Étiquette : épargne de précaution

Pourquoi il faut éviter de reporter ses dépenses importantes?

Reporter ses dépenses importantes est quelque chose que l’on a déjà tous fait.

Et cela peut se comprendre car si on est déjà juste sur les fins de mois on ne va pas se précipiter à se mettre encore plus dans le rouge.

Mais si vous avez déjà constitué votre épargne de précaution comme décrit dans l’article « Epargne de précaution : Combien faut-il ? », je vous conseille d’éviter de reporter vos dépenses importantes.

Je ne pense pas vous apprendre quelque chose avec la phrase suivante mais je vais quand même la citer : « La vie est faite d’imprévu »

Woman by the car. Lady in a white t-shirt. Broken car. Woman need to help.

Et les imprévus sont souvent synonyme de dépenses importantes imprévues.

A partir du moment où l’on sait que l’on a une grosse dépense à réaliser et qui est impérative mieux vaut ne pas tarder à la dépenser.

Dans le cas bien sûr où vous avez les moyens sur le moment de le faire.

C’est à dire l’épargne suffisante.

Car en reportant constamment les dépenses importantes on se retrouve avec le risque de multiplier les dépenses imprévues et impératives au même moment.

Et là on se retrouve vraiment dans la ME****.

Qu’entend t-on par dépenses importantes imprévues?

  • Electroménager à remplacer
  • Rénovation à faire dans votre logement
  • Rénovation à faire dans l’appartement en location
  • Réparation de la voiture (souvent très coûteuse)
dépenses importantes

Comment faire pour maîtriser cette dépense importante ?

Premièrement en l’anticipant et en la planifiant au maximum.

Si vous avez un problème de procrastination pour vous motiver je vous invite à lire mon article « Réduire ses charges fixes : La méthode anti procrastination » .

Ou à aller faire un tour sur le blog de Audrey « l’histoire d’une fainéante », spécialiste des méthodes anti procrastination.

Mieux vous la planifierai, mieux vous pourrez contrôler cette dépense importante et moins cela vous stressera.

Ensuite, comme je l’explique en détail dans le coaching privé, il faut simplement vous prévoir un budget pour la dépense en question pour le mois concerné.

Vous pouvez la prévoir en tant que dépense variable dans le tableau de gestion de budget

Il faut bien sûr que ce budget soit possible sur le mois choisi. Donc soit vous devrez :

  1. Vous restreindre sur d’autres postes de dépenses pour que votre revenu corresponde à l’ensemble de vos dépenses du mois en incluant cette dépense importante
  2. Piocher dans votre épargne pour compenser le déficit du mois avec cette dépense importante.

Je vous conseille de piocher dans votre épargne maintenant pour payer cette grosse dépense.

Plutôt que d’attendre d’autres imprévus tout aussi urgents qui vont vous mettre encore plus dans le rouge.

Si vous le prévoyez dès le début du mois dans votre budget mensuel, vous savez clairement si vous pourrez finir le mois en positif, négatif ou si vous allez devoir puiser dans votre épargne.

Cela aussi vous forcera à vous serrer la ceinture sur le mois en question et donc indirectement à faire des économies.

Et par conséquent à être prêt à anticiper le prochain imprévu 🙂

Pour réaliser votre budget mensuel, vous pouvez utiliser mon tableau de gestion de budget

Si vous souhaitez en discuter de vive voix, le premier RDV de coaching budgétaire est offert

5 façons de protéger votre épargne pendant la crise.

En ces temps si particuliers de crise, beaucoup me demande comment ils peuvent protéger leur épargne pour faire face à cet immense brouillard qui nous attend.

Je vais détailler dans cet article des astuces que je préconise pour protéger vos économies et éviter de perdre de l’argent en ce moment.

Attention, ce dont je parle dans cet article ne sont pas des recommandation d’investissement ou de placements. Ce sont seulement des astuces que je vous partage au vu de ressenti sur la situation actuelle.

#1 Protéger votre épargne sur vos livrets bancaires

C’est la solution la moins risquée mais la moins rentable également.

Vous ne gagnerez pas d’argent en stockant vos économies sur vos livrets bancaires.

Sans forcément vous faire peur, en théorie vous perdez même en pouvoir d’achat en stockant votre épargne sur les livret bancaire.

Car le rendement de cette épargne étant inférieur à l’inflation, en soit vous êtes moins « riche » d’une année sur l’autre avec cette épargne.

Mais c’est actuellement la meilleure solution pour avoir de l’argent en sécurité et disponible rapidement en cas de coup dur.

Comme précisé dans « Epargne de précaution : Combien faut-il ? «  Je vous recommande d’avoir minimum 3 mois de salaire sur un livret d’épargne bancaire. Principalement pour faire face aux imprévus avant d’économiser pour un quelconque projet.

protéger votre épargne crise

#2 Epargner avec une assurance vie

C’est aujourd’hui le « meilleur » rendement sécurisé qu’il existe (pour la partie fonds euros). J’ai mis meilleur entre guillemet car le rendement est un peu plus élevé que l’inflation. Donc en théorie on ne s’appauvrit pas en épargnant sur une assurance vie.

La seule problématique est que l’épargne est un peu moins disponible. Il vous faudra en moyenne 48 à 72h pour récupérer votre argent.

De plus, la plus value est imposée. Mais ça reste plus intéressant que le livret bancaire.

Une stratégie d’épargne saine serait de placer une somme fixe tous les mois sur une assurance vie sécurisé en fond euros si vous pouvez vous le permettre.

#3 Acheter de l’or

L’or est considéré comme une valeur refuge. Elle joue vraiment son rôle pendant ces temps de crise et on le voit clairement avec ce graphique . L’or a clairement monté en ces temps de crise.

Personnellement je n’achèterais pas de l’or maintenant  au vu de la dernière augmentation fulgurante.

Mais vous pouvez étudier la chose si vous avez beaucoup d’épargne et que vous recherchez un placement refuge pendant la crise.

#4 Protéger votre épargne en ayant du cash à la maison pendant la crise

protéger votre épargne crise

Au vu de la crise actuelle, une crise économique est à venir et on ne sait pas combien de temps elle risque de durer.

Il peut en découler également une crise bancaire. Si tel est le cas, il peut être rassurant d’avoir du cash à la maison pour protéger son épargne bancaire.

Ne sortez pas forcément toute votre épargne pour l’avoir en cash.

Mais avoir un tiers de son épargne en cash peut être rassurant et vous protéger d’une éventuelle crise bancaire ou autre crise plus grave à venir.

#5 Résister à vos émotions sur vos investissements.

Si vous avez investi sur les marchés boursiers que ce soit par unité de compte sur votre assurance vie ou directement via un PEA ou compte titre, vous avez dû voir vos actions fortement baisser.

A moins que vous ayez un besoin vraiment urgent d’argent maintenant, je vous conseille fortement d’attendre et ne pas tomber dans le piège des émotions en vendant dans la panique.

Si vous avez investi, j’espère que vous l’avez fait en pensant long terme.

Il est normal que le marché boursier chute brutalement pendant une crise comme celle ci.

Car ce sont les fameux risques auxquels on s’expose en investissant en bourse.

Et il est dommage de vendre au plus bas…

D’ailleurs en ce moment ce serait plutôt le moment d’acheter que de vendre pour profiter de la baisse.

Mais je ne m’attarderai pas sur le sujet car je n’ai pas les connaissances nécessaires pour conseiller quoique ce soit.

J’espère que cet article a pu vous permettre d’apprendre des choses.

Et dans l’idéal qu’il ait pu vous donner des idées ou vous rassurer vis à vis de vos économies et de la situation actuelle.

Partagez moi en commentaire quelle est votre solution fétiche pour protéger votre épargne en ce moment !

Crise et finances personnelles : 4 leçons à retenir

Comment la crise actuelle affecte nos finances personnelles?

Je pense qu’aujourd’hui tout le monde a pu faire des constats positifs ou négatifs sur la question de ses finances personnelles depuis le début de cette crise.

Vous devez certainement être dans l’un de ces deux cas :

  • Au chômage partiel et confiné donc vous êtes plutôt « bien » . En effet, vous pouvez toucher une grosse partie de votre salaire tout en économisant puisqu’on ne peut plus sortir.
  • Vous n’avez pas le droit au chômage partiel ou vous êtes entrepreneur et vous subissez de plein fouet cette crise.

Quelque soit le cas, je pense qu’il y a pas mal de leçon à tirer sur cette crise concernant nos finances personnelles.

Je vais vous partager mon expérience et les leçons j’ai pu en tirer. N’hésitez pas à commenter au bas de l’article pour partager ce que vous avez appris pendant cette crise.

#1 : L’importance de l’épargne de précaution

Crise et finances personnelles

En ce moment personne ne peut le nier.

Qui peut se sentir serein en ce moment sans épargne de précaution ?

En cas de baisse de salaire, comment faire pour payer son loyer et ses factures ?

Comme expliqué dans « Epargne de précaution : Combien faut-il ? », l’importance d’avoir à minima 3 mois de salaire en épargne de précaution est une priorité!

Avant tout investissement et tout autre projet.

Car si vous avez 3 appartements en location et 10k€ en assurance vie mais aucune épargne de disponible c’est compliqué de faire face à un imprévu en ce moment si on a plus de salaire et peu d’épargne.

Vendre un appart pour payer vos factures ?

En ce moment c’est impossible car le marché immobilier est à l’arrêt complet. Et dans tous les cas vendre un appartement prend à minima plusieurs mois.

Vendre vos titres en bourse ?

Au vu du krash actuel causé par la crise sanitaire, c’est le pire moment pour vendre.

Si vous le faites vous récupérez de l’argent mais il y a de fortes chances pour que vous en ayez perdu.

Cette crise me confirme que d’avoir une épargne de précaution de 3 à 6 mois de salaire est un impératif.

Notamment pour faire face à l’imprévu dans le genre de situation que nous vivons actuellement.

Si vous arriver à profiter du confinement pour faire des économies, ça peut être l’occasion de vous constituer cette épargne de précaution.

#2 L’optimisation des charges fixes

Ce sont ces fameuses charges qui vous sont toujours facturés malgré le confinement.

Contrairement aux dépenses variables tel que les sorties au bar, les restaurants , cinéma etc… qui sont économisés « de force » en ce moment

Tout le reste des factures (assurance, internet, téléphone, électricité, crédit bancaire) vous sont prélevées avec le même montant même si vous n’avez plus de salaire.

Donc comme précisé dans « Définir vos charges fixes » et « Economiser avec la concurrence » prenez le temps de réduire un maximum vos charges fixes.

Au vu du temps que l’on a en confinement ça peut être le bon moment de faire le point sur toutes ces charges et essayer de les réduire.

Vous pouvez télécharger mon tableau de gestion de budget disponible gratuitement.

#3 Diversifier ses investissements : Une règle de base qui se justifie pour nos finances personnelles en temps de crise

Ne jamais mettre tous les œufs dans le même panier.

Crise et finances personnelles

Principe évident pour certain (et je l’espère pour la majorité). Mais moins pour d’autres.

Je vous partage ci-dessous deux histoires que l’on m’a raconté dernièrement.

Ces histoires exposent les conséquences directes que peuvent avoir le non respect de cette règle de base :

  • Quelqu’un qui a acheté pour 40k€ (toutes ses économies) en action Airbus il y a quelques temps. L’action a perdu 60% de sa valeur. Par panique totale de ne plus jamais revoir son argent et de voir ses comptes baisser tous les jours il a vendu pendant le krach. Principalement par peur de perdre plus. Mais également parce qu’il avait besoin d’économies au cas où (cf leçon n°1 car il n’avait pas d’épargne de précaution suffisante)
  • Quelqu’un qui a acheté plusieurs appart et les loue tous en courte durée pour maximiser son cash flow. Aujourd’hui il ne touche plus aucun loyer et doit toujours rembourser ses crédits.

Ces deux exemples prouvent bien l’importance de diversifier. Que ce soit dans divers domaine d’investissement ou dans le même domaine d’investissement.

Car malgré la crise, le problème serait vraiment différent si ces personnes là avaient diversifiés ne serait-ce que dans leur « niche ».

Voici un exemple de diversification qu’il aurait été possible de faire même dans le même type d’investissement pour chacun.

  • Les 40k€ d’économie à répartir en 20k€ en assurance vie fond euro (capital garantie) , 20k€ dans 4 actions différentes. Ainsi le risque est lissé en cas de krash.
  • Pour l’immobilier c’est identique. Mettons que la personnes a 4 appart. Plutôt que d’exploiter les 4 en courtes durée, il aurait été plus pertinent d’en exploiter 2 en courte durée et 2 en meublées classique à l’année. Ainsi le risque est lissé en investissement immobilier.

#4 Favoriser la consommation locale

Cette leçon est plutôt une idéologie en vogue depuis quelques années.

Mais cette crise nous fait prendre conscience de son importance dans le cadre de nos finances personnelles.

En favorisant la consommation locale, nous soutenons notre économie et les producteurs locaux.

Donc en temps de crise, nous nous assurons que nous ne serons pas en pénurie de matériel .

Que ce soit sur l’alimentation, la santé ou quoique ce soit d’autre, cela permet de rémunérer à leur juste valeur les petits producteurs et entreprises du pays.

De plus éviter, la consommation locale permet d’éviter

  • de contribuer aux transports aérien et maritime qui polluent
  • d’exploiter des gens de pays sous développé à travailler pour moins cher.

Même si il est difficile de changer notre mode de consommation actuel du jour au lendemain.

Je pense que cette crise nous permet de réfléchir et de penser différemment vis à vis de la façon dont gérer nos finances et notre consommation.

J’espère que cet article vous a plus et a pu vous faire réfléchir sur la situation actuelle vis à vis de votre budget.

Si vous souhaitez prendre un RDV téléphonique pour faire le point sur vos finances pendant la crise, le 1er RDV de coaching budgétaire est offerte

Epargne de précaution : De combien doit-elle être ?

La plupart des secteurs souffrent déjà de la crise sanitaire actuelle et ceux qui n’en souffrent pas encore en souffriront très certainement par ricochet.

En tant que particulier, vous avez déjà peut-être été confronté directement à la crise par des dépenses exceptionnelles.

(Pour ma part c’est déjà fait. Si vous voulez en savoir plus je vous invite à lire une anecdote personnelle que je viens de vivre en fin d’article et qui m’a poussé a rédigé cet article).

Elle pourra se traduire par :

  • une perte de salaire par du chômage partiel
  • une perte de revenus locatifs si vous avez des appartements en location
  • le besoin de faire une dépense exceptionnelle à cause d’un imprévu dû à la crise (santé ou transport notamment)

Il y a donc cette incertitude et ce risque qui planent à la fois

  • sur notre budget mensuel
  • nos dépenses qui peuvent être exceptionnelles en cas d’urgence
  • notre épargne en tant que particulier.

L’importance de l’épargne de précaution

Depuis que je suis en âge de gagner de l’argent, ma mère me répète toujours : « Mets de côté en cas de coup dur »

Ce qui, en d’autres termes signifie « Constitue toi une épargne de précaution »

Cette épargne de précaution n’a jamais été autant d’actualité.

C’est épargne de précaution c’est tout simplement la somme minimum que l’on doit avoir de disponible sur un compte bancaire pour parer à coup dur.

Il est donc très important d’avoir cette épargne de précaution et si vous ne l’avez pas de vous en constituez une au plus tôt.

Mais la réalité est souvent différente de la théorie. On aimerait pouvoir épargner plus tous les mois pour avoir cette fameuse épargne mais c’est plus facile à dire qu’à faire.

De combien doit-être mon épargne de précaution ?

Il est recommandé d’avoir minimum 3 fois le montant de son salaire sur un livret bancaire. Certains préconisent de 3 à 6 mois de salaire. Faites suivant vos moyens et votre train de vie gardez en tête que le minimum doit être de 3 mois de salaire.

Pourquoi le livret bancaire ?

Car c’est de l’argent disponible instantanément. Contrairement à une assurance vie, un PEL ou l’immobilier. C’est du cash donc disponible à tout moment et sans frais lors du retrait.

On préconise cela en fonction du salaire car les personnes n’ont pas les mêmes besoins en fonction de leur train de vie et donc les dépenses exceptionnelles en cas de problème doivent être proportionnelles à notre train de vie.

En effet quelqu’un qui gagne le SMIC et qui vit dans un studio a plus de chance que le montant de son coup « dur » soit inférieur à celui d’un père de famille avec 3 enfants vivant dans une maison de 100 m2 à Paris (et donc qui gagne théoriquement plus).

Donc concrètement :

  • Si vous êtes au SMIC, Ayez au moins 3000€ de côté sur votre livret A.
  • Si vous gagnez 2500€/mois c’est 7500€ de côté que vous devriez avoir.

Privilégiez la constitution de votre épargne de précaution avant tout autre projet

Votre premier objectif avant d’épargner pour un quelconque projet est d’avoir cette épargne de précaution sur votre livret bancaire.

Ensuite et seulement une fois que vous avez atteint le montant de cette épargne, vous pouvez penser à « investir » votre argent en bourse, immobilier ou pour un projet qui vous tient à cœur comme un voyage, un mariage, un business etc…

Si vous utilisez cette épargne après un coup dur, vous nouvelle priorité doit être d’atteindre de nouveau ce montant cible avant de continuer à dépensez ou investir sur vos autres projets.

C’est un des principes de base pour atteindre la sérénité financière.

épargne de précaution

Evidemment le fait de pouvoir épargner est déjà peut être le premier souci à résoudre.

Mais il peut être résolu avec des méthodes simples à apprendre sur la gestion de son budget personnel.

Profitons de la situation pour faire des économies

Actuellement, le confinement rime plus avec économies que dépenses exceptionnelles car on ne dépense rien mis à part pour faire les courses (dans le cas où tout va bien pour vous).

C’est peut être le moment si vous n’avez pas d’imprévu en ce moment de prendre un peu de temps pour analyser votre façon de gérer votre budget et de faire de sérieuses économies.

Pour « profiter » de ce temps de confinement je vous invite consulter mes conseils dans cet article => Comment profiter du confinement?

Et pourquoi pas en profitez pour vous constituez cette fameuse épargne de précaution pour être zen avec vos finances?

Au vu de la situation exceptionnelle, je vous propose un RDV téléphonique gratuit pour faire une évaluation personnalisée de votre situation financière et budgétaire.

Comme promis mon anecdote récente

Voici une histoire personnelle que je viens de vivre il y a une semaine à peine.

Elle prouve l’importance d’avoir cette épargne de précaution en temps de crise.

Nous sommes partis en vacances avec ma conjointe aux philipinnes pour 3 semaines.

Nous avons bien profité et par « chance » le gros de la crise arrivait sur la fin de nos vacances.

Le gouvernement philippin a décidé de fermer tous les vols domestique le lendemain où notre vol domestique est prévu.

Ce vol devait nous ramener dans la capitale pour avoir notre vol international.

Une bonne nouvelle qui en cachait une mauvaise…

Cette bonne nouvelle aurait été trop belle pour être vrai car la compagnie devant assurer notre vol international nous annule notre vol retour la veille de notre départ.

Sachant que Manille entrait en quarantaine le jour suivant. Je vous laisse imaginer notre panique sans parler de celles de tous les Français bloqués dans les différentes iles des Philipines

Evidemment, au vu de la crise, la compagnie a été incapable de nous trouver un moyen de rentrer en France.

Elle a tout simplement coupé le lien aérien avec l’Europe et était débordé de réclamation et de demande.

Donc comme beaucoup de monde, on a dû se payer un billet en aller simple du jour pour le lendemain.

L’urgence étant de pouvoir rentrer chez nous à temps (avant la mise en quarantaine du pays).

Cela nous a coûté 1200€ ce qui représente un peu moins du budget total dépensé à 2 pendant les 3 semaines de vacances.

Donc ça fait mal. Mais la santé n’a pas de prix .

Et c’est pour ce genre d’imprévu et de coup dur qu’il est important d’avoir cette épargne de précaution.

C’est suite à cette expérience qu’il m’a paru important de vous partager l’importance d’avoir cette épargne de précaution. Surtout quand on prévoit des projets tels que des voyages !