Étiquette : Achats compulsifs

La méthode bisou : Remède contre les achats compulsifs

La méthode bisou késako?

Elle est faite pour toi si :

  • Tu ne contrôles pas tes dépenses 
  • Tu sens que tu es un panier percé 
  • Dès que tu as une prime ou de l’argent qui rentre ça ressort pour acheter la moindre futilité
  • Tu es sensible au fait de consommer mieux et d’arrêter la surconsommation

Peut être es tu atteint d’oniomanie 😊

Tu peux aller lire la définition originale ici.

Mais si tu as la flemme de cliquer voici ma défintion :

C’est un « trouble » lié aux achats compulsifs.

En gros tu as la fièvre acheteuse pour tout et n’importe quoi. 

Et surtout n’importe quoi.

Car les achats réalisés sont souvent pas ou peu nécessaire par la personne atteinte d’oniomanie.

En fait tu es adepte de la surconsommation à ton insu.

Mais à chaque problème il y a une solution.

Dans cet article tu vas découvrir la méthode BISOU pour vaincre ton problème de surconsommation.

Mais avant ça, si tu as la flemme de lire, je t’ai préparé la version podcast ci dessous pour que tu puisse écouter l’essentiel en 10 minutes pendant que tu fais la vaisselle

Pourquoi la méthode BISOU ?

Car on va décomposer chaque lettre du mot « Bisou ».

Et chaque lettre va correspondre à une question à te poser avant de casser ta tirelire à chaque pulsions d’achats.

Et que tu sais au fond de toi que cet achat est peu utile.

De plus c’est une méthode éco responsable car les questions à se poser permette d’arrêter la surconsommation.

Voici les 5 questions à se poser pour la méthode bisou

la méthode bisou

B Comme Besoin

La première question est à mon sens une des plus importantes.

Est-ce que tu en a réellement besoin ?

Cet achat est il vraiment nécessaire pour ton bien être actuel et ton épanouissement ?

Est-ce que ça va vraiment résoudre un problème à toi qui est urgent ?

Voici un exemple de ce que je considère comme un achat nécessaire et non nécessaire :

  • Le frigo tombe en panne : Il en faut un nouveau => Réel besoin car sinon on ne mange rien de frais
  • Besoin d’avoir une robe de marque pour UN seul mariage => Ce n’est pas un réel besoin. On peut utiliser une autre robe que l’on a et qui est déjà très jolie. Ou alors en acheter une nouvelle mais pas forcément de marque.

I pour Immédiat

La 2ème question à se poser pour la méthode bisou :

Est-ce que cet achat doit être fait immédiatement ?

C’est une question essentielle car souvent rien n’est très urgent à l’achat.

Les choses peuvent attendre surtout pour de petits achats.

Dans un de mes post Instagram, je parlais d’une technique sur les achats en ligne qui marche très bien.

Cette astuce consiste à mettre vos achats dans le panier puis d’attendre toujours 24h avant d’acheter réellement.

Car le fait de laisser une nuit de sommeil entre la mise en panier et l’achat fait souvent réaliser des choses.

La nuit porte conseille comme on dit.

la méthode bisou

Et au final en balayant ton panier d’achat le lendemain tu te rends souvent compte que certains articles peuvent être retirés car ils ne sont pas forcément nécessaires.

Du moins dans l’immédiat.

A l’inverse, comme j’en parle d’an l’article « Pourquoi il faut éviter de reporter les grosses dépenses », si c’est un achat important (cher) et obligatoire et que vous avez les économies pour le faire je vous recommande de ne pas laisser ces grosses dépenses.

Car c’est le meilleur moyen pour accumuler de grosses dépenses imprévues par la suite et de se retrouver dans le rouge.

Si on en revient aux petits achats, poses toi également la question suivante :

Est-ce que c’est une promo qui me donne un sentiment d’urgence pour acheter tout de suite ?

S comme semblable

As-tu déjà un produit / article qui ressemble déjà à celui que tu as envie d’acheter ?

Par exemple : As-tu pu besoin d’acheter ces chaussures jaunes car tu as un T shirt jaune qui passerait bien ?

Sachant que tu as déjà des converses beige qui en fait s’accorde déjà plutôt bien avec ce haut ?

Autre exemple : Est-ce que tu as besoin d’un 3ème robot de cuisine ? Juste car tu veux un nouveau truc ? Est-ce que les 2 premiers ne sont pas déjà suffisant ?

Est-ce que tu pourrais emprunter ou louer ce que tu veux acheter ?

En se posant ces questions on se rend souvent compte qu’on a déjà l’essentiel à la maison.

Et que de nouveaux achats ne font qu’accumuler des objets pas forcément utile.

O comme origine

Cette question est vraiment au cœur de l’aspect éco responsable.

Posez vous les questions suivantes :

  • D’où vient le produit acheté ?
  • A t-il traversé la moitié du globe pour arriver ici ?
  • Comment est-il fabriqué ?
  • Est-ce qu’on exploite des gens pour fabriquer ce que je suis sur le point d’acheter ?

En plus d’éviter de dépenser de l’argent inutilement, cet aspect de la méthode bisou vous permet de vous poser les bonnes questions d’un point de vue écologique.

Et également éviter de contribuer à des conditions de travail peu éthique.

U comme Utile

Est-ce que c’est vraiment utile pour toi ?

Souvent on a tendance à acheter des choses qui se révèle peu utile dans notre vie quotidienne.

On se rend compte après coup que c’était un « craquage » momentané et que l’on avait déjà quelque chose à la maison qui faisait déjà très bien l’affaire.

Pour aller plus loin sur ce dernier aspect de la méthode bisou , vous pouvez vous poser deux questions supplémentaires telles que :

  • Est-ce que cet achat va résoudre un de tes problèmes ?
  • Comment tu faisais jusqu’à présent pour vivre sans cet outil ?

Conclusion : Que retenir de la méthode bisou?

C’est une démarche éco responsable qui te permet de te poser des bonnes questions avant de passer à l’achat.

Et surtout pour calmer tes dépenses compulsives.

Qui à la fois explose ton budget et t’éloigne de tes objectifs financiers.

Mais également qui te fait surconsommer.

Que tu sois acheteur(se) compulsif(ve) ou que tu ai simplement envie de faire plus attention à tes dépenses pour épargner plus rapidement pour tes projets, pose toi ces questions quand tu vas acheter quelque chose.

Quoique ce soit.

Si je devais sélectionner les questions les plus pertinentes de cette méthode ce serait les suivantes :

  • Est ce que j’en ai réellement besoin? (Besoin)
  • Est ce que je n’ai pas déjà quelque chose qui y ressemble? (Similarité)
  • Est ce que ça va vraiment résoudre un de mes problèmes? (Utilité)

Et toi quel est ta méthode pour éviter de dépenser de manière compulsive?

Est-ce que tu te poses déjà ces questions?

Cette méthode a été crée Marie Duboin Lefèvre et Herveline Verdeken. Vous pouvez les retrouver sur leur site ici et leur livre « J’arrête de surconsommer » ici

Si tu souhaites échanger directement avec moi sur les gestion de tes finances personnelles, le premier RDV de 15 minutes est offert.

Achats compulsifs en ligne : 5 conseils pour ne pas craquer

Les achats compulsifs , aussi appelé « oniomanie » sont une vraie plaie pour la gestion de notre budget.

Si vous êtes en télétravail, vous avez certainement de quoi vous occuper la journée mais sinon vous pouvez vite tourner en rond.

Un des potentiels passe temps peut facilement devenir les achats compulsifs sur internet.

Les achats compulsifs sont déjà un problème en temps normal.

Et en ces temps-ci, ils peuvent clairement s’avérer problématique car ils libèrent en nous de la dopamine (hormone de la récompense).

Donc nous aide à nous rendre bien ou mieux sur le moment.

Si vous voulez en savoir sur l’aspect psychologique et médical de l’oniomanie je vous invite à lire cet article.

Comment canaliser ces pulsions d’achats compulsifs en ligne pendant ?

Voici 5 conseils / pistes de réflexion.

#1 Utilisez la méthode ABC

C’est celle que j’utilise lorsque je sens que je vais acheter quelque chose de manière compulsive ou irrationnelle.

Posez-vous les 3 questions suivantes avant un achat quand vous avez un doute sur le fait qu’il soit compulsif.

  • A : Est-ce Adapté à mon besoin ?
  • B : En ai-je réellement Besoin ?
  • C : Ai-je Comparé les offres ?

#2 : Profitez du confinement pour faire des économies.

Comme évoqué dans l’article « Epargne de précaution : De combien doit elle être », cette période peut être l’occasion de faire des économies. Et même vous créer une épargne de précaution pour les mois à venir au vu de l’avenir incertain.

Toutes les choses inutiles que pouvez éviter d’acheter seront des économies en plus. A la fois pour :

  • Vos projets personnels.
  • Vous préparer à la sortie de crise qui demeure très incertaine.

On ne sait pas de quoi demain sera fait. Cette phrase n’a jamais été autant pertinente qu’en ce moment.

Peut-être nous allons tous passer en chômage partiel si le confinement dure trop longtemps ? Donc une baisse de salaire ? Comment va t-on subir la crise économique qui va découler de la crise sanitaire?

Par précaution, gardez votre argent et vos économies plutôt que de le dépenser dans des choses futiles.

#3 Limitez-vous aux achats essentiels

La crise que nous vivons est peut-être l’opportunité de repenser notre façon de consommer.

Aujourd’hui on ne peut pas aller faire du lèche vitrine pour s’acheter notre 35ème paire de chaussure couleur moutarde car elle ira bien avec ce petit haut jaune que l’on viens d’acheter.

Profitons de cette période pour méditer sur ça. Consommons différemment!

Et surtout apprenons à consommer des choses vitales et utiles pour notre bien être et notre épanouissement personnel.

Aujourd’hui la dépense vitale que l’on peut faire physiquement concerne la nourriture. supermarché. Vous pouvez compenser en vous faisant « plaisir » sur ce poste de dépense.

Par exemple en achetant de quoi cuisiner ce que vous n’avez jamais le temps de cuisiner habituellement. Si possible avec des fruits et légumes de saison 🙂

Profitez en pour tester de nouvelles recettes salées ou sucrées.

Ce sera à la fois bon pour vous occuper mais aussi pour votre santé car vous mangerez plus sain! Tout en dépensant pour des choses vitales.

#4 Evitez de trainer sur les sites de E Commerce

Je vous rassure.

En ce moment Amazon se porte très bien.

C’est un des secteurs qui profitera le plus de la crise.

Sans vouloir jeter la pierre à l’homme le plus riche de la planète, vous n’êtes pas obligé de l’enrichir encore plus avec des achats compulsifs causés par votre ennui en confinement.

Comme décrit ci-dessus limitez vous à l’essentiel même sur ces sites.

Que ce soit sur Amazon ou les autres sites en ligne.

Allez-y uniquement si vous n’avez pas le choix.

C’est-à-dire si ce que vous souhaitez n’est pas dans les supermarchés proches de la maison et si c’est indispensable à votre équilibre pendant le confinement.

Si ce sont des achats vous permettant de vous épanouir, de développer votre créativité ou qui vous permettent d’avancer sur vos projets c’est évidemment important.

Si vous considérez que c’est un investissement sur vous, ce n’est pas un achat compulsif. Au contraire, faites le !

#5 Comparez avant de faire un achat compulsif

Comme explicité plus en détail dans l’article « Economiser avec la concurrence», avant de vous précipiter en faisant un achat compulsif, prenez le temps de comparer.

Cela peut être fait simplement en faisant un tour sur internet rapidement avec votre smartphone ou votre ordinateur.

Nous sommes confinés à la maison donc théoriquement on a beaucoup plus de temps que d’habitude.

On a donc une raison de plus de ne pas faire d’achats compulsifs et de prendre le temps de comparer avant d’acheter et de se poser les bonnes questions.

Pensez à tout ce qui se fait d’occasion maintenant, aux plateformes qui privilégient les échanges entre particulier comme Vinted, leboncoin , Geev etc…

Voilà ! J’espère que cet article vous a plus ou du moins vous aura aider à méditer sur la question des achats compulsifs.

Si vous avez aimé l’article n’hésitez pas à le partager à vos proches.

Si vous voulez profiter de cette période de confinement pour faire une évaluation de votre situation budgétaire je vous offre le premier RDV téléphonique gratuit.


Prendre RDV