online-shopping

Les achats compulsifs , aussi appelé “oniomanie” sont une vraie plaie pour la gestion de notre budget.

En cette période de confinement, ils peuvent vite devenir un passe temps dangereux.

Si vous ne travaillez pas dans un secteur essentiel à la nation (santé, alimentation, transport de marchandises etc…), vous êtes certainement confinés à la maison.

Si vous êtes en télétravail, vous avez certainement de quoi vous occuper la journée mais sinon vous pouvez vite tourner en rond. Un des potentiels passe temps peut facilement devenir les achats compulsifs sur internet.

Les achats compulsifs sont déjà un problème en temps normal.

Et en ces temps-ci, ils peuvent clairement s’avérer problématique car ils libèrent en nous de la dopamine (hormone de la récompense) donc nous aide à nous rendre bien ou mieux sur le moment. Si vous voulez en savoir sur l’aspect psychologique et médical de l’oniomanie je vous invite à lire cet article.

Dans la mesure où nos sorties actuelles sont limitées au strict nécessaire, vous pouvez uniquement dépenser “physiquement” au supermarché.

Le reste doit être acheté en ligne.

Comment canaliser ces pulsions d’achats compulsifs en ligne pendant cette période ?

Voici 5 conseils / pistes de réflexion.

#1 Utilisez la méthode ABC .

C’est celle que j’utilise lorsque je sens que je vais acheter quelque chose de manière compulsive ou irrationnelle.

Posez-vous les 3 questions suivantes avant un achat quand vous avez un doute sur le fait qu’il soit compulsif.

  • A : Est-ce Adapté à mon besoin ?
  • B : En ai-je réellement Besoin ?
  • C : Ai-je Comparé les offres ?

#2 : Profitez du confinement pour faire des économies.

Comme évoqué dans l’article « Epargne de précaution et coronavirus », cette période peut être l’occasion de faire des économies. Et même vous créer une épargne de précaution pour les mois à venir au vu de l’avenir incertain.

Toutes les choses inutiles que pouvez éviter d’acheter seront des économies en plus. A la fois pour :

  • Vos projets personnels.
  • Vous préparer à la sortie de crise qui demeure très incertaine.

On ne sait pas de quoi demain sera fait. Cette phrase n’a jamais été autant pertinente qu’en ce moment.

Peut-être nous allons tous passer en chômage partiel si le confinement dure trop longtemps ? Donc une baisse de salaire ? Comment va t-on subir la crise économique qui va découler de la crise sanitaire?

Par précaution, gardez votre argent et vos économies plutôt que de le dépenser dans des choses futiles.

#3 Limitez-vous aux achats essentiels

La crise que nous vivons est peut-être l’opportunité de repenser notre façon de consommer.

Aujourd’hui on ne peut pas aller faire du lèche vitrine pour s’acheter notre 35ème paire de chaussure couleur moutarde car elle ira bien avec ce petit haut jaune que l’on viens d’acheter.

Profitons de cette période pour méditer sur ça. Consommons différemment!

achats compulsifs

Et surtout apprenons à consommer des choses vitales et utiles pour notre bien être et notre épanouissement personnel.

Aujourd’hui la dépense vitale que l’on peut faire physiquement concerne la nourriture. supermarché. Vous pouvez compenser en vous faisant « plaisir » sur ce poste de dépense. Par exemple en achetant de quoi cuisiner ce que vous n’avez jamais le temps de cuisiner habituellement. Si possible avec des fruits et légumes de saison 🙂

Profitez en pour tester de nouvelles recettes salées ou sucrées.

Ce sera à la fois bon pour vous occuper mais aussi pour votre santé car vous mangerez plus sain! Tout en dépensant pour des choses vitales.

#4 Evitez de trainer sur les sites de E Commerce

Je vous rassure. En ce moment Amazon se porte très bien. C’est un des secteurs qui profitera le plus de la crise. Sans vouloir jeter la pierre à l’homme le plus riche de la planète, vous n’êtes pas obligé de l’enrichir encore plus avec des achats compulsifs causés par votre ennui en confinement.

Comme décrit ci-dessus limitez vous à l’essentiel même sur ces sites.

Que ce soit sur Amazon ou les autres sites en ligne.

Allez-y uniquement si vous n’avez pas le choix.

C’est-à-dire si ce que vous souhaitez n’est pas dans les supermarchés proches de la maison et si c’est indispensable à votre équilibre pendant le confinement.

Si ce sont des achats vous permettant de vous épanouir, de développer votre créativité ou qui vous permettent d’avancer sur vos projets c’est évidemment important.

Si vous considérez que c’est un investissement sur vous, ce n’est pas un achat compulsif. Au contraire, faites le !

#5 Comparez avant de faire un achat compulsif

Comme explicité plus en détail dans l’article « Economiser avec la concurrence», avant de vous précipiter en faisant un achat compulsif, prenez le temps de comparer.

Cela peut être fait simplement en faisant un tour sur internet rapidement avec votre smartphone ou votre ordinateur.

Nous sommes confinés à la maison donc théoriquement on a beaucoup plus de temps que d’habitude.

On a donc une raison de plus de ne pas faire d’achats compulsifs et de prendre le temps de comparer avant d’acheter et de se poser les bonnes questions.

Pensez à tout ce qui se fait d’occasion maintenant, aux plateformes qui privilégient les échanges entre particulier comme Vinted, leboncoin , Geev etc…

Voilà ! J’espère que cet article vous a plus ou du moins vous aura aider à méditer sur la question des achats compulsifs.

Si vous avez aimé l’article n’hésitez pas à le partager à vos proches.

Si vous voulez profiter de cette période de confinement pour faire une évaluation de votre situation budgétaire je vous offre le premier RDV téléphonique gratuit.

Prendre un RDV téléphonique

One Comment

  1. […] l’explique l’article « Canalisez vos pulsions pendant le confinement », le simple fait de prendre conscience que c’est un achat compulsif peut nous faire réaliser […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact Us