Mois : avril 2022

Epargne enfant : Les 5 meilleures stratégies pour prévoir l’avenir

Tu as un enfant qui arrive bientôt? Ou tu le vois grandir trop vite et tu te dis : « Le temps passe vite et ce serait pas mal que j’épargne pour mon enfant ».

Car tu dois le savoir mais un enfant ça coûte cher.

De la naissance à l’adolescence ça a un coup non négligeable.

Si il est encore bébé tu peux écouter l’épisode 28 qui donne 7 astuces pour optimiser le budget bébé

Mais après ? C’est encore pire !

Le permis à payer, les études à financer, leur première voiture etc…

Sans compter d’éventuel accident de la vie (que je ne te souhaite pas!).

Bref tout ça pour dire qu’un enfant rime avec « prévision financière pour son futur ».

Et pour ça rien de tel qu’une bonne vielle méthode de gestion de budget qui est :

  • Une épargne en automatique en début de mois pour ton enfant

Tu peux le faire dès sa naissance et c’est même recommandé (j’en parle plus loin).

Car au moins ça t’oblige à épargner pour son futur.

Et cette épargne sera intégré dans tes charges fixes donc tu n’auras jamais à y penser.

Mais ensuite vient les quesitons :

Que faire avec cette épargne automatique ? Où l’envoyer ?

Sachant que l’idée n’est pas de la toucher avant sa majorité (ou quelques années avant)

Je vais donc tout t’expliquer

En te décrivant les 5 stratégies que tu peux mettre en place pour tes enfants.

De la moins rentable à la plus rentable.

Etant papa depuis plus d’un an, j’ai creusé le sujet pour mettre en place personnellement l’épargne pour ma fille dès maintenant.

Je te partage en fin d’article quelle est LA stratégie que j’ai personnellement mis en place.

Si tu es à la recherche de revenus passifs pour toi, tu peux télécharger ton guide gratuit pour générer 7 types de revenus passifs ici.

Disclaimer : Ce contenu ne fait pas l’objet de conseil en investissement. Je ne suis pas reconnu comme un professionnel par l’état mais juste un particulier qui partage son expérience. Investir comporte des risques dont vous êtes le responsable

Pour écouter la version podcast c’est par ici

Stratégie 1 : Les livrets bancaires

Le livret A ou le livret jeune.

Celui que l’on a tous ou tous eu.

Mais qui a un gros problème….

Le rendement ridicule !

Avec 1% en 2022 vous allez perdre de l’argent sur le long terme au vu de l’inflation qui est bien supérieur (environ 3-4% à l’heure où j’écris ces lignes)

Si tu souhaites investir sans risque et que tu veux rester vraiment éloigné des marchés financiers c’est la meilleure solution mais ce n’est pas la plus rentable.

D’autant plus que vu que tu n’as pas besoin de cet argent pendant au moins 15 ans tu n’as pas d’intérêt à le faire dormir sur un livret où le plus gros avantage est la « disponibilité » de cet argent.

Donc selon moi pour les livrets bancaire (malgré la sécurité que cela peut représenter) je dit « next » tout de suite pour l’épargne des enfants.

Stratégie 2 : Le PEL pour l’épargne enfant

épargne enfant

Le PEL est le plan d’épargne logement.

Il est possible de l’ouvrir pour son enfant dès sa naissance avec un virement minimum de 225€ initial et à raison de 540€ / an minimum (soit 45€/mois)

Si l’argent est retiré durant les 4 premières années, le PEL est fermé automatiquement.

En revanche, après 4 ans, il est possible de retirer de l’argent sans le fermer.

L’avantage du PEL est qu’il permettra à ton enfant d’emprunter pour de l’immobilier au taux souscrit l’année de l’ouverture du PEL.

Et comme en ce moment les taux sont bas et si dans 10 ans les taux ont beaucoup remonté cela peut vraiment être une aubaine pour ton enfant.

En revanche, l’inconvénient est que les taux étant justement bas, l’épargne de tes enfants sera très peu rémunéré (1% en ce moment).

Donc potentiellement intéressant pour le futur emprunt mais pas pour faire fructifier cet argent.

Stratégie 3 : Epargner pour ses enfants sur une assurance Vie

Oui ça peut paraitre étonnant.

Mais on peut ouvrir une assurance vie au nom de son enfant.

Et il pourra utiliser cet argent à partir de ses 18 ans.

Tu peux aussi ouvrir une assurance à ton nom et lui donner cet argent à ses 18 ans.

L’avantage d’investir en assurance vie est de profiter de l’aspect « couteau suisse » de ce support.

Car tu pourras à la fois investir en

  • Fond Euros (Peu de rendement mais sécurisé)
  • Unité de compte (donc en bourse et dans l’idéal avec des ETF)
  • En SCPI (pas toutes les assurance vie le proposent donc il faut bien les sélectionner)

Je te compare d’ailleurs les différentes enveloppes fiscales française ici où je détaille un peu plus l’assurance vie.

Tu pourras donc booster le rendement de l’épargne de ton enfant tout au long de tes investissements.

Et le tout avec un seul support tout en pouvant être bien diversifié.

Stratégie 4 : Le Compte Titre Ordinaire

Avec cette stratégie tu choisis plus de risques

Car il sera possible uniquement d’investir en bourse.

épargne enfant

Si tu souhaites être accompagné sur le sujet n’oublie pas que je propose des accompagnement en coaching boursier et que tu peux prendre un RDV de 15 minutes gratuitement avec moi.

Pour l’ouverture d’un CTO pour l’épargne de ton enfant tu auras deux solutions :

  • Un CTO au nom de l’enfant (uniquement possible avec un courtier Français)
  • Un CTO à ton nom (avec des courtiers étrangers)

L’intérêt d’ouvrir un courtier étranger comme trade republic est de pouvoir bénéficier de frais réduit et de programmer tes investissements en automatique.

Je précise tous les avantages de Trade Republic dans cet article

L’investissement en bourse pour ton enfant pour paraitre à première vu « risqué » ou encore pas très « bon père de famille ».

Mais si es convaincu que cet argent est placé pour plus de 10 ans et surtout que tu comprends dans quoi tu investis en bourse, ce placement doit vraiment être étudié pour épargner pour tes enfants.

Car historiquement les actions sont le placement qui a le mieux performé de l’histoire (nette d’inflation) et bien plus que l’immobilier.

Tout cela malgré les crises, krash et autres guerres mondiales.

Bien sûr il ne faut pas faire n’importe quoi et mettre en place les meilleures astuces pour débuter en bourse.

Stratégie 5 : Investir en Crypto

C’est la dernière stratégie que j’aime nommé la stratégie « Tête brulée ».

Car investir en crypto pour soi est une chose (et je le fais!).

Mais le faire pour payer les études de ses enfants est autre chose!

Car le marché en plus d’être beaucoup plus risqué et volatil que le marché boursier, il est surtout très récent.

Le bitcoin ayant été crée en 2009.

Donc dans 20 ans, les cryptomonnaies peuvent effectivement devenir ce qu’est internet aujourd’hui (et donc ton placement aura bien fructifié)

Mais tout peut aussi disparaitre et tu peux perdre tout ton capital !

Et bye bye les études des enfants.

Donc sois très vigilent avec cette dernière stratégie.

Je pense que si tu la met en place il faut que tu sois très bien renseigné sur le sujet et que tu aies des convictions très fortes.

Ma stratégie personnelle pour l’épargne de mon enfant

Personnellement j’ai choisi la stratégie 4 pour ma fille et épargner pour son futur.

Je place un montant régulier sur un ETF monde en investissement programmé avec Trade Republic.

Tout simplement.

Si tu as besoin d’en savoir plus ou que tu veux échanger avec moi de vive voix tu peux prendre RDV ici

Sous location : 500€ de cashflow par mois – Avec Delphine Pinon

Savais tu qu’il est possible de faire de la sous location de manière complètement légale?

Et qui te permet en plus de compléter tes revenus drastiquement.

Delphine Pinon s’en est fait une spécialité dans cette niche de l’immobilier

Elle arrive à dégager en moyenne 500€ de cashflow par mois et par bien.

Et c’est un super levier si aujourd’hui ta situation ne te permet pas d’emprunter auprès des banques pour faire de l’immobilier plus classique.

Si tu veux d’ailleurs en discuter avec moi on peut aborder le sujet lors de l’évaluation financière personnalisée

Voici le programme de cette interview passionnante :

  • Le parcours de delphine
  • Pourquoi la sous location ?
  • Comment convaincre un propriétaire de faire de la sous location?
  • Comment être clean avec la loi et le bail?
  • Les risques liés à la sous location?
  • Les meilleurs conseils pour ceux qui veulent se lancer
  • Quel est sa rentabilité ? Son Cashflow ? Sa marge brute ?

Pour écouter l’épisode dans son intégralité tu peux cliquer ici ou ci dessous directement

Sinon voici une retranscription d’un extrait de l’épisode ci dessous

Thomas : Est-ce que tu peux expliquer simplement aux auditeurs en quoi consiste concrètement la sous-location ? Je précise que c’est quelque chose de totalement légal.

Delphine : Avec plaisir. Quand je sous-loue un bien, je signe un bail dérogatoire avec un propriétaire et je lui paye un loyer.

Le propriétaire m’autorise à sous-louer son appartement sur des plateformes de location de courte durée comme Airbnb, Booking etc.

Ma société, qui a signé le bail avec le propriétaire, génère des revenus avec la marge.

C’est-à-dire la différence entre les revenus générés par les réservations pour des séjours de courte durée, et les différentes charges dont le loyer. 

En général, les gens connaissent bien la sous-location « à l’arrache » autrement dit la sous-location illégale.

C’est celle qu’on fait quand on part en vacances.

Et qu’on sous-loue notre appartement à Paris ou dans une autre grande ville.

D’ailleurs je l’ai fait quand j’étais plus jeune.

Le principe est de mettre son appartement sur les réseaux sociaux pour se faire un petit peu d’argent de poche.

C’est une pratique très réglementée et normalement on ne peut pas le faire sans l’accord du propriétaire.

Cependant, si un bail classique est signé entre un particulier loueur et un particulier propriétaire, on n’a pas le droit de générer plus de chiffre d’affaires que le montant du loyer et ce même avec l’accord du propriétaire.

De ce fait, on ne peut pas en vivre, ce n’est pas fait pour être une activité professionnelle.

En revanche, ce qui fait qu’il s’agit d’une activité professionnelle légale, c’est le fait de l’exercer via une société.

Dans ce cas, c’est la société qui contractualise avec le propriétaire un bail dérogatoire rédigé par un avocat.

Le propriétaire est tout à fait au courant de ce qu’il signe et il nous autorise de son plein gré à exercer cette activité.

Ce bail est dérogatoire donc on n’est pas protégé par le droit classique de la location, ce qui est avantageux pour le propriétaire et moi en réalité.

Le bail déroge au droit classique de la location.

Par exemple, je ne suis pas protégée par la trêve hivernale donc je suis expulsable beaucoup plus facilement.

De plus, le propriétaire peut récupérer son bien quand bon lui semble en respectant bien sûr un délai de préavis prévu dans le contrat.

Thomas : Sous quel délai a-t-il le droit de reprendre son bien ?

Delphine : On demande au propriétaire de respecter un préavis de 3 mois et la société a un délai de 1 mois pour partir.

C’est très pénalisant de devoir annuler des réservations sur Airbnb et sur Booking. 

Si le propriétaire veut récupérer son bien dans un mois alors qu’on a des réservations prévues dans deux ou trois mois, on doit toutes les annuler. 

Thomas : Et ça vous fait des sales notes sur les réseaux.

Delphine : Il n’y a pas de notations en revanche, les algorithmes nous pénalise et il peut aussi y avoir des pénalités financières.

On doit avoir moins d’une annulation sur 100 voyages pour obtenir le statut de « Superhost » sur Airbnb, donc il faut le faire.

Sur un seul bien, on a en moyenne 6 à 7 voyages par mois donc on met plus d’une année à avoir 100 voyages sur un seul bien.

De ce fait, si on annule une réservation, on ne pourra pas obtenir ce label d’excellence sur Airbnb pendant un an.

C’est une des pénalités qu’on a et les propriétaires le comprennent très bien.

On n’ouvre pas les réservations plus de 3 mois à l’avance au cas où ça se produirait, comme ça on ne risque pas d’avoir de pénalités.

La configuration la plus probable dans laquelle on serait amenée de se retirer de cette collaboration.

C’est si ça ne marche pas du tout et qu’on est extrêmement pénalisés financièrement.

On se laisse cette porte de sortie un peu plus favorable.

Parce que le risque c’est qu’on ne puisse pas honorer le loyer pendant une période de préavis plus longue.

On estime que c’est la raison principale qui pourrait nous forcer à sortir de cette collaboration.

Si c’est gagnant-gagnant, il n’y a aucune raison qu’on arrête de faire ce qu’on fait. 

Thomas : Le préavis de 1 mois est le même que ce soit pour ta société ou un locataire classique pour un appartement meublé. Finalement, ça ne change rien pour le propriétaire. 

Delphine : Exactement.

Thomas : Ce n’est pas pénalisant pour lui.

Delphine : Oui. C’est transparent si ce n’est que même en location meublée et même si on arrive à l’anniversaire du bail, c’est compliqué de se débarrasser d’un locataire.

Même si c’est 3 mois et qu’il doit attendre un peu, il n’a pas besoin de justifier quoi que ce soit.

C’est beaucoup plus simple pour lui.

Cela étant, ça peut se négocier aussi.

Si on n’a pas de réservations le troisième mois, on peut très bien lui proposer d’arrêter au bout de 6 semaines ou deux mois pour l’arranger. 

Thomas : La question que je me pose et que beaucoup de gens doivent se poser, c’est comment tu arrives à convaincre le propriétaire de signer un contrat de sous-location.

Comment est-ce que tu lui expliques d’une manière simple que tu vas utiliser son bien pour le sous-louer ?

Comment peut-il accepter ?

Delphine : C’est une des étapes les plus délicates de la sous-location.

Clairement, tous les propriétaires ne seront pas sensibles à la démarche et à l’argumentaire.

On utilise Leboncoin pour les démarcher.

Aujourd’hui, on ne démarche plus de manière proactive.

Mais, quand on le faisait avec mon compagnon qui est le spécialiste de la chasse

On avait mis deux mois à obtenir notre premier « oui ».

Par la suite, on en a eu trois voire quatre autres approbations dans la foulée, mais il nous a fallu attendre 2 mois pour les avoir.

Parfois on n’avait pas de réponses.

Il y a des gens qui nous demandaient si c’était une blague et d’autres qui pensaient que c’était une arnaque.

Je comprends qu’il y ait une certaine méfiance.

Les propriétaires intéressés par l’offre sont attirés par plusieurs choses.

Il y a des propriétaires qui ont loué leur bien en location longue durée et qui se sont retrouvés avec des appartements sales et en mauvais état.

Ces propriétaires-là sont sensibles à l’argument qui dit que, contre-intuitivement, les biens en location courte durée sont mieux entretenus.

Car il y a des professionnels qui viennent toutes les semaines pour le ménage et les petites réparations.

Le propriétaire ne peut pas retrouver son bien avec des joints noirs ou arrachés, une cuvette de toilettes mal fixée ou une chasse d’eau qui fuit.

Ça ne peut pas exister en location courte durée parce que nos voyageurs nous le signalent tout le temps et on fait ce qu’il faut pour que ce soit réglé.

On a une attention au bien qui est supérieure à certains locataires en longue durée.

C’est un premier argument mais encore faut-il que le propriétaire ait déjà été confronté à cette problématique.

Et qu’il ait déjà eu affaire à un locataire pas très scrupuleux et qui rend un bien mal entretenu.

Un peu abîmé par ses animaux, avec des joints de carrelage ou de fenêtres dégradés etc.

Les problèmes liés à la salle de bain sont assez fréquents chez les propriétaires.

En somme, le premier argument qui marche bien c’est le fait qu’on ait une attention particulière à l’entretien du bien.

Thomas : Désolé je te coupe mais c’est marrant que tu dises ça.

Parce que l’argument qui revient souvent contre la location courte durée, c’est le fait que le bien se dégraderait plus vite.

J’ai souvent entendu ça mais je ne l’ai pas personnellement expérimenté.

C’est marrant parce que tu arrives à tourner l’argument d’une autre façon en disant que vous allez au contraire mieux entretenir l’appartement.

De par ton expérience, est-ce que t’as déjà eu la sensation que, malgré le ménage, le bien se dégradait plus ?

Delphine : Oui et non.

Typiquement, il nous est déjà arrivé de nous retrouver avec une cuvette des toilettes cassée.

Il se peut qu’en 18 ou 24 mois, elle va casser deux fois alors qu’elle n’aurait peut-être jamais cassée avec un locataire en longue durée.

Après, là je parle d’une cuvette des toilettes qui coûte 20€.

Les locataires ne vont jamais nous décrocher un ballon d’eau chaude ou je ne sais quoi.

Je n’ai jamais eu de dégradations importantes.

J’ai déjà eu un canapé abîmé mais je pense que le locataire était peu scrupuleux.

D’un autre côté, on s’est aussi rendu qu’il y avait des vrais défauts de conception sur les canapés qu’on avait choisi qui depuis on était pris en charge par le fabricant.

Ces deux facteurs ont joué.

Quand je regarde mes annonces Airbnb, dont les photos ont été prises au moment où on a mis les biens en location, je trouve que les biens sont tout aussi beaux aujourd’hui.

Thomas : Tu ne constates pas de différences ou de grosses dégradations sur un an ou deux. 

Delphine : Non.

On fait faire les vitres de tous nos appartements de manière professionnelle plusieurs fois par an et quand il y a des jardins, on les fait entretenir.

On est obligés d’être scrupuleux.

Si on veut gagner de l’argent, on doit fournir le service qui va avec et maintenir un certain standing.

Il ne faut pas se le cacher mais il y a plusieurs années, quand je louais mon appartement sur Airbnb, les voyageurs comprenaient qu’ils séjournaient dans le logement de quelqu’un.

Aujourd’hui, c’est tellement professionnalisé qu’ils se sentent plus comme à l’hôtel.

Ils ont un niveau d’exigence très élevé.

Par exemple, dans l’un de mes biens, des locataires m’ont signalé que les matelas étaient un peu fatigués.

On a alors appelé le propriétaire et on les a changés parce qu’on doit maintenir une certaine qualité.

Les matelas de chez Ikea ne coûtent pas excessivement cher.

Le propriétaire de cet appartement garde son bien tous les étés, c’est sa résidence secondaire.

Je lui ai donc demandé s’il voulait investir dans de nouveaux matelas ou s’il préférait qu’on s’en charge directement.

En sachant qu’en contrepartie, on repartirait avec si on est amené à ne plus travailler ensemble.

Ce qui me paraît normal.

Dans ce cas-là, on devrait aussi trouver un endroit où les stocker.

Finalement, le propriétaire a bien voulu acheter les matelas qu’il songeait déjà à remplacer de toute façon.

Le problème était réglé en 10 jours.

Avec la plupart des propriétaires, ça se passe très bien.

C’est le genre de choses qui n’arrivent presque pas en location meublée de longue durée.

Notre société se soucie de la qualité de prestation pour le voyageur.

Dès que les propriétaires viennent récupérer leur bien, je suis heureuse et fière de pouvoir leur présenter un appartement bien entretenu.

Alors que plusieurs voyageurs y ont séjourné pendant 10 mois.

Thomas : C’est clair.

Ils devraient mettre des commentaires pour que tu puisses démarcher de nouveaux propriétaires.

Delphine : Ça c’est le premier argument.

Le deuxième argument c’est évidemment la facilité de se débarrasser du locataire.

Tous les propriétaires qui ont déjà eu des emmerdes avec des locataires qui ne payaient pas leurs loyers et qui ne quittaient pas l’appartement y sont sensibles. 

Thomas : Tu touches la corde sensible.

Delphine : C’est un sujet hyper sensible.

Légalement parlant, la procédure pour obtenir une expulsion est sans commune mesure.

Parce que c’est une entreprise qui loue avec un contrat de droit privé.

Je ne suis protégée par rien ni en hiver, ni en été.

De plus, il faut comprendre que ce n’est pas mon logement principal.

Les juges du Tribunal de Commerce n’ont pas de scrupules.

On n’est pas en train de déloger une famille en plein hiver.

Ce genre d’argument peut convaincre les propriétaires mais, encore une fois, c’est d’autant plus pertinent s’ils ont déjà été confrontés à ce genre de situation. 

Le troisième argument qu’on pourrait avancer concerne les propriétaires qui ne mettent pas en location des biens locatifs mais des résidences secondaires.

On est déjà tombé par hasard sur des gens qui tentaient de faire de la semi-location.

Ou qui s’essayaient à la location courte durée mais qui perdaient beaucoup de temps à le faire parce qu’ils n’avaient pas automatisé le système.

Ce sont des gens qui ont cherché à faire de la location courte durée par eux-mêmes mais qui jugent cette activité trop chronophage.

D’autres personnes ont une résidence secondaire mais ils savent qu’ils n’y vont que l’été et qu’ils doivent trouver des locataires chaque année pour 10 mois et nous, on arrive tels des héros.

On a aussi une formule hybride, c’est-à-dire un forfait où les gens ont accès à un certain nombre de jours de location de leur bien pendant l’année.

[Fin de la retranscription]

Avis Homunity : Nouvel eldorado de l’immobilier papier ?

De nouvelles façons d’investir dans l’immobilier voient le jour. Parmi elles, il y a le crowdfunding immobilier. Voici mon avis sur Homunity, la plateforme numéro un du crowdfunding immobilier en France.

Je mentionnais déjà cet investissement dans mon guide pour les revenus passifs téléchargeable gratuitement ici

Pour visiter leur site ou ouvrir un compte c’est par ici

Suite à l’interview de Quentin Romet, le PDG de Homunity que tu peux retrouver dans l’épisode 41 du podcast, j’ai moi même investi sur cette plateforme.

Et je vais tout te raconter de A à Z.

Du principe du crowfunding à mon expérience sur ce nouveau type d’investissement immobilier

Disclaimer : Ce contenu ne fait pas l’objet de conseil en investissement. Je ne suis pas reconnu comme un professionnel par l’état mais juste un particulier qui partage son expérience. Investir comporte des risques dont vous êtes le responsable

Si tu veux écouter la version du podcast c’est par ici

Le crowdfunding immobilier : Késako ?

Tu dois certainement connaître le crowdfunding pour un projet d’entreprise ou encore musical

Où le principe consiste à réunir des fonds de particuliers pour financer un projet.

Et en contrepartie, ces particuliers (investisseurs) reçoivent des cadeaux ou récompenses.

Et bien avec le crowfunding immobilier c’est pareil !

Mais pour financer des constructions immobilières (que l’on appelle aussi de la promotion immobilière)

Le principe est simple.

Un promoteur immobilier a besoin d’argent pour financer un projet immobilier

Il va donc à la banque demander un emprunt.

Mais la banque lui demande un apport.

Comme elle te le demanderait quand tu veux acheter un bien immobilier (en général à minima les frais de notaire)

Et puisque l’on parle d’apport conséquent (plusieurs millions d’euros), le promoteur n’a pas cette trésorerie de dispo.

Ou du moins il ne veut pas l’utiliser pour ça.

Il fait donc appel aux particuliers pour lui financer cet apport.

Grâce à cet apport, le promoteur immobilier arrive avec du « cash » à la banque et peut demander un emprunt plus conséquent (avec l’effet de levier) pour financer son projet global.

Et nous en tant que particuliers, nous l’aidons à financer cet apport.

Le promoteur rémunère très bien (jusqu’à 10%) cet apport car cela représente une partie infime de son financement.

Et cet apport là lui permet d’emprunter à la banque 90% du financement restant mais à un taux bien meilleur (aux alentours de 1% d’intérêt en ce moment)

Une fois que le projet de construction est terminé (donc que les appartements / maisons construites sont vendus), le promoteur reverse le montant investi plus les intérêts à l’investisseur particulier

avis homunity

Et ce sont ces intérêts qui vont constituer le rendement de cet investissement.

Les rendements varient entre 8 et 10% annuels et avant impôts

Et Homunity communiquent un rendement moyen de 9,2% annuel.

Que fait Concrètement Homunity ?

Homunity est l’intermédiaire entre les promoteurs et les investisseurs particuliers.

Car aujourd’hui à part si tu as des contacts privilégiés avec des promoteurs immobiliers tu ne peux pas aller leur demander directement de financer leur projet.

Homunity est donc le tiers de confiances qui :

  • Sélectionne les projets de promotion immobilière avec sérieux
  • Met en relation Investisseur et promoteur pour permettre l’échange
  • T’accompagne sur cet investissement en cas de question

Les frais

Homunity ne prend aucun frais à l’entrée ni à la sortie pour les investisseurs

Et aucun frais de gestion.

C’est donc transparent pour l’investisseur

Si c’est gratuit c’est que le produit c’est toi non?

Autrement dit comment se rémunère t-il ?

Ils prennent un pourcentage sur le montant global de la collecte des particuliers avant de la reverser au promoteur.

Donc pour toi en tant que particulier ça ne représente qu’une infirme proportion de ce que tu as versé.

Et ce pourcentage est pris sur la marge du promoteur.

Donc en gros c’est sans frais pour toi.

Car au moment où Homunity te reverse ton capital et tes intérêts tu retrouve le total de ton capital (plus les intérêts évidemment).

Mon Avis sur les risques d’Homunity?

Comme tout investissement, le crowdfunding immobilier est un placement à risque dont la liquidité n’est pas garanti.

Voici les risques principaux liés à l’investissement en crowdfunding immobilier

  • La faillite du promoteur : C’est un risque plutôt bien maitrisé par Homunity. Car les promoteurs sont sélectionnés au peigne fin pour limiter au maximum le risque. A la fois de faillite du promoteur mais d’éventuelles difficultés financières
  • La faillite de la plateforme de crowdfunding : Ce serait tout simplement la faillite de Homunity. Mais ils ont des assurances qui permettent de protéger l’investisseur en cas de faillite
  • Le risque que le projet immobilier financé n’aboutisse pas ou rencontre des complications (A noter que si des retards sont constatés dans les travaux, les intérêts seront plus importants pour toi)

Tous ces risques là représentent le taux de défaut de la plateforme.

C’est à dire la probabilité que tu ne retrouves pas ton capital investi ou du moins une partie.

Sachant que même si il y a un problème lié à un des risques ci dessous tu pourra toujours retrouver une partie du capital

A ce jour (en Avril 2022), Homunity a un taux de défaut de 0% ce qui veut dire qu’ils n’ont jamais manqué un seul remboursement à leurs investisseurs particuliers.

Et cela après après avoir financé plus de 380 Millions d’euro de projet immobilier pour plus de 300 projets immobilier.

Je t’invite à aller consulter leurs statistiques à donner le tournis ici

Comment investir concrètement ?

Etape 1 : Créer ton compte

Tu te rends sur le site de Homunity et et tu peux créer un compte (gratuitement).

Car sans compte tu ne pourras pas consulter les projets.

Etape 2 : Sélectionner un projet

Une fois crée tu peux consulter les projets en cours de financement ou à venir.

Tu auras un certain nombre de détail sur :

  • Le projet (Localisation, programme, commercialisation, finances etc…)
  • Le promoteur
  • Les documents liés à l’opération de promotion immobilière

Tu peux aussi échanger avec une personne d’Homunity de vive voix si tu as des doutes ou des questions.

Etape 3 : Faire un versement de 1000€

Une fois que tu as choisi ton opération, tu peux faire un virement sur ton compte Homunity d’au moins 1000€.

Car c’est le ticket d’entrée minimum pour financer un projet chez Homunity.

Et chez tous leurs concurrents

Tu peux également leur passer un coup de fil pour qu’ils répondent à tes questions et que tu puisses investir sereinement .

Tu peux trouver leur numéro dans leur pied de page de leur site

Etape 4 : Suis ton investissement

Une fois que tu as choisi ton projet et investi, tu peux suivre l’intégralité du projet dans ton espace investisseur

Tu pourras suivre notamment l’avancé des grandes phases du projet immobilier (des études préalables à la fin des travaux)

L’accompagnement d’Homunity

avis homunity

Personnellement j’ai réellement apprécié leur accompagnement

Car ce sont eux qui m’ont téléphoné pour savoir si j’avais des questions ou des blocages.

Et ils ont répondu à toutes mes interrogations et mes doutes.

Notamment sur les risques liés à cet investissement

J’ai été rassuré de voir qu’ils maitrisaient vraiment la plupart des risques.

Et j’ai mieux compris pourquoi ils avaient un taux de défaut de 0% après bientôt 10 ans d’existence.

La fiscalité

Les intérêts sont imposés à 30% donc à la flat taxe.

Ils sont prélevés directement par la plateforme et envoyé à l’administration fiscale

C’est donc un gros point positif car cela t’enlève une grosse démarche à réaliser sur cet investissement.

Tu n’as donc rien à faire d’un point de vue fiscal.

Rien à préciser dans ta déclaration annuelle car c’est prélevé directement.

Résumé : Mon Avis sur Homunity

Globalement mon avis est très positif sur la plateforme Homunity,

Le rapport rendement / risque / passivité est un des meilleurs que j’ai pu connaitre jusqu’à présent.

Pour résumer on a un rendement moyen de 9% avec un risque très maîtrisé sur un placement immobilier.

Et surtout sans les contraintes liés à l’immobilier tel que le suivi des travaux, la gestion des locataire etc…

Le seul inconvénient est la liquidité limité.

Dans la mesure où l’argent est bloqué pendant 1 à 3 ans.

Mais c’est un inconvénient relatif car dans tout investissement immobilier, la liquidité n’est pas le point fort.

Pour l’immobilier physique ou les SCPI il faut en général minimum 5 ans pour que ce soit intéressant et rembourser les frais d’entrée.

Donc pour résumer voici les avantages et inconvénients sur mon avis pour Homunity

Avantages

  • Pas besoin d’emprunt bancaire
  • Investissement accessible à tous quelques soit ta situation (pas de CDI, Intérim etc…)
  • Rendement très intéressant (9% avant impôt)
  • Fiscalité simplifiée
  • Aucune contrainte liée à l’immobilier en direct (Pas de travaux à suivre, pas de gestion de locataire etc…)
  • Taux de défaut de 0% pour Homunity
  • Un accompagnement et des équipes à l’écoute et très réactive

Inconvénients

  • Une liquidité limité. L’investissement est bloqué pendant la durée du projet immobilier soit de 12 à 36 mois suivant le projet choisi
  • Forme d’investissement relativement récente (10 ans environ)

Voilà pour mon avis sur Homunity.

Si tu souhaites ouvrir un compte je t’invite à te rendre sur leur site ici et leur préciser que tu viens de ma part 🙂