurance location que je paye, c’est 300euros tous les ans, qu’est-ce que je fais ?

Je mets 300 euros divisée par 12, ça fait 25euros, et après je mets un virement automatique de 25euros tous les mois sur un compte que j’appelle un compte de prévision.

Et donc quand j’ai mon assurance qui tombe j’ai ce compte là et je n’ai pas à me tracassé.   

THOMAS:  Donc, il s’agit de mettre en place un peu de temps car il faut quand même ouvrir le compte , mettre en place le virement programmé, et peut-être avoir un tableau de bord avec un Excel pour tout suivre.

Mais une fois que tout s’est mis en place, il se fait tout seul et tu n’as plus à y penser.

MARTIN:  Non, clairement.

En fait, il faut prendre tes extraits de comptes de trois à six derniers mois.

Tout regarder.

Car l’assurance se paye en une seule fois et donc tu peux ne pas y penser.

Le plus lourd, en fait, est de savoir toutes tes charges fixes et variables.

THOMAS:  Ok mais par rapport à ce qui va être charge variable.

Comment tu vas les gérer ?

Car finalement c’est ça qui prend du temps au quotidien.

Donc comment tu fonctionnes toi de ton coté ?

MARTIN: Là de nouveau, je fonctionne avec deux comptes bancaires.

Les premier pour les charges fixes.

Et donc là-dessus il y a tout sur l’automatique.

C’est le fameux compte provision, et donc là je n’ai que des virements automatiques.

J’ai mon salaire qui arrive dessus, j’ai mes provisions, et j’ai chaque moi un certain montant d’épargne qui part, etc.

Et puis pour les charges variables, j’ai un autre compte.

C’est mon compte courant de tous les jours qui concerne le budget alimentation, loisirs, sorties.

Ces derniers changent toutes les semaines.

Ce que je fais, c’est que je détermine un budget pour l’alimentation, pour ma copine et moi, c’est 400eyros par mois.

Et les loisirs et sorties, etc. c’est 150euros.

Donc, j’ai tous les mois 400+150 qui tombe sur mon compte courant.

Et donc j’ai de quoi tenir le mois, mais si à la fin du mois je vois qu’il ne reste plus grand-chose, je fais plus attention.

Je vis au stricte minimum, pas de petit snacks, il y a rien du tout.

Pour attendre le mois prochain.

Et inversement si à la fin du mois il reste beaucoup, on se fait un restaurant, une petite bouffes pour se faire plaisir.

THOMAS:  Et après pour ces charges variables, pour les suivre en temps réel, tu les suives comment ?

Tu utilises une application, des enveloppes, … ?

MARTIN: Oui, une application.

Alors, moi je suis fort en digital.

Et j’utilise une application, c’est MONEY LOVER.

Je pense que c’est pour 4euros.

Mais dès que tu l’installes elle te fais plusieurs promos.

Et tu la paye pour une fois ce n’est pas tous les mois ou tous les ans.

C’est une fois, tu vois.

Et ensuite, par exemple je vais faire mes courses et au lieu de dépenser 400euros je vais dépenser 460euros, sauf que pour mes loisirs je vais rien dépenser.

Donc sur mon compte il me reste de l’argent alors pour éviter ça je code mes dépenses sur l’application.

Et je vois donc que j’ai 400euros pour les courses et quand j’arrive à 350euros, l’application m’affiche un « attention vous êtes arrivé à la fin ».

THOMAS:  Donc ça te permet d’être alerté et de voir en temps réel et donc de maitriser ton budget en temps réel.

MARTIN:  Ce qui est bien et c’est que t’as une petite jauge qui s’adapte tout au long du mois.

Et tu vois où tu es par rapport au budget que tu t’es fixé.

Si tu es au-dessus, tu mets la jauge en vert c’est-à-dire que t’es sur le bon chemin car ce n’est que la moitié du mois et que tu n’as dépenser que moins de la moitié de ton budget.

Ou inversement, en rouge si tu dépense plus que ton budget.

Là peut-être que ce n’est pas clair mais sur l’application c’est plus simple.

THOMAS:  J’avoue que j’ai utilisé l’application et que ça fonctionne. 

MARTIN: Ma communauté sur le compte Astuce Man d’Instagram me demande souvent, « pourquoi tu n’as pas créer une application pour suivre tes budgets, etc. »

Mais je dis pourquoi créer une application qui existe déjà.

Tu utilises quoi toi ? une application ?

THOMAS:  Oui une application, mais pas celle-là.

Car, en fait sur ce point on n’est pas d’accord et on va en discuter.

Moi je donne plus d’importance à ce que ça soit synchroniser avec mon compte en banque pour automatiser et minimiser ma charge mentale au maximum.

Sur MONEY LOVER, ce qui m’a dérangé c’est que tu devais ajouter manuellement tes dépenses.

Après je comprends qu’il existe des gens qui ne veulent pas synchroniser leurs comptes bancaire avec une application.

Mais moi j’aime bien ça car t’a le budget qui tombe, tu le catégorises et puis t’as le système de jauge et tout, donc tu vois où t’en es dans le mois.

Et donc tous les 2 ou 3 jours je pourrais  catégoriser mes dépenser et voir où je suis dans le mois par rapport au budget mensuel dans les catégories : alimentation, loisirs, bébé, …

MARTIN: Sur MONEY LOVER, je pense que tu peux lier tes comptes avec.

THOMAS:  Non, j’avais essayé, ils ne proposent pas cette option.

Et j’avoue que sur le niveau interface et intuitivité celle que j’utilise n’est pas la meilleure.

Du moins pas aussi intuitive que Money lover.

MARTIN: Donc voilà un petit peu la philosophie Astuce Man par rapport au budget et pour diminuer un petit peu ma charge mentale.

Et d’ailleurs je fais exactement la même choses par rapport aux investissements.

Je suis fan de la méthode DCA.

THOMAS:  Alors, je traduis pour ceux qui ne connaissent pas la méthode DCA.

Cela veut dire « DOLLAR COST AVERAGING ».

Je suis un pro aussi de cette stratégie.

En gros ça consiste à investir mensuellement la même somme sans réfléchir sur le même support.

On automatise pour acheter les mêmes actions tous les mois.

Et c’est cool car ça permet d’éviter les émotions et de paniquer devant la moindre baisse en voulant vendre, etc.

Donc on achètera tous les mois et sur le long terme …

MARTIN: ça va monter et tu es gagnant quoi !

THOMAS:  Oui, c’est ça.

C’est pourquoi c’est l’une des stratégies reconnus pour l’investissement passif.

Et surtout, j’ai pas envie de dire les débutants, mais surtout ceux qui n’ont pas envie de perdre du temps avec ça.

MARTIN: Tout à fait d’accord avec toi.

THOMAS:  Alors on a parlé des charges variables.

Est-ce que tu peux me dire maintenant sur les charges fixes.

Comment tu les optimises qu’est-ce que tu fais ? que conseillerais tu ?

MARTIN: Moi, déjà, la première chose c’est que je me concentre sur les plus grosses charges des foyer.

Qui sont l’habitation, et pour les transports c’est moitié fixe moitié variable.

Par exemple l’achat d’une voiture c’est une charge fixe, après le carburant c’est une charge variable.

Mais habitation et transport ça représente quasiment près de 50% donc faire 10% d’effort dans cette catégorie-là , tu limite 5% de tes dépenses globales.

Alors que si tu t’attaques à des petites tucs qui représentent 10% de tes charge globales au final tu n’as améliorer que 1% de tes dépenses globales.

Même si emballé dans les pourcentages j’espéré que je n’ai pas perdu…

THOMAS:  J’ai compris ton raisonnement en gros.

C’est mieux de s’attarder sur une grosse dépense pour avoir un plus gros impact sur le budget global.

MARTIN: Voilà, c’est ça.

Optimise d’abord dans l’habitation au lieu d’aller gratter les coupons et gagner 50cents.

En gros c’est ça le sujet.

THOMAS:  En fait, c’est un bon sujet de podcast que je vais réaliser, je pense.

Que je vais appeler peut-être  « le temps c’est de l’argent » et expliquer qu’un euro ce n’est pas un euro dans le sens où tu essayes, pendant un quart d’heure, de gratter un centime à la pompe ou dans les bon de réductions de 2cents, etc. ce temps-là bah tu peux l’utiliser pour faire de vraies économies.

Je dérive un peu mais je trouve ça hyper intéressant.

MARTIN: Oui, je sui d’accord avec toi un euro ce n’est pas un euro.

Car comme tu l’as très bien dit, le temps c’est de l’argent.

Et donc il faut s’attaquer d’abord aux gros postes.

Le premier gros poste c’est d’abord le logement.

Et donc moi je conseille toujours de prendre le logement le plus petit possible mais évidemment en fonction de ta situation, seul, un couple avec quatre enfants.

Donc en gros essaye de prendre le logement le plus petit possible en fonction de tes besoins.

Car d’abord tu vas payer un loyer moins cher mais aussi t’as une assurance qui est moins chère, les frais, le gaz, l’entretien.

Aussi, on ne pense pas trop à ça mais plus l’appartement est petit moins tu vas le meubler , donc moins tu vas acheter de meubles.

THOMAS:  Et donc moins t’es tenté d’acheter des choses.

MARTIN: Oui exactement, car peu importe la taille du garage, par exemple, le garage est plein à craquer.

THOMAS:  C’est comme la valise en fait plus tu as de la place dans la valise tu vas en mettre et plus t’as de la place dans la maison tu achèteras des choses qui ne te servirons pas forcement.

[Fin de la retranscription]

Pour écouter l’épisode dans son intégralité tu peux aller sur la plateforme de streaming de ton choix en passant ici ou appuyer sur play en haut de l’épisode.

Si tu veux suivre martin, je te recommande de suivre son compte Instagram Astuce Man rempli de contenu à forte valeur ajouté

Enveloppe Fiscale : Assurance Vie VS PEA VS CTO

Si tu veux investir en bourse en étant résident fiscal Français, il faut que tu choisisse ton enveloppe fiscale

Tu auras le choix entre les 3 suivantes

  • L’Assurance Vie avec les unités de compte
  • Le PEA
  • Le Compte Titre Ordinaire (aussi appelé CTO)

Les 2 premières étant des enveloppes fiscales réputés en France mais nous allons voir qu’il ne faut pas non plus négliger le compte titre.

C’est parti donc pour le match entre les 3 enveloppes fiscales.

Si tu veux discuter de ce sujet avec moi de vive voix en fonction de ta situation, le premier RDV de 15 minutes est gratuit

Pour aller plus loin sur les revenus passifs et apprendre 7 façons de générer tes premiers revenus passifs, tu peux consulter mon nouveau guide ici.

Pour écouter la version podcast tu peux cliquer ci dessous

L’assurance Vie : L’enveloppe fiscale préférée des Français

Pour la simple et bonne raison que c’est l’enveloppe fiscale la plus connue

Et surtout car on peut investir sur le fond euros.

Car à ce jour, le fond euros est le placement garanti avec le meilleur rendement .

Même s’il s’affaibli d’année en année et qu’il est dorénavant inférieure à l’inflation (début 2022)

En 2022, on peut espérer entre 1 et 1,5 % de rendement avec le fond euros.

Mieux que le livret A mais moins bien que l’inflation.

A part le fond euros, sur cette enveloppe fiscale, on peut investir sur ce qu’on appelle des unités de compte (UC).

Ce sont simplement des supports pour investir en Bourse.

Et il y aura plus types d’UC. Voici les principales :

  • Fond d’investissement
  • ETF
  • Actions en direct
  • SCPI

La plupart des Assurances vie proposeront des UC avec Fond d’investissement et actions et quelques ETF.

Mais peu proposent des SCPI ou un large choix d’ETF.

D’où l’intérêt de bien choisir son courtier en assurance vie.
enveloppe fiscale

Concernant la fiscalité, l’assurance vie permet de payer moins d’impôt sur ses plus values après 8 ans.

Le calcul est assez complexe car la loi a changé depuis 2017 et suivant de quand date tes versements, le calcul peut devenir assez complexe.

Si tu veux plus de détail, regarde ce tableau là

Mais en gros si tu retires de l’argent avant les 8 ans tu payeras la flat tax soit 30 % sur ta plus value.

Après 8 ans tu auras aucun impot sur ta PV dans la limite de 4600€/ an (9600€ pour un couple) de plus value et ensuite tu payeras 24 % sur ta PV.

Il faudra quand même payer la CSG (17,2 % de la plus value).

Selon moi le gros avantages de l’assurance vie (mise à part la fiscalité) est son aspect « couteau suisse » de l’investissement.

Car on peut investir à la fois sur

  • Les marchés financiers (Actions et ETF)
  • De l’immobilier papiers (SCPI)
  • Des fonds euros (capital garanti).

Voici un résumé des avantages et inconvénients de cette enveloppe fiscale :

Avantages

  • Faible imposition au bout de 8 ans
  • Liquide (retrait possible sous 48h sans clôturer le contrat)
  • Possibilité d’intégrer des SCPI
  • Avoir un portefeuille diversifié en classe d’actif avec un seul support (Actions, Immobilier papier, Fond euros)
  • Imposition intéressante pour la succession
  • Aucun plafond de versement
  • Possibilité d’ouvrir plusieurs Assurance vie par personne

Inconvénient

  • Frais de gestion obligatoire sur le rendement (0,5 % pour les meilleurs)
  • Frais important si choix de gestion piloté (ce que je ne vous recommande pas)
  • Le choix des unités de compte est très dépendante de l’assurance vie choisie
  • Le fond euros ne rapporte quasiment plus rien
  • Investissement en Europe uniquement (Hors ETF synthétique)
  • Non transférable (A parti si c’est le même assureur)

De manière générale, l’assurance a cet inconvénient d’avoir plusieurs couches de frais non compressibles (Frais de gestion, frais sur les UC, et éventuellement frais de versement pour les plus mauvaises).

Les gros avantages résident dans la partie succession et sur le fait qu’il n’y ait pas de plafond de versement tout en profitant d’avantage fiscaux au bout de 8 ans.

Quelque soit ton choix, je te recommande d’ouvrir une assurance dès que possible pour prendre date sur cette enveloppe fiscale.

Car même si tu ne fais rien et que tu décides d’investir dans 3 ou 4 ans, le délai d’ancienneté commence à courir dès l’ouverture de ton assurance vie.

Le PEA : Une enveloppe fiscale « Bourse »

Le PEA c’est le plan d’épargne en action.

Comme le dit très bien son nom c’est pour investir en action et donc en bourse directement et sans intermédiaire contrairement à l’assurance vie qui va se prendre sa commission avec les frais de gestion.

Ici donc pas de fond euros ou de placement à capital garanti.

Même si il est possible d’investir dans des obligations (et que c’est donc moins risqué que les actions), le capital ne sera jamais garanti.

Mais contrairement à l’assurance vie, il n’y a pas de frais de gestion ce qui en fait un gros avantage.

Il y aura en revanche des frais de courtage pour passer vos ordres de bourse.

L’idée là aussi est de les limiter en choisissant le bon courtier pour ton PEA.

Sur le PEA, on pourra investir uniquement en Europe sur des actions et ETF (Hors ETF synthétique, j’y reviendrai dans un prochain article)

Et sur le plan fiscal c’est le même principe que sur l’assurance vie sauf que l’avantage fiscal cours à partir de la 5ème année après l’ouverture du PEA.

Alors que sur l’assurance vie c’est à partir de 8 ans.

Sachant que comme sur l’assurance vie, l’exonération d’impôt est uniquement sur la plus value et qu’il faut donc dans tous les cas payer la CSG à 17,2 % sur tes plus values.

Avantages

  • Fiscalement intéressant au bout de 5 ans (Dividendes et Plus Value)
  • Pas de frais de gestion
  • Frais de courtage faible suivant le courtier choisi
  • Transférable (remboursement des frais par nouveau courtier)
  • Une gestion autonome de ses placements en bourse

Inconvénient 

  • Un Seul PEA par personne
  • Versement maximum de 150k€
  • Investissement en Europe uniquement (Hors ETF synthétique)
  • Tout retrait avant 5 ans entraîne la clôture du PEA donc moins liquide que l’assurance vie.

Le PEA étant moins liquide que l’assurance vie, il faut penser encore plus à long terme (à minima 5 ans).

Même si dans les fait, tu peux retirer ton argent avant 5 ans sur le PEA.

Mais le problème est que tout retrait avant les 5 ans entraîne la fermeture du PEA et tu seras imposé à la Flat taxe (30%).

Donc si tu penses avoir besoin de cet argent dans les 5 ans, l’assurance vie sera un meilleur choix.

Car tu pourras retirer de l’argent sans fermer ton enveloppe fiscale et garder l’ancienneté du contrat et donc l’avantage au bout de 8 ans.

L’idée avec le PEA comme avec l’Assurance vie c’est de prendre date dès que possible.

C’est à dire ouvrir le PEA ou l’Assurance vie pour laisser courir l’ancienneté au plus tôt.

Comme ça même si tu n’investis encore rien tu auras plus rapidement ton avantage fiscal.

Pour en savoir plus, je peux t’accompagner sur le choix.

enveloppe fiscale

Le Compte titre ordinaire : Une enveloppe « non fiscale »

C’est le support le plus standard mais qui n’est jamais mis en avant car il n’y a pas d’avantage fiscal sur cette enveloppe.

Mais personnellement j’adore ce support et je vais vous dire pourquoi.

Car même si la fiscalité est plus élevé (30 % au lieu de 17,2%) il y a quand même de gros avantages selon moi.

La première chose est que l’on peut investir où l’on veut sans limite.

Principalement aux USA en direct.

Par exemple, si tu veux avoir des actions en direct de Apple ou Amazon c’est possible uniquement avec le CTO.

Même pour les ETF, le choix est infiniment plus grand sur le CTO que sur le PEA ou l’assurance vie.

Par exemple, si tu veux investir sur des ETF sectoriel tel que le changement climatique, la robotique ou encore les énergies renouvelables c’est uniquement possible avec le CTO

Et les ETF proposés sur le CTO ont des frais bien plus faibles que sur le PEA ou l’Assurance vie (pour les mêmes indices suivis)

Et historiquement le marché américain a été bien plus performant que le marché européen.

Donc je me dis que je préfère payer 30 % d’impôt sur un rendement de 20 % plutôt que payer 17,2 % d’impôt sur un rendement de 5 %.

Même si bien évidemment les performances passé ne présagent pas de performances futurs.

Ce qui signifie qu’il est possible qu’un jour ce soit l’Europe qui tire l’économie mondiale vers le haut devant les Etats Unis ce dont je doute.

De plus les courtiers en CTO sont plus nombreux et proposent des tarifications plus faibles voire entièrement gratuite pour certains courtier (je t’en parle plus bas)

Et en plus de tout cela, c’est l’investissement le plus liquide des 3 enveloppes fiscales présentées.

Car tu peux retirer ton argent instantanément.

Tu payeras tes 30% d’impôts sur ta plus value quelque soit ta durée de détention.

Et si tu as beaucoup de capital et que tu veux « vivre » de tes dividendes tout de suite c’est beaucoup plus adapté que les 2 autres enveloppes fiscales présentés précédemment.

Avantage

  • Aucun frais de gestion
  • Frais de courtage au minimum (voir gratuit)
  • Investissement en direct partout dans le monde
  • Plus de choix d’ETF avec des frais plus faibles
  • Aucune limite de versement
  • Possible d’avoir plusieurs CTO par personne
  • Très liquide : L’argent peut être retiré quand tu veux

Inconvénient

  • Impôt sur Plus value et Dividende de 30 %
  • Besoin de remplir ses gains sur sa déclaration d’impôt
  • Besoin d’ouvrir un compte à l’étranger pour avoir les meilleurs courtiers

Concernant les courtiers, j’utilise personnellement Trading 212 et Trade Republic.

Si tu veux tester gratuitement tu peux recevoir une actions gratuite sur chacun des courtiers

Ces 2 courtiers proposent les tarifications les plus faibles du marché (avec Degiro).

Sur Trade Republic, il n’y aucune commission si tu fais de l’investissement programmé (1€ par ordre sinon quelque soit le montant).

Sur Trading 212, il y a uniquement une commission sur le taux de change (0,15%).

Voilà pour la présentation de ces 3 enveloppes fiscales.

Chacune a ses avantages et inconvénients et un bon moyen de tirer profit d’une enveloppe fiscale seraient d’utiliser les 3 et avoir des stratégies différentes sur chacune d’entre elles.

Dis moi en commentaires quelle enveloppe tu préfères et pourquoi ?

Si tu es intéressé par générer tes premiers revenus passifs en 2022 j’ai rédigé un nouveau guide que tu peux consulter sur cet article

Si tu veux que je t’accompagne sur le choix de l’enveloppe fiscale tu peux prendre un RDV gratuit ici