Photo Sophie Riche au féminin

Vous hésitez encore entre faire un budget annuel et un budget mensuel?

L’article et le podcast de la semaine va pouvoir vous aider à trancher.

J’ai pu interviewer Sophie, créatrice du blog riche au féminin.

Sophie est une ancienne accro au shopping.

Elle est sortie de cette spirale infernale des dépenses impulsives pour réaliser ses rêves il y a quelques années.

En apprenant à gérer son budget et ses finances personnelles.

Elle est passé d’accro au shopping à experte en finances personnelles et gère comme une pro son budget annuel.

Elle nous raconte comment elle a pris conscience de ce problème.

Comment elle a eu le déclic qui l’a fait reprendre le contrôle sur ses finances personnelles.

Et surtout quelles sont ses astuces pour ne plus être accro au shopping et aligner ses dépenses avec ses projets de vie.

De la manière la plus simple et la plus automatisé possible.

Elle est également l’auteure du livre “Objectif zéro budget” sorti récemment qui parle de gestion de budget et de consommation responsable.

Cette interview est dans la continuité de l’épisode 16 du podcast où je vous donne mes 6 astuces pour arrêter de faire chauffer la carte bleu et maitriser votre budget shopping

C’est la première fois que j’interview une personne qui partage ma thématique.

J’ai donc eu le plaisir d’échanger avec elle sur nos astuces, méthode de gestion de budget, de gestion des imprévus.

Cet épisode un peu spécial est donc une mine d’or d’informations gratuites.

Car vous apprendrez les astuces et méthodes de 2 experts en gestion de bugdet.

Pour écouter la version podcast c’est par ici.

Ci dessous une retranscription d’un extrait de l’interview qui explicite principalement l’intérêt de réaliser un budget annuel plutôt qu’un budget mensuel .

Je vous donne mon opinion sur le sujet en fin d’article 🙂

Thomas – Pour parler plus de gestion de budget, sur ton blog ou sur ta façon de gérer tes finances, quelle méthode tu préconiserais en règle générale ?

Sophie – Ça dépend de la personne.

De ce qu’elle veut et de la situation dans laquelle elle est.

C’est difficile à dire parce que je fais toujours de la personnalisation dans l’accompagnement que je donne, je n’ai pas de réponse toute faite.

Je dirais que ce serait de privilégier le fait de se payer en premier avec le concept de clarifier dès le début, ses objectifs de vie.

Et en fonction de sa situation, s’assurer sur une année ou plusieurs années, de pouvoir rembourser ses dettes ou son découvert s’il y en a.

De payer ses factures au quotidien et d’assurer le financement de ses projets.

Ce que je préconise souvent aux personnes que j’accompagne, c’est de faire un budget annuel.

C’est plus facile de réaliser des choses sur douze mois que sur un mois.

Ça enlève un stress de planifier sa vie et de se dire, j’ai des dettes, j’ai ma vie à payer pour continuer de vivre et j’aimerais faire ce voyage, m’acheter cet appartement par exemple.

Quand on essaye de faire ça sur un mois, c’est impossible alors que sur douze mois et sur plusieurs années, on a plus de marge de manœuvre.

La méthode budgétaire que je préconiserais, c’est d’en faire une sur le long terme.

Avoir un budget annuel et intégrer le concept de se payer en premier pour que dès le début du mois, on épargne.

On est en train de payer notre meilleure vie.

Ce que je dis aux personnes que j’accompagne :

L’épargne, ce n’est pas une perte d’argent : C’est un investissement dans son bonheur.

Thomas – Dans ses projets de vie.

Sophie – C’est ça.

Il n’y a rien de pire que faire passer son bonheur après les factures d’électricité.

Avant, il faut prendre en compte l’argent que l’on a au total.

Mais si dès le début du mois, on sait qu’il va rester quelque chose parce que c’est épargné pour notre bonheur, il n’y a rien de mieux.

Thomas – Psychologiquement, c’est un plus.

Sophie – A partir du moment où j’ai commencé à faire ça, je me sentais invincible.

Je me disais, quoi qu’il arrive, j’ai mon épargne.

Thomas – Oui parce que c’est vrai qu’un problème que je retrouve souvent, ce sont des gens qui épargnent en fin de mois s’il reste quelque chose.

Sophie – Ils prennent les miettes, c’est dommage.

Thomas – Et ceux qui font ça ont tendance à dépenser jusqu’à ce qu’ils n’aient plus rien.

Il ne reste plus rien à épargner.

En faisant la méthode inverse, tu te payes en premier pour réaliser tes projets et pour ton bonheur.

budget annuel

Sophie – C’est ça et tu n’as plus d’excuses.

C’est difficile de se payer en premier sans savoir exactement combien d’argent on a entre nos charges fixes et les charges variables qu’on a par mois.

On est obligé de passer par un budget annuel

Si tu détermines que tu vas épargner 500 euros par mois, mais que tu n’as pas fait le bilan de tes comptes, c’est embêtant.

C’est super quand tu mets ta vie sur le papier, de l’année à venir si tu veux te lancer dans un budget annuel, tes mois sont préparés.

J’ai beaucoup de personnes qui me disent, je n’ai pas le courage de faire ça.

Je leur dis, prenez-le.

Après, vous êtes en pilotage automatique, il n’y a rien à faire.

La charge mentale du budget est légère, il ne se passe rien, tu as juste à vivre ta vie.

Je conseille de mettre en place le plus de virements automatiques pour ne pas gérer des choses qui ne sont pas nécessaires.

Pour faire autre chose dans la vie que de s’inquiéter de son argent.

Une fois que le socle de gestion est solide, tu as le temps de tout faire, profiter de la vie, être avec tes proches.

Tu as du temps pour toi, de la sérénité.

Thomas – Et tu dors sur tes deux oreilles.

Sophie – C’est ça et tu sais que ton argent fait ce qu’il a à faire.

Il est en train de financer ta vie et tu fais autre chose que de t’inquiéter.

Thomas – J’ai compris la méthode globale.

Par contre, quel support tu préconiserais pour la gestion de budget ?

La méthode des enveloppes, un Excel, une application, un mix des trois ? Ça dépend des gens que tu accompagnes ?

Sophie – Tu as donné une partie de ma réponse.

J’ai plusieurs outils.

La méthode, j’en ai qu’une, mais les outils qui vont supporter cette méthode, c’est propre à chacun.

Il faut que l’outil soit pertinent en fonction de la personnalité de la personne.

J’ai beaucoup de personnes que j’accompagne qui sont très carnet de notes.

budget annuel

Je vais leur dire, achète-toi un carnet spécial pour tes finances, un beau, que tu auras envie de prendre, de remplir.

Tu vas appliquer ma méthode et ça va être ton carnet dans lequel tu vas faire ton budget annuel.

Tu vas pouvoir faire les déclinaisons de tes budgets et tu vas constituer tes enveloppes pour tes différents postes de dépenses.

Ce genre de personne, ce qui est marrant, c’est que ce sont des personnes qui ne sont pas trop carte de crédit, qui aiment avoir de l’argent dans les mains.

Pour elle, ça sera carnet plus des enveloppes physiques.

Au contraire, j’ai des personnes qui sont très applications.

Je vais leur dire, commence par faire ton budget annuel sur Excel.

Une fois que tu en es contente, tu fais la déclinaison mensuelle.

Tu t’aides de l’application et si tu veux, tu peux te faire, parce que maintenant, ça existe, des enveloppes virtuelles sur des comptes en banque pour gérer tes postes de dépenses.

Il faut s’adapter à la personne. Je ne pense pas qu’il y ait un outil parfait.

Thomas – Il faut qu’il corresponde à la personne, à ses idées.

Sophie – C’est comme le sport ou le régime.

Par exemple, je déteste courir et il y en a qui adorent ça.

Ça ne veut pas dire que l’outil de la course n’est pas bon, au contraire.

Il est bon pour certaines personnes, il n’est pas bon pour d’autres.

L’important, c’est de trouver l’outil idéal. Qu’est-ce que tu en penses ?

Thomas – J’ai tendance à faire appliquer la méthode que je considère bien.

Même si suivant la clientèle, jem’adapte.

J’utilise un Excel et une application.

Excel pour faire le budget mensuel et l’application pour suivre les dépenses variables au quotidien.

Ça permet d’être synchronisé avec ta banque et de pouvoir gérer tes budgets variables.

Mais suivant la personnalité des gens, j’ai certains clients qui préfèrent travailler avec un carnet de notes et des enveloppes, ça n’a rien avoir avec cette méthode, je m’adapte.

La méthode des enveloppes ou d’écrire sur un carnet peut être adaptée suivant la personnalité.

Je te rejoins sur ce que t’as dit, mais la méthode que j’utilise et que je préconise, c’est Excel et l’application.

Sophie – Je comprends.

Celle que j’utilise dans ma vie de tous les jours, ma méthode que j’enseigne, elle marche que soit avec Excel ou du papier.

J’ai fait les deux.

J’ai commencé par le papier et je suis allé au Excel. C’était plus pratique.

Je continue d’utiliser Excel dans mon budget annuel et mon budget mensuel.

Je n’utilise pas d’application, mais tout ce qui est enveloppes virtuelles et certaines physiques.

Thomas – Quand tu dis enveloppes virtuelles, c’est sur le compte en banque ? Comment tu fais ?

Sophie – Tu as plusieurs banques en ligne qui proposent des enveloppes virtuelles.

Par exemple N26, quand tu ouvres un compte gratuit chez eux, tu as le droit à deux enveloppes.

Ce sont des épargnes sur lesquelles tu peux stocker de l’argent.

[Fin de l’extrait]

Pour écouter la suite du podcast, c’est par ici

Comme vous avez pu lire ou écouter nous avons quelques différences dans notre façon de gérer le budget.

J’ai tendance à raisonner mois après mois pour réaliser mon budget et elle fonctionne à l’année pour avoir une vision plus globale.

Suite à mon échange avec elle j’ai donc réessayé de réaliser mon budget à l’année et j’ai donc intégré tous les mois de l’année dans le Budget Annuel Zen 2021.

J’ai en effet pu constater que c’était un besoin de la part de beaucoup de mes lecteurs d’avoir une trame de budget annuel.

C’est pour cela que j’ai proposé ce produit et à priori il convient bien 🙂

J’ai donc essayé de faire mon budget annuel 2021 comme je l’avais essayé pour 2020.

Et je n’ai pas été satisfait.

En fait je crois que ce n’est juste pas ma façon de fonctionner.

Mais ça peut être la vôtre !

Pourquoi je préfère le budget mensuel?

coach budgétaire

J’ai essayé de me projeter sur l’année et faire mon budget annuel.

Mais je trouve qu’il est extremement difficile d’anticiper certains imprévus de l’année.

Certains imprévus sont facilement anticipable comme les impôts en septembre, les cadeaux en Décembre etc…

C’est pour cela que je les ai intégré dans le Budget annuel Zen 2021.

Mais le reste des imprévus je trouve que c’est très compliqué de les planifier sur l’année.

Comme je l’ai dit plus haut c’est certainement dû à ma façon de fonctionner.

Car il est vrai qu’avec ma femme nous vivons assez dans le moment présent et nous savons jamais 3 mois à l’avance où nous partirons en vacances ni combien de temps.

Nous avons le budget pour mais nous nous décidons souvent au dernier moment.

Idem pour le remplacement d’un ordinateur par exemple ou d’un appareil électroménager. C’est difficilement anticipable.

Nous avons des enveloppes pour ces imprévus là bien définit et épargné en automatique.

Mais nous les intégrons au budget toujours d’un mois sur l’autre quand le besoin se fait sentir.

Et après avoir essayé le budget annuel je me suis rendu compte que 80% des dépenses spécifiques à un mois donnée était modifié le mois précédent.

Donc je me suis dit pourquoi ne pas rester sur un budget mensuel ?

Je prends le temps de le faire toujours en début de mois pour être au plus près des dépenses que l’on prévoit de faire dans le moi qui arrive.

Comme ça le risque d’erreur de calcul est minimisé 🙂

Dites moi en commentaires ce que vous en pensez.

Dans quel camp êtes vous ?

Plutôt budget mensuel ou annuel ?

One Comment

  1. […] L’idée d’écrire cet article, me vient du podcast tout récent que j’ai enregistré avec Thomas de Mon Budget Zen. Si tu veux écouter plus d’une heure de conseils pour apprendre à mieux gérer ton argent, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us