Candid shot of young American man and woman dressed casually feeling stressed while managing finances in kitchen together, calculating expenses, paying utility bills online on laptop computer

Gérer l’argent au sein d’un couple n’est pas toujours chose facile.

Les hommes et les femmes n’ont pas le même rapport à l’argent et quand il s’agit de tenir les comptes du ménage, les choses peuvent vite tourner au vinaigre.

Découvrez dans cet article un petit kit de survie de la gestion de l’argent au sein du couple.

Article rédigé par Cédric, du blog “budget solution” sur lequel il partage ses conseils et ses bons plans pour gérer son budget, faire des économies, épargner, choisir sa néo banque… Cédric est passé par des difficultés financières il y’a quelques années, alors même que les solutions présentes aujourd’hui n’existaient pas. Cela lui a donné l’envie de reprendre en mains ses finances personnelles… 

Des rapports différents à l’argent dans le couple

La façon dont on gère l’argent dans le couple définit en quelque sorte notre éducation et notre niveau de culture financière.

Et, quand dans un couple l’un a reçu une éducation où chaque euro compte et doit être gagné à la sueur de son front.

Tandis que l’autre considère que l’argent est fait pour être dépensé et qu’il faut se faire plaisir, cela peut être une source de dispute et de tension… 

C’est pourquoi, comme dans d’autres domaines, il faut savoir faire certains compromis afin de prendre en compte la vision des choses de votre conjoint(e). 

Une bonne communication sur ce sujet épineux est essentiel.

L’argent ne doit donc pas être un sujet tabou dans le couple, de peur d’agacer l’autre.

Mais au contraire, on doit jouer carte sur table et trouver un mode de fonctionnement qui satisfasse l’un et l’autre. 

Les bons comptes font les bons amants

En France, on ne reçoit aucune éducation financière, et c’est un énorme problème!

Ce qui explique que la plupart des gens sont totalement ignorants sur les principales notions de culture financière et qu’ils s’endettent aussi facilement. 

Alors, si vous ajoutez à l’équation le fait que vous êtes deux ( voir trois, quand bébé arrive).

Prendre en compte les besoins et les intérêts de toute la famille n’est pas du tout simple.

Je ne sais pas pour vous, mais la plupart des couples n’aiment pas parler d’argent et compter.

Parce que compter ses sous, ben…c’est égoïste n’est-ce pas?

Or, c’est indispensable, et cette façon de voir les choses est une grave erreur !

Les gens ont toutes sortes d’idées reçues concernant l’argent, et le “qu’en diras-ton” pèse beaucoup.

On craint de passer pour quelqu’un de vénal si on aborde la question de la gestion de l’argent au sein du couple. 

Comme évoqué plus haut, il faut trouver un mode de fonctionnement qui convienne aux deux conjoints.

  • Est-ce en répartissant les dépenses sur un unique compte commun sans conserver son compte perso?
  • Avec un compte commun mais chacun conserve son compte individuel?
  • Est-ce que l’un paie la nourriture et les factures et l’autre les dépenses liées à l’enfant, la voiture?  

Le statut marital pour gérer l’argent dans le couple

Lorsqu’un couple se marie, il n’a généralement pas conscience que le statut marital qu’il va adopter aura de grandes implications financières.

Bien que l’on se marie “pour le meilleur et pour le pire” et que l’on fasse vœu de s’aimer et de se chérir “jusqu’à ce que la mort nous sépare”.

Selon les statistiques officielles, un couple qui se marie à 44% de chances de se séparer un jour.

Mais c’est évidemment une éventualité que l’on envisage pas du tout lorsque tout est beau et que tout est rose…

Or, le choix du statut marital aura des conséquences importantes en cas de divorce.

Et même en cas de disparition d’un des deux conjoints.

Comme ce sont des situations que les gens n’anticipent pas, cela peut avoir des conséquences lourdes et imprévues quand cela survient.

La plupart des Français adoptent le statut par défaut.

A savoir le régime de la communauté de biens, où tous les achats effectués pendant le mariage est partagé en deux.

Or, pour protéger ses intérêts en cas de séparation, le régime de la séparation de biens peut éviter bien des problèmes.

Le régime de la séparation de biens implique que chacun des époux conserve la propriété des biens qu’il a achetés pendant le mariage.

Pensez à conserver les factures ! 

La gestion de l’argent en couple

La majorité des couples choisissent de tout partager en commun, ce qui n’est pas forcément un système très optimal.

Il me semble plus raisonnable d’avoir chacun son compte individuel et un compte commun pour les dépenses communes.

Un compte-joint n’est pas limité à  deux personnes, il peut être ouvert à 3,4,5 personnes…

Le compte joint peut être ouvert au nom de :

  •  Monsieur OU Madame
  •  Monsieur ET Madame

Dans le premier cas, l’un des deux conjoints peut signer des chèques lui-même et utiliser la carte bleue en son nom propre sans avoir besoin de l’autorisation de l’autre.

Tandis que dans le second cas, les deux co-titulaires doivent signer les chèques.

A vous de voir si vous privilégiez le côté pratique ou si vous préférez limiter les risques. 

Ce qu’il faut savoir sur le compte commun

Attention : qui dit “commun commun” dit co-responsabilité des titulaires en cas d’incidents sur le compte quelque soit le libellé du compte: Monsieur ET/OU Madame ! 

Donc, faites attention aux personnes avec qui vous ouvrez un compte commun, elles doivent être dignes de confiance.

Le risque, c’est que des personnes malveillantes vident le compte et se tirent avec l’oseille s’en vous en informer.

Si ça peut vous donner un repère, on considère généralement que pour alimenter un compte commun, on y consacre entre 60 et 80% des revenus du couple.

Maintenant, tout dépend du niveau de dépenses que l’on va faire avec. 

Ne faîtes pas comme moi et mon ex’ à l’époque.

En 1999, nous avions décidé d’ouvrir un compte commun et mettre arbitrairement 800€ chacun pour l’alimenter depuis nos comptes persos.

Sans nous soucier des dépenses réelles que nous faisions sur ce compte

Résultat: nous nous sommes vite retrouvés à découvert de plusieurs centaines d’euros.

Et nous faisions des chèques sans provision dessus sans même nous en apercevoir.

Parce qu’il faut l’avouer: nous étions assez immatures dans notre gestion de l’argent à l’époque ! 

La sentence de la banque postale est vite tombée.

Elle nous a mis tous les deux interdits bancaires sur le compte commun ET sur nos comptes persos.

Quand bien même ce n’était pas un compte de la banque postale !

Ce qui nous pris à la gorge à cause des chèques sans provision et des frais associés

Et j’ai dû appeler mon père au secours pour qu’il éponge nos dettes et que les chèques soient représentés. 

Bref, j’ai été humilié par cette mésaventure.

Ce fût une très mauvaise expérience de la gestion de l’argent en couple mais nous nous en sommes sortis et l’interdiction bancaire à été levée. 

Comment se désolidariser?

Pour éviter une telle situation, il est possible de se désengager vis à vis des autres titulaires du compte.

Il suffit pour cela d’envoyer un courrier par LRAR à la banque en lui demandant de rayer son nom parmi les co-titulaires du compte pour ne plus être engagé dans le compte-joint.

La banque à l’obligation de satisfaire votre demande. 

Comment répartir la quote part de chacun? 

Ce que je vous conseille de faire, surtout si les deux conjoints ont des revenus différents, c’est de répartir la contribution de chacun au compte commun à hauteur de ses revenus pour que personne ne soit lésé. 

Par exemple, si Monsieur et Madame T. gagnent :

  •  1850€ pour Monsieur
  •  1485€ pour Madame

Les dépenses communes estimées s’élèvent à 2630€. A deux, ils gagnent donc 3335€. 

On répartit la quote-part de Monsieur et Madame T. selon le calcul suivant : 

1850 X 100 / 3335 = 55,47% pour Monsieur T. 

1485 X 100 / 3335 = 44,52% pour Madame   T.

Donc la contribution de chacun sera de : 

2630 X 55,47/100 = 1458,86€ pour Monsieur T.

2630 X 44,52/100 = 1170,87€ pour Madame T. 

Il restera 1850 – 1458,86 = 391,14€ à Monsieur pour ses dépenses perso et 1485 – 1170,87=  314,13€ à Madame.

Comment ouvrir un compte commun SANS les inconvénients d’un compte commun? 

Aujourd’hui, il est tout-à-fait possible de contourner le carcan réglementaire des comptes communs traditionnels en ouvrant un sous-compte partagé à plusieurs dans une néobanque. 

  •  N26
  •  Lydia
  • Revolut
  • Vivid Money etc. 

Dans toutes ces néo banques, vous avez la possibilité d’ouvrir des sous-comptes et de les partager avec votre conjoint(e), votre colocataire, des amis…

Sans avoir la moindre contrainte réglementaire comme dans les vieilles banques traditionnelles qui ont oublié de passer au XXIème siècle! 

Si vous désirez gérer votre argent en couple en ouvrant un compte commun, je vous encourage à privilégier cette solution.

Bien moins contraignante que les comptes communs des banques traditionnelles ! 

Quelque soit la méthode que vous allez adopter dans votre couple pour gérer l’argent du ménage, le plus important à retenir c’est que vous devez avoir une bonne communication entre vous sur ce sujet.

Et impliquer votre partenaire dans la gestion du budget pour qu’il ne se sente pas frustré(e) ni exclu des questions d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us