Étiquette : coaching budgétaire

Budget bébé : 7 astuces pour limiter la casse les 6 premiers mois.

J’ai la chance de connaître la paternité depuis Novembre 2020. J’étais donc obligé de faire un article pour vous expliquer comment je fais pour maîtriser ce budget bébé.

Car je ne vous apprend rien en vous disant que l’arrivé d’un bébé change la vie !

Dans tous les sens du terme.

Le bonheur infini, les nuits plus courtes mais également vos finances personnelles

Avec ma maigre expérience de 6 mois en tant que Papa je vais vous expliquer comment j’ai fait pour réduire au maximum le budget de bébé du moins pendant cette première période

Avant tout voici quelques chiffres :

J’avais prévu initialement moment 200€ de budget bébé depuis sa naissance (Hors garde).

Dans ces 200€ j’intègre tous ce qui est équipement, hygiène, soins, document administratifs, pharmacie, habillement etc…

A ce jour nous dépensons en moyenne 100€ par mois depuis la naissance

Sachant que nous avions déjà ce budget prévu 2 mois avant la naissance (voir l’astuce n°1 :-))

J’entends souvent que certains foyers dépensent beaucoup plus par mois depuis l’arrivée de bébé.

Pour vous montrer qu’il est possible de ne pas exploser son budget avec l’arrivée d’un bébé, je vais donc vous partager mes astuces pour limiter la casse sur le budget de bébé dans les 6 premiers mois de sa vie (Hors Garde).

Pourquoi Hors Garde?

Car la garde est un budget à part entière.

Qui dépend de la situation de chacun. A la fois sur la possiblité ou non d’avoir une place en crèche.

Mais également sur le montant des aides que l’on peut recevoir.

Et cela dépend de vos revenus.

Donc toutes ces astuces ne concernent pas la garde de bébé.

Voici les 7 astuces

Pour écouter la version du podcast cliquez ci dessous

#1 Anticipez le maximum = lisser le budget de bébé

Comme je le recommande pour les charges fixes, il faut lisser un maximum les dépenses de bébé.

Pour les charges fixes classiques, il faut mensualiser le plus de charges possibles pour éviter de payer des échéances annuelles trop grosses et se retrouver dans le rouge.

Pour bébé c’est pareil.

Nous avons anticipé un maximum de dépenses en achetant 2 ou 3 mois avant les équipements manquants et essentiels afin de ne pas tout acheter lors de l’arrivé de bébé.

budget bébé

Cela nous a permis d’étaler les dépenses dans le temps et de ne pas se retrouver à débourser des centaines d’euros lorsque bébé était là.

Mais il ne faut pas non plus se précipiter… D’où l’astuce n°2.

#2 Ne vous précipitez pas

Pensez que la famille et les amis vont vous couvrir de cadeaux divers et variés et même « trop » de choses.

Etant dans une démarche minimaliste, nous avons mis uniquement l’essentiel sur la liste de naissance.

Vous allez voir que beaucoup de choses vont vous être offertes ou données même si vous ne le voulez pas.

Je ne dis pas qu’il faut être attentiste et attendre que tout nous soit offert mais n’achetez pas les choses les moins urgentes si elles sont sur votre liste de naissance par exemple.

Cela peut paraitre contradictoire avec la première astuce.

A mon sens il faut trouver le juste équilibre entre l’anticipation des choses essentielles qui ne sont pas sur la liste de naissance et ce qui risque de nous être offert.

Par exemple les choses que vous pouvez anticiper est tout le consommable.

Tel que les produits de soins et d’hygiène (couches, serum physiologique, liniment etc…) ainsi que tout ce qui n’est pas sur votre liste de naissance.

Pour le reste , ce qui est sur votre liste de naissance et qui n’est pas urgent attendez de voir si quelqu’un le prend avant de vous précipiter à l’acheter.

Car vous prenez le risque d’avoir la chose en double…Et donc de dépenser inutilement

#3 Evitez de craquer sur les vêtements

Pensez que les bébés grandissent tellement vite que vous n’aurez pas le temps de lui mettre tout ce que vous aurez reçu ou ce que vous aurez acheté.

A mon sens mieux vaut avoir le minimum de body / Pyjama dans les 3 premiers mois.

Et faire plus de lessive que d’acheter des habits pour tous les mois.

Car vous risquez de vous retrouver à ne pas pouvoir tout utiliser car bébé grandit trop vite

Je reconnais qu’on nous a prêté beaucoup de vêtement sur ces 6 premiers mois et que notre budget vêtement est clairement proche des 0€.

Donc sur ce point là, c’est peut être une chance que nous avons eu.

Mais on a même dû en refuser car on nous avait trop donné !

Mais même avec ce qu’on avait refusé il y a quasiment la moitié des habits que l’on n’avais pas pu lui mettre au vu de la vitesse à laquelle elle grandit.

Et puis honnêtement, même si c’est cool de l’habiller et de jouer à la poupée, bébé ne va pas gueuler si vous lui mettez des habits de seconde main !

Je pense que l’on aura tout le temps de lui acheter des vêtements quand elle voudra s’habiller comme elle le veut elle et à ce moment là ce sera un vrai budget !

Si personne dans votre entourage ne vous a proposé de prêt d’affaire , je vous recommande de regarder les box de vêtement pour bébé

# 4 Essayez les couches lavables

budget bébé

Le budget couche jusqu’à la propreté s’élève en moyenne à 2500€ par enfant.

De bonnes couches lavables coûtent entre 20 et 30€.

Une quinzaine de couches lavables étant suffisant il faut donc un budget initial de 400€ environ.

Vous pouvez donc économiser plus de 2000€ en passant sur des couches lavables.

Il est vrai que cela demande plus de lessive et d’organisation.

Mais avec les vomis et à la vitesse à laquelle vous devez le changer, vous ferez forcément plus de lessive.

Pour éviter d’en faire trop ce que nous faisons, c’est faire une lessive en mode « rinçage » uniquement avec les couches sales.

Et une fois le rinçage terminé, nous lançons un cycle normal en ajoutant les autres vêtements.

C’est une organisation à mettre en place d’utiliser les couches lavables mains honnêtement pour nous l’essayer d’est l’adapter.

D’une part vous réduisez considérablement le budget bébé tous les mois.

Mais vous faîtes un geste pour la planète en plus en jetant beaucoup moins !

Astuce supplémentaire : demander une partie de ces couches lavables sur la liste de naissance pour réduire un peu le budget bébé.

Ainsi, vous pourrez tester à petite dose si les couches lavables sont faîtes pour vous.

Si vous aimez ça, vous n’aurez qu’à acheter le supplément de couches lavables

# 5 Achetez d’occasion pour réduire le budget de bébé

La seconde main c’est tendance !

Profitez en surtout pour les grosses dépenses à prévoir pour bébé.

Je ne parle pas d’acheter des biberons ou des couches d’occasion mais les objets les plus chers qui ne peuvent être mis sur la liste de naissance.

Par exemple, le lit parapluie, la chaise haute, ou encore et surtout la poussette trio

Par exemple une poussette trio vendu plus de 300€ neuve peut se trouver en excellent état à moins de 100 euros sur le bon coin.

De plus, des familles n’ayant que peu de place chez elles sont pressées pour les vendre.

Vous pourrez donc négocier le prix facilement.

Faîtes tout de même attention à l’état de ces objets acheté de seconde main en les essayant bien au préalable.

#6 DIY

Si maman aime bien la couture (ou papa) , pourquoi ne pas confectionner des choses en attendant l’arrivée de bébé.

Ma femme a par exemple fait les coussins, le tapis d’éveil et quelques vêtements.

C’est moins cher et fait maison !

Vous réduirez le budget bébé et vous pourrez avoir la fierté de vous dire que vous l’avez fait vous même d’où le nom de cette astuce : Do It Yourself

#7 Intégrer un budget bébé à votre budget mensuel

Comme toutes dépenses variables importantes, il est temps de budgétiser celui de bébé également.

Au début il sera dur d’estimer le montant mais au bout de quelques semaines / mois vous pourrez facilement vous projeter et être précis sur le suivi de votre budget

Je vous conseille de prévoir large au début puis de réduire si besoin

Pensez à utiliser mon tableau de gestion de budget pour le prévoir.

#Astuce Bonus : L’allaitement

Cette astuce n’est pas mentionnée dans l’épisode de podcast et a été rajouté après.

Car si la maman peut allaiter et si elle est OK avec ça, vous ferez aussi de grosses économies sur la nourriture.

Du moins sur les 6 premiers mois.

Ma femme souhaitait un allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois et adore ça donc c’est un beau budget d’économisé.

Et en plus, le lait maternel est beaucoup plus qualitatif et nutritif pour bébé donc c’est une double bonne actions : Pour la santé de bébé et pour vos finances.

Voilà j’espère que ces astuces vous serviront pour limiter la casse du budget bébé à son arrivée !

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires quelles astuces vous utilisez pour réduire le budget bébé.

Coach financier : Comment peut il vous aider?

Avez déjà entendu parler de coach financier ?

L’idée de cet article/podcast est de démystifier ce nouveau métier trop méconnu à ce jour.

Je vais vous expliquer simplement à quoi sert un coach financier.

Et surtout comment il pourrait vous aider et dans quel cas vous pourrez en avoir besoin

Si vous préférez la version podcast, j’explique tout de vive voix pendant 10 minutes sur l’épisode 12 du podcast Mon Budget Zen ci dessous



La définition

C’est à proprement parler un coach.

Donc quelqu’un qui va vous écouter, vous guider avec bienveillance en fonction de vos objectifs de manière personnalisé.

A la différence d’un coach de vie ou d’un coach sportif, le coach financier va se concentrer sur vos problèmes budgétaires et/ou vos objectifs financiers.

Il va vous aider à atteindre des objectifs divers et variés tels que :

  • Optimiser vos finances
  • Sortir du découvert
  • Sortir de l’endettement
  • Trouver des solutions concrètes à vos difficultés financières
  • Apprendre à épargne plus
  • Aligner vos dépenses avec vos objectifs 
  • Epargner pour réaliser un projet de vie
  • Comprendre où part votre argent

Le but étant d’établir une stratégie, un plan d’action avec le coach.

Et qu’il vous accompagne pour atteindre les objectifs définis.

Le tout avec bienveillance et sans jugement

Il existe des coach financier en ligne et des coach financier à domicile.

Attention, un coach financier n’est pas un conseiller en investissement ou en placement financier. 

Pour cela il faut être agrée par l’état. 

Voici un peu plus en détail le rôle d’un conseiller financier

Qui est donc différent d’un coach financier pour particulier.

Ce que peut vous apporter concrètement le coach 

  • La mise en place d’objectifs concrets en début de coaching qui sert de fil rouge tout au long du coaching
  • Vous apprendre une méthode de gestion de budget simple  qui vous servira à vie pour maitriser vos finances
  • Diminuer votre charge mentale sur la gestion de votre budget
  • Vous aider à vous y retrouver dans la gestion de vos comptes et à automatiser la gestion de votre budget
  • Réduire vos charges fixes une à une pour maximiser votre épargne
  • Apprendre à faire des économies durables et permettre de les réorienter vers des choses qui vous font plaisir
  • A mettre en place une stratégie d’épargne concrète et simple pour réaliser vos projets de vie.
  • Une écoute et de la bienveillance sur votre situation financière actuelle sans jugement

coach financier

Pour quel profil faire appel à un coach financier?

Sans même aborder le sujet du tarif (j’en parle juste après), il faut savoir si un coaching financier serait pertinent pour vous.

Vous pourrez avoir besoin d’un coaching financier si vous :

  • Finissez tous les mois dans le rouge alors que vous avez un salaire que vous considérez correct
  • Savez pertinemment que vous faites des dépenses compulsives et vous ne savez pas vous contrôler
  • N’avez aucune méthode pour gérer vos comptes.
  • Faites la politique de l’autruche => Vous avez peur d’aller voir vos comptes pour faire face à la réalité
  • Avez cette impression de ne pas profiter correctement de votre argent et de vous priver
  • Aimerez épargner plus mais vous n’y arrivez pas
  • Avez envie de reprendre tout de zéro car vous savez que vos habitudes budgétaires sont catastrophiques
  • Avez envie d’aligner vos dépenses avec vos projets de vie et vous ne savez pas par où commencer

Si vous vous retrouvez dans une de ces situation, le coaching financier pourrait bien être fait pour vous.

En effet, c’est le rôle du coach financier de vous accompagner dans la résolution de ces problématiques. 

Vous pouvez prendre un premier RDV gratuit pour échanger sur votre situation

 

Pour quel profil il ne faut PAS FAIRE appel à un coach financier ?

J’ai eu l’occasion d’accompagner des dizaines de clients et aujourd’hui je sais que pour certaines personnes le coaching financier ne sera pas adapté.

Voici les types de profil pour lesquels je ne recommande pas le coaching financier : 

– Si vous pensez que le coach financier fera les démarches de réduction de charges fixes à votre place 

– Si vous arrivez en retard aux RDV ou que vous les annulez car il y a toujours un imprévu. Un imprévu peut se comprendre mais au bout de 3, il s’agit d’un manque de motivation et ce n’est donc pas faire pour vous

– Dans le cas où vous n’avez pas les idées claires sur votre problématique et sur l’objectif financier que vous souhaitez accomplir. En effet, en début de coaching on définit les objectifs sur le court / moyen et long terme. Si ceux ci ne sont pas clairs il est difficile pour le coach financier de vous accompagner.

– Si vous avez un gros patrimoine et que vous cherchez des conseils pour gérer votre patrimoine. Même si je suis passionné par le sujet, pour cela il faut faire appel à un conseiller financier. je peux en revanche vous accompagner pour vous lancer en bourse

Pour prendre le RDV gratuit c’est par ici

Pourquoi un coach financier pour particulier n’est pas gratuit?

Beaucoup de monde notamment en RDV téléphonique gratuit est étonné que le coaching financier soit payant.

La plupart des réactions est : « Déjà que j’ai du mal à finir le mois, je ne vais pas faire une dépense de plus pour me payer un coaching ».

L’idée de choisir un accompagnement avec un coaching financier ne doit pas être vu comme une dépense supplémentaire.

C’est un investissement sur vous même.

Un investissement pour :

  • Ne plus être stressé à la fin du mois par vos finances
  • Apprendre à gérer votre budget à VIE.
  • Reprendre le contrôle sur votre budget et savoir où part votre argent
  • Apprendre à épargner durablement pour réaliser vos projets de vie (achat de votre maison, un long voyage etc…)

Mon but en tant que coach financier est de vous faire gagner de l’argent .

Pas de vous en faire perdre.

Mon objectif est que votre investissement dans le coaching soit rentabilisé en un an maximum.

C’est à dire que l’argent que vous aurez investi dans le coaching, vous le récupérerez par les économies que vous ferez grâce à

  • La méthode de gestion de budget
  • Mes astuces pour réduire vos charges fixes et variables.
  • Au changement de mindset sur la relation à l’argent et votre façon de consommer

Si cela vous parait encore bizarre posez vous les questions suivantes :

  • Est-ce que dans ma situation actuelle et avec mes habitudes budgétaires, je peux m’en sortir tout(e) seul(e)?
  • Pour quelle raison ai-je atterri sur ce blog? 
  • Est-ce que parce que justement je recherche de l’aide dans la gestion de mes finances ?

Suivant la réponse à ces questions, vous pourrez comprendre pourquoi un coaching financier ne peut être gratuit.

Si vous souhaitez consulter les tarifs c’est par ici

Quelle est ma formation?

C’est une question qui revient souvent en RDV téléphonique gratuit

Au risque de vous décevoir, je ne suis pas « diplômé de coaching financier ou de coaching budgétaire ».

Je suis ingénieur de formation et reconverti en coach financier depuis 2 ans.

J’ai pris en main mes finances depuis 2015 et j’ai pu avec un salaire de 2200€ / mois :

  • Economiser 10 000€ par an pour me payer les frais de notaires de deux bien immobiliers et investir massivement en bourse
  • Réaliser 2 longs voyages (Un an chacun) sans avoir à travailler grâce à mes économies.
  • Epargner tous les mois au moins 30% de mon salaire.

La gestion de mes finances, ma stratégie et ma discipline m’ont permis de réaliser mes projets de vie.

A savoir voyager pendant 2 ans d’une part et acheter 2 appartements d’autre part.

Je me suis rendu compte que beaucoup de gens de mon entourage n’arrivait pas à réaliser leur projet de vie par manque de rigueur sur la gestion de leur finances personnelles

Et plus principalement par le manque d’épargne.

J’ai pu me rendre compte que ce n’est pas dû à un problème de salaire mais d’éducation financière.
Car une personne qui gagnent 10k€/mois mais qui en dépensent 11k€ sera moins serein financièrement qu’une personne au SMIC et qui a un virement automatique de 100€/mois qu’elle ne touche pas.

Certaines mauvaises habitudes budgétaires peuvent priver quiconque de réaliser des projets de vie.

Les principaux problèmes étant : 

  • Des charges fixes trop lourdes
  • Le recours au crédit conso
  • Le manque de méthode et de rigueur
  • La surconsommation ou les achats compulsifs

Alors qu’en mettant simplement en place une stratégie de gestion de budget, d’épargne et de façon de consommer, j’arrivais à réaliser mes objectifs.

J’ai donc commencer à coacher des amis à moi avec qui j’ai pu obtenir les résultats souhaités.

Des sorties de découverts, des épargne pour des projets concrets etc…

Depuis , j’ai coaché des dizaines de gens qui ont pu réalisés leur objectif financier grâce au coaching qu’il ont suivi avec moi.

Le mieux reste d’écouter le témoignage de Flore ou de Noémie qui ont suivi un coaching financier sur 3 mois.

Le témoignage de Noémie et Flore sont les preuves vivantes que le coaching financier peut vous faire repartir du bon pied sur vos finances.

Si comme Noémie, les découverts récurrents vous inquiètent de plus en plus.

Ou comme Flore, vous êtes perdu dans la gestion de vos finances et vous  souhaitez structurer tout ça et épargner plus pour vos projets, le coaching financier n’attends que vous.

Comme précisé plus haut, le coaching financier n’est pas non plus magique.

Il demande un certain investissement de votre part.

Mais également de la motivation.

Car le coach financier est là pour vous donner les outils.

Les méthodes , les stratégies et les astuces en fonction de vos problématiques et de vos objectifs

Mais pas pour faire le travail à votre place.

C’est pour cela qu’il faut prendre conscience de son problème.

Et d’être décidé à le régler.

Investir dans un coaching financier c’est s’investir en temps pour reprendre le contrôle sur ses finances.

Entre chaque RDV, il y aura un certains nombres de chose à faire de votre côté.

Soit des actions concrètes à faire pour réduire certaines dépenses.

Mais également des réflexions à porter de votre part.

Ou des discussions à avoir avec votre partenaire.

Pour être sûr d’aller dans la bonne direction pour atteindre vos objectifs.

Notre premier échange

Je propose toujours un RDV gratuit de 15 minutes pour faire connaissance.

M’assurer que vos problématique colle au coaching financier.

Et également que je souhaite travailler avec vous.

Et que vous souhaitez travailler avec moi.

Les places sont limités et cela demande beaucoup de temps de la part du coach comme de la part du coaché.

Et je veux m’assurer en discutant avec vous de vive voix, que nous soyons en phase avant de travailler ensemble pour atteindre vos objectifs financiers.

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à :

 

 

L’histoire d’une fainéante avec ses finances personnelles [Entretien]

J’ai eu le plaisir de pouvoir échanger avec Audrey , créatrice du site l’histoire dune fainéante, avec qui nous avons pu échanger sur nos thématiques très proches.

Sa thématique étant « Comment vaincre la procrastination ».

Je me suis rendu compte lors des sessions de coaching privé, qu’un frein à la reprise en main de ses finances personnelles était la procrastination pour :

  • Etablir un budget mensuel
  • Se tenir à une méthode de gestion de budget
  • Faire les démarches permettant de réduire ses charges fixes.

Voilà pourquoi je me suis permis d’approcher Audrey avec qui nous avons pu échanger sur le sujet lors d’un live Instagram réalisé mardi 16/06/2020.

Je n’ai pas pu retranscrire l’intégralité de nos échanges mais vous trouverez ci-dessous un résumé de l’interview réalisée.


Thomas :  Bonjour Audrey, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Audrey : Bonjour Thomas, je m’appelle Audrey, je suis accompagnatrice en organisation. Mon but est d’aider les femmes à s’organiser pour atteindre leurs objectifs et réaliser leurs rêves. 

Thomas : Depuis quand et pourquoi as-tu crée « L’histoire d’une fainéante » ?

Audrey : J’ai créé l’histoire d’une fainéante en Octobre 2017 quand j’ai commencé à me prendre en main pour vaincre la procrastination.

J’ai pensé que mon histoire devait certainement parler à d’autres femmes et pouvait les aider.

Thomas : Pour quelles raisons étais tu « LA » reine de la procrastination ? 

Audrey : Je procrastinais dans tous les domaines de ma vie sauf professionnel.

J’étais très organisée et réactive dans mon boulot.

Mais c’était l’anarchie totale dans mes finances, mes relations amoureuses, amicales, mon administratif… 

Et le principal était dans les finances. D’ailleurs si j’avais connu ton blog à l’époque, j’aurais certainement signé pour un accompagnement avec toi.

Thomas : Et donc, comment tu t’en es sorti ? 

Audrey : J’ai fait un travail d’introspection entre Octobre 2016 et Octobre 2017 pour comprendre pourquoi je procrastinais à ce point. D’autant que je n’avais pas toujours été comme ça.

Une fois que j’ai fait le point sur ma situation, je me suis intéressée au développement personnel pour trouver des solutions à mes différentes problématiques.

Ensuite, j’ai analysé les raisons pour lesquelles j’étais organisée au travail et pas dans ma vie personnelle. J’ai donc décidé d’utiliser toutes les méthodes d’organisation que j’utilisais dans le cadre pro, dans ma vie perso.

Et ça a finalement bien fonctionné.

A tel point que j’ai décidé de partager mon expérience avec les personnes qui ont connu ça et que je pourrais aider.

Thomas : Dans quels domaines procrastinais-tu le plus ?

Audrey : Je procrastinais de manière intensive dans la gestion de mes finances personnelles et de mon administratif. 

C’était vraiment compliqué. J’étais dans un cercle vicieux concernant les démarches administratives que je ne voulais pas traiter et il était vraiment temps pour moi de reprendre le contrôle.

l'histoire d'une fainéante

Thomas : Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui est perdu dans la gestion de ses finances? Et qui n’agit pas par procrastination ? 

Audrey : Je lui dirai de faire appel à un professionnel pour apprendre à le faire ou tout simplement de déléguer, même si cela a un coût. 

Il s’agit certes d’un investissement mais c’est aussi un gain de temps et d’énergie. Et il y a la garantie que le travail sera correctement fait.

A la fois car ce sera un professionnel qui aura de l’expérience dans le domaine.

Mais également car les conseils seront adaptés à sa situation.

Ce ne seront pas des conseils génériques de gestion budgétaire mais des conseils en fonction de SA situation et de SES objectifs.

Thomas : Et pour réduire ses charges fixes ? 

Audrey : Dans un premier temps, de lister TOUTES ses charges fixes. Ensuite de comparer avec les tarifs de la concurrence puis de renégocier ses contrats.

l'histoire d'une fainéante

Il est également possible de supprimer certains postes de dépenses comme l’abonnement internet à la maison.

Par exemple en utilisant les données mobiles de son abonnement téléphonique si l’on sait que l’on est peu souvent à la maison par exemple (mon cas).

Ou encore résilier un abonnement en salle de sport si l’on ne s’y rend jamais.

Thomas : Quel est ta méthode pour gérer ton budget aujourd’hui ? Ou comment as-tu réussi à reprendre le contrôle ? 

Audrey : Aujourd’hui, j’utilise un tableau Excel que j’ai trouvé sur Internet il y a 5 ans et je note TOUTES mes dépenses une fois par semaine. 

Je m’assure que mon tableau est en parfait accord avec mon compte bancaire. 

J’ai repris le contrôle quand j’ai réalisé que je gagnais bien ma vie mais que je ne voyais pas la couleur de mon argent. 

Déjà que je n’aimais pas forcément ce que je faisais, j’avais vraiment l’impression de travailler pour rien et de ne pas avancer.

Thomas : Quels sont les problèmes majeurs qu’ont les personnes qui viennent te voir ou te suivent ? 

Audrey : Elles ont des projets mais n’osent pas croire qu’il est possible de les réaliser. Elles ont envie de se bouger mais ne savent pas comment procéder donc procrastinent et culpabilisent. 

Thomas : Et si tu avais un message à faire passer à ceux qui nous regarde et qui sont angoissés par leur procrastination lequel serait-il ?

Audrey : Je leur dirai que procrastiner n’est pas une fatalité. Et qu’à moins de souffrir d’une pathologie telle que l’apathie, il est possible de vaincre la procrastination. Ou au moins de procrastiner de manière intelligente.

La première chose à faire est de se demander POURQUOI on procrastine.

Il est ensuite beaucoup plus simple de trouver des solutions adaptées.

l'histoire d'une fainéante

Thomas : Pour terminer cette interview peux-tu nous dire les services que tu proposes sur ton site? Et nous parler de ton actualité?

Audrey : Sur mon site, je ne propose rien pour l’instant. 

J’avais décidé d’axer mon année sur l’organisation d’ateliers en présentiel mais avec le confinement mes projets sont quelques peu décalés. 

J’espère tout de même pouvoir organiser mes prochains ateliers en Août, Septembre et Décembre !

Je lance également un e-book le 1er Juillet. Il est destiné aux femmes qui ne trouvent pas leur voie ou ne savent pas comment réaliser leur projet, à faire le premier pas pour passer à l’action.

Ensuite, mi-Juillet, j’organise un atelier avec Méaïvis CEPRIKA-GIBERNE une investisseuse et auteure en intelligence financière. 

Thomas : Merci infiniment pour cet échange Audrey !

Je vous encourage fortement à aller sur le site l’histoire d’une fainéante voir les chroniques d’audrey ou encore ses conseils et astuces.

Si vous souhaitez faire le point sur vos finances personnelles, j’offre le premier RDV de coaching budgétaire

Comment rembourser toutes vos dettes en 6 étapes?

Pour rembourser toutes vos dettes, vous avez 2 solutions:

  • Le rachat de crédit que vous pouvez découvrir ici
  • La méthode Boule de neige que je vous présente ci dessous

La méthode que je vais présenter n’est pas un produit miracle qui fonctionne tout seul juste en la lisant. Il faudra faire les actions une par une.

Mais c’est une méthode qui a fait ses preuves si vous êtes motivé.

J’ai nommé : La méthode Snowball  

J’avais déjà abordé le sujet de l’endettement dans l’article « 7 étapes pour sortir de l’endettement » qui reprenait les principes généraux pour sortir de l’endettement à vie.

J’ai adapté le sujet sur la base des travaux de Dave Ramsey sur le mode de vie Français.

Sur cet article je vais développer le fond du problème qui se trouve être l’étape 2 du plan d’action en 7 étapes de Dave Ramsey.

Celle qui explique comment rembourser ses dettes et ses crédits de consommation.

On ne parlera donc pas ici de crédit immobilier ni d’épargne de précaution.

Cette méthode pour rembourser toutes ses dettes est aussi appelé « Snowball», boule de neige en Français et vous aller comprendre pourquoi ensuite.

Voici la stratégie à mettre en place en 6 étapes claires et concises avec un exemple chiffré à l’appui

#1 : Listez toutes vos dettes à rembourser

Exercice basique mais essentielles pour démarrer correctement.

Même s’il faut se faire un peu violence si vous avez l’habitude de faire l’autruche sur la gestion de vos comptes.

Dans tous les cas, si vous êtes dans une démarche de reprise en main de vos finances personnelles je vous recommande de commencer par lister toutes vos charges fixes.

Pour cela, vous pouvez utiliser mon tableau de gestion de budget (téléchargeable gratuitement).

Si vous listez vos charges fixes, vos crédit à la consommation apparaîtront automatiquement.

Si vous avez vraiment la flemme de lister vos charges fixes, listez juste tous vos crédits du moment en distinguant pour chaque crédit :

  • Le montant restant à rembourser
  • La mensualité de chaque crédit

Voici un exemple chiffré pour mieux comprendre. Nous allons utiliser cet exemple tout le long de l’article

Natalie MBZ a 4 crédits en cours :

  • Crédit voiture : 6000€ restant à rembourser / Mensualité de 220€
  • Crédit Frigo : 800€ restant à rembourser / Mensualité de 80€
  • Prêt étudiant : 3400€ restant à rembourser / Mensualité de 150€
  • Crédit Lave linge : 350€ restant à rembourser / Mensualité de 40€

#2 Triez vos crédits par ordre croissant

Vous aller commencer par trier tous vos crédits du plus petit montant restant à rembourser au plus grand (et non par rapport au montant de la mensualité)

Pour continuer sur notre exemple, voici ce que ça donnerait :

  • Crédit pour Lave linge : 350€ restant à rembourser / Mensualité de 40€
  • Crédit Frigo : 800€ restant à rembourser / Mensualité de 120€
  • Prêt étudiant : 1200€ restant à rembourser / Mensualité de 80€
  • Crédit voiture : 6000€ restant à rembourser / Mensualité de 220€

On voit bien que le prêt étudiant a une mensualité plus faible que le frigo mais il reste moins à rembourser donc c’est pour cela qu’il passe en priorité.

L’objectif est de pouvoir rembourser ses dettes au fur et à mesure au plus tôt sans tenir compte des taux d’intérêt.

Cela aura un impact psychologique et moteur beaucoup plus important que d’économiser quelque dizaines d’euros sur les taux d’intérêt en voulant tout faire à la fois.

#3 Réduisez le paiement de tous les crédits à part le plus petit

A cette étape là, il vous faudra prendre RDV chez votre banquier.

Vous lui demanderez de réduire le paiement sur chacun des crédits mis à part le plus petit crédit.

Faites donc le point avec banquier pour réduire la mensualité de chaque crédit au minimum.

Il risque de vous alerter sur les intérêts plus important que vous allez payer.

N’en tenez pas compte car vous allez peut être payer un peu plus d’intérêt et c’est le seul inconvénient de cette méthode.

En revanche, vous allez pouvoir rembourser vos crédits beaucoup plus vite avec cette méthode.

En effet, ces économies sur les autres crédits vous permettront d’affecter ces économies pour rembourser plus rapidement vos plus petits crédits et rembourser vos dettes une par une plus rapidement.

Le but étant de se concentrer sur le remboursement des crédits du plus faible au plus important sans être pris à la gorge par les autres gros crédits.

rembourser dettes

#4 Déterminez un nouveau montant exceptionnel mensuel

C’est certainement la partie la plus difficile. Car il s’agit là d’affecter une nouvelle source de revenu pour rembourser vos dettes plus rapidement en plus du surplus économisé sur les autres mensualité des autres crédits.

Pour cela vous avez plusieurs solutions :

  • Réorganiser ou repriorisez certaines de vos dépenses en l’affectant au remboursement de vos dettes.
  • Augmenter vos revenus ou trouver une autre source de revenus qui sera affecté pour rembourser vos dettes

Exemple :

  • Vous avez l’habitude de dépenser 400€ de course par mois. Vous trouvez des solutions pour réduire ce budget à 300€ par mois avec 11 astuces pour réduire le budget alimentation et vous affectez ces 100€/mois d’économies mensuelles pour rembourser vos dettes.
  • Supprimez des abonnements auxquels vous pouvez vous passer et vous réaffectez cette somme sur le montant dette.
  • Si vous souhaitez augmentez vos revenus je vous invite à lire l’article « 8 façons de gagner de l’argent ».

Quelque soit la solution que vous choisissez pour avoir ce nouveau montant exceptionnel, l’important est de savoir quel est votre objectif.

Si vous voulez de ne plus avoir de dettes, il faudra mettre toute votre énergie là-dedans.

Cela signifie : prioriser vos choix entre les dépenses essentielles et celles non essentielles à votre vie de tous les jours et votre épanouissement.

Et affecter ce que vous considérez non essentielles à votre démarche de remboursement de dettes.

Pensez que c’est un investissement pour le futur.

Car cet effort pour solder vos dettes sera pour vous une bouffée d’oxygène une fois cela terminé.

Et vous aurez par la suite de quoi vous faire vraiment plaisir avec les économies faites quand vous aurez remboursé tous vos crédits.

#5 Remboursez votre première dette

Une fois la somme affectée mensuellement pour votre plus petit crédit, vous augmenterez la mensualité de votre crédit le plus faible de cette nouvelle somme.

Dans notre exemple, imaginons que l’on ait réussi à dégager 100€ de plus par mois pour les crédits.

Donc pour le lave linge, on passera d’une mensualité de 40€ / mois à 140€ / mois.

En 3 mois maximum votre premier crédit est soldé.

#6 L’effet boule de neige – Remboursez toutes vos dettes de manière exponentielle

rembourser dettes

C’est à cette étape que le nom de la méthode Snowball prend tout son sens.

L’objectif ici est de s’attaquer au 2ème crédit.

Vous allez ajouter à la mensualité existante du 2ème crédit, la somme totale du 1er crédit.

L’exemple avec des chiffres

Le 2ème crédit était le frigo : 800€ restant à remboursé pour une mensualité de 120€.

Le crédit que vous venez de terminé avait une mensualité de 140€/mois.

Vous allez donc réaffecter la  mensualité du crédit terminé au 2ème crédit pour le solder plus vite.

On aura donc ici une mensualité de 120 + 140€ => 260€/mois.

En 3 ou 4 mois , le crédit de votre frigo sera soldé.

Et ainsi de suite .

A chaque nouveau crédit, on ajoute la mensualité totale du crédit que l’on vient de solder à la mensualité existante pour avoir cet effet boule de neige
Ainsi vous avancez de manière exponentielle pour rembourser vos dettes

Terminons avec notre exemple chiffré :

  • Pour le 3ème crédit , on augmente la mensualité de 260€ soit 80 +260€ = 340€ / mois pour solder son prêt étudiant
  • Pour le 4ème crédit on augmente la mensualité de 340€ soit 220+240 => 560€ / mois pour solder le crédit voiture.

Avantages

  • Rembourser vos dettes une par une de manière organisée et donc faire un premier pas vers la reprise en main de vos finances personnelles
  • L’impact psychologique gratifiant d’avoir des petites victoires.
  • Voir que les choses avancent et que les crédit se solde les uns après les autres plutôt que d’en avoir plusieurs en parallèle vous prendre à la gorge tous les mois
  • Rembourser plus rapidement vos dettes

Inconvénient

  • Payer plus d’intérêt sur vos crédits en réduisant les mensualités des plus gros crédit au départ

Merci d’être aller jusqu’au bout de cet article. J’espère sincèrement qu’il a pu vous convaincre à utiliser cette méthode si vous êtes concernés par le sujet.

N’hésitez à partager cet article à vos amis qui sont concernés par cette problématique.

Vous pouvez également réserver un 1er RDV de coaching privée gratuitement si vous souhaitez en discuter directement avec moi de vive voix.

Réduire sa consommation d’énergie : Le guide complet

Vous vous êtes déjà demandé comment réduire votre consommation d’énergie?

Si oui, votre logement et certaines de vos habitudes quotidiennes sont peut être extrêmement énergivores.

En plus de l’impact écologique, cela a également un impact non négligeable sur votre consommation d’énergie et donc vos factures.

Ce guide permet donc de faire une double bonne action :

Pour la planète et pour votre porte monnaie.

réduire sa consommation d'énergie

Il existe de nombreuses solutions pour réduire votre consommation d’énergie, que ce soit des réflexes à prendre au quotidien ou des petits équipements à installer.

Avant de penser à réduire votre consommation d’énergie, si vous avez des problèmes dans la gestion de votre budget, je vous invite à lire cet article qui vous décrit un plan d’action en 4 étapes pour optimiser votre budget pendant le confinement

Ce guide va dans un premier temps expliquer :

  • Comment faire le bilan sur sa consommation ?
  • Les actions à faire pour optimiser le suivi de sa consommation de manière générale.

Dans un second temps, ce guide exposera les astuces pour réduire sa consommation d’énergie pour chaque poste de consommation en distinguant :

  • D’une part les habitudes à prendre / à changer qui sont entièrement gratuites. Ce que vous pouvez débuter dès aujourd’hui pour faire des économies immédiates
  • D’autre part les achats / investissements qui permettront de réduire sa consommation d’énergie à plus ou moins long terme

#1 Etudiez votre contrat et votre type de consommation

Dans un premier temps, faites déjà le bilan de ce que vous consommez.

Connectez-vous l’espace client de votre fournisseur d’électricité et vérifiez deux choses :

  • Votre consommation en KwH à l’année
  • Votre type de tarification. Ce sera soit :
    • L’offre de Base où le tarif est le même quel que soit l’heure de la journée/nuit
    • La double tarification appelé aussi Heure pleine / Heure Creuse qui permet d’avoir un tarif réduit du Kwh d’électricité HT quand vous consommez aux heures creuses

Une fois ce constat fait, vérifiez que votre type de consommation correspond à votre type de tarification.

Par exemple, si vous êtes en HC/HP et que vous consommez plus en HP , pensez à repasser en tarif de base. A l’inverse si vous consommez plus en HC passez en double tarification.

Astuces pour profiter de la double Tarification

Si vous optez pour le tarif HC/HP, voici quelques astuces permettant d’en profiter au maximum:

  • Regardez bien quelles sont les HC déterminés par votre commune car cela change  en fonction des communes
  • Placez un minuteur sur votre ballon d’eau chaude en le faisant  fonctionner uniquement sur les HC (à moins que le tableau électrique soit déjà équipé d’un contacteur pour le ballon)
  • Faites fonctionner vos appareils électriques qui consomment le plus en HC avec le départ différé (lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle etc…)

#2 Comparez les offres des fournisseurs pour réduire sa consommation d’énergie

Depuis l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence, des fournisseurs alternatifs proposent des offres à des prix souvent plus intéressants que les tarifs réglementés de l’opérateur historique EDF.

Par ailleurs, en plus d’être moins cher, la plupart des fournisseurs propose de l’énergie uniquement renouvelable.

Pour comparer les différentes offres des fournisseurs d’électricité ou tout simplement vous renseigner, vous pouvez consulter le comparateur d’UFC que choisir (indépendant).

C’est le seul comparateur gratuit que le site propose donc profitez en !

Munissez-vous dans l’idéal de votre consommation annuelle pour avoir la somme la plus précise de l’économie réalisée.

#3 Suivez votre consommation énergétique pour la réduire

Ça peut paraître anodin, mais à l’instar de la démarche sur la gestion de son budget personnel, le simple fait de prendre conscience de la valeur de ce qu’on consomme et comment on la consomme peut nous faire faire des économies.

L’idée est déjà de voir si on utilise plus l’électricité en HP ou HC.

Suivant le cas, changez votre tarification.

Attention, cela est possible seulement au bout d’un an après la souscription avec un nouveau fournisseur.

Et ensuite, le fait de suivre sa consommation mensuelle en comparant avec l’année d’avant (où l’on n’avait pas encore pris conscience de ces nouveaux gestes à appliquer) va nous encourager à continuer les petits gestes du quotidien.

En effet, en appliquant les astuces décrites dans ce document, on voit clairement avec des chiffres ce que l’on gagne.

On sera donc plus motiver à garder ses habitudes car ces économies d’énergie seront reportés sur votre facture en plus d’avoir un impact bénéfique pour la planète.

réduire sa consommation d'énergie

#4 Chauffage

Le chauffage et l’eau chaude représentent environ 75 % des dépenses d’énergie pour une famille moyenne en France.

Réduire sa consommation d’énergie lié à leur fonctionnement est donc un enjeu crucial pour diminuer le coût de votre facture et votre impact écologique.

Voilà donc pourquoi nous commencerons par détailler au maximum ces deux rubriques.

Ainsi, si vous n’allez pas au bout de l’article (il est long je sais!) vous aurez à minima le plus important.

Habitudes à prendre
  • La température idéale dans la maison est de 19°C donc pas la peine de surchauffer. Chaque degré Celsius représente une hausse de 7% sur la facture.
  • Habitude anodine à prendre : Si vous avez froid et que vous êtes en T shirt chez vous, mettez un pull avant de mettre le chauffage ! Si vous avez toujours froid avec un pull, là vous pouvez mettre le chauffage !
  • Aérez après une douche ou avoir cuisiné car l’air humide est plus long à chauffer.
  • Pour aérer efficacement la maison, ouvrez les fenêtres en grand et peu de temps (10 à 20 minutes). Car entrouvrir pendant un long moment n’aère pas efficacement et refroidit les murs durablement.
  • Mettez vos radiateurs/clim en mode régulation. Ils s’allument uniquement lorsque la température de la pièce descend/monte en dessous/au-dessus de 19°C. Par exemple 19°C pour l’hiver et 27°C pour l’été.
  • Essayez d’éviter les courants d’air en hiver car plus l’air circule dans le logement, plus nous ressentons cette sensation de froid et donc l’envie d’augmenter le chauffage.
  • Lorsque vous vous absentez plusieurs jours, inutile de chauffer la maison. Vous pouvez utiliser la position hors-gel pour faire des économies d’énergie. Si votre chauffage le permet, vous pouvez programmer une remontée de la température quelques heures avant votre retour.
  • Fermez les pièces que vous n’occupez pas. En principe, ces pièces sont moins chauffées, donc vous pouvez les laisser fermer.
Entretenez vos équipements de chauffage
  • Chaudière : Il est obligatoire de faire réviser la chaudière une fois par an. Parfois cette petite dépense fait faire de vraies économies en améliorant le rendement de votre chaudière.
  • Radiateurs : Dépoussiérez-les. Ainsi, vous exploitez au mieux la chaleur qu’ils produisent et faites de vraies économies d’énergie.
  • Chauffez uniquement le bas de la maison (si vous avez une maison!). Si vos pièces de vie sont en bas et vos chambres à l’étage, chauffez le bas de la maison et évitez de trop chauffer le haut. Si vous êtes en appartement, l’avantage d’être en étage élevé vous permet de profiter du chauffage de vos voisins du dessous.
  • Fermez la cheminée. La trappe d’aération est une entrée d’air, forcément plus froide que l’air intérieur. Pensez aussi à utiliser du bois bien sec.
  • Fermez les rideaux et volets la nuit car ils ont un effet isolant (même avec du double vitrage)
réduire sa consommation d'énergie
Equipements à acheter / Investissements

Si vous êtes propriétaire de votre logement, il y a plusieurs investissements possibles qui sont certes coûteux mais rentables.

Plus vous y resterez longtemps et plus vous rentrerez dans vos frais rapidement.

De plus, votre logement à la revente prendra de la valeur. Voici quelques exemples :

  • Changez les radiateurs et remplacez les par des plus récents qui chauffent mieux et consomment moins
  • Installez des fenêtres en double vitrage avec volet roulant (le volet roulant renforce l’isolation la nuit)
  • Refaites l’isolation des murs, du sol, du plafond
  • Isolez les combles
  • Changez la chaudière si elle a plus de 10 ans
Vous êtes locataires. il existe des solutions moins coûteuse pour réduire sa consommation d’énergie en chauffage :
  • Placez des joints en caoutchouc ou en mousse sur vos fenêtres si vous sentez l’air passer. Des fenêtres qui laissent passer l’air laissent aussi passer le chauffage vers l’extérieur (surtout pour du simple vitrage) et le mot « passoire thermique » prend tout son sens. Ce sont des joints qui sont adhésifs et très facile à poser (aucune notion de bricolage n’est nécessaire et cela cout une dizaine d’euros).
  • Attention à ne pas obturer les entrées d’air prévues sur les fenêtres même simple vitrage. Surtout si vous chauffez avec une cheminée ou poêle à mazout (création de monoxyde de carbone indolore => risque intoxication
  • Posez des films plastiques sur vos fenêtres. Surtout celles qui n’ont pas de double-vitrage
  • Posez une plaque ou une feuille réfléchissante derrière le radiateur. Surtout si vos murs sont mal isolés (ils sont froids). Posez par exemple une feuille de papier aluminium.
  • Posez des bas de porte si vous sentez passer l’air en bas de la porte d’entrée ou toute porte donnant sur l’extérieur.

#4 Ballon d’eau Chaude

De la même manière, des gestes simples permettent de réduire le coût de votre facture dû au chauffe eau de façon significative.

Habitudes à prendre
  • Mettre un minuteur sur votre ballon d’eau chaude afin qu’il ne chauffe que pendant les heures creuses (intéressant uniquement si votre tarification est en HP/HC). Sinon faites le fonctionner seulement quelques heures par jour le temps qu’il chauffe de quoi prendre le nombre de douche chaude nécessaires pour le foyer familial.
  • Si votre ballon vous le permet, réglez la température entre 55°C et 60°C. Amplement suffisant. En usine, il est souvent régler plus chaud ce qui n’est pas forcément utile.
  • Privilégiez les douches aux bains
  • Optez pour la position eau froide du robinet. Pour vous laver les mains, par exemple, pensez à laisser le mitigeur sur froid. Le temps que vous vous laviez les mains, de toute façon l’eau n’a pas le temps de chauffer.
  • Si vous êtes friand des douches chaudes (comme moi) et pour ne pas exagérer à la fois par conscience écologique que pour votre porte-monnaie, mettez un minuteur de 5 minutes avant de rentrer dans la douche. Cela vous permettra de vous rendre compte que vous dépassez la limite fixée pour ne pas trop consommer.
  • Éteignez votre chauffe-eau quand vous partez en vacances. Si vous vous absentez plusieurs jours, inutile que le chauffe-eau ne se déclenche chaque jour même avec un minuteur/contacteur. Pensez à le rallumer dès votre arrivée pour qu’il ait le temps de chauffer pour votre douche du retour qui est toujours très agréableJ.
Equipements à installer / Investissements                                                                 
  • Utilisez un pommeau de douche économique (10€)
  • Placez des éco-mousseurs sur vos robinets (2/3€)

#5 Électroménager

#5.1 Appareils de lavage

L’ensemble des appareils électroménagers liés au lavage représente 33 % de l’électricité spécifique consommée par les foyers possédant un sèche-linge en plus de leur lave-linge et d’un lave-vaisselle. On appelle électricité spécifique, l’électricité consommé hors chauffage.

Le sèche-linge consommant à lui seul 17 % de l’électricité spécifique dépensée, Pour réduire sa facture d’électricité, il est fortement recommandé de privilégier le séchage des vêtements à l’air libre.

Habitudes à prendre
  • Lavez votre linge à basse température. Choisissez des programmes courts, entre 30° et 40°C mais évitez les lavages rapides qui consomment plus.
  • Ne faites tourner de machine que lorsque le lave-linge / lave-vaisselle est plein ou servez-vous de l’option « demi-charge » ou « capacité variable automatique » si votre équipement le permet.
  • Utilisez la fonction cycle « éco » du lave-vaisselle/lave-linge, qui permet de consommer en moyenne 25 % de moins d’électricité.
  • Si vous êtes en HC/HP, utilisez toutes ces machines au maximum en HC/HP. Si vous travaillez pendant ces horaires vous pouvez les réaliser avec le mode différé de l’appareil.
  • Nettoyez les filtres et joints régulièrement
  • Séchez le linge à l’air libre
  • Si vous ne pouvez pas vous passer du sèche-linge, préférez un appareil doté d’une sonde d’humidité qui s’arrêtera ou se mettra en veille automatiquement dès le séchage terminé.
  • Essorez votre linge avant de le mettre dans la machine ;
  • Ne faites tourner votre sèche-linge que quand il est plein.
Equipements à installer / Investissements                                                                  
  • Remplacer   les    appareils    électroménagers    anciens    par   des nouveaux,             de catégorie A+++
  • Pour les sèches linges, préférez les modèles à évacuation à ceux à condensation, qui consomment 10 à 20 % de plus.

#5.2 Appareils de Froid

Habitudes à prendre                                                                                                   
  • Evitez de mettre des aliments chauds dans le frigo ou le congélateur, car ils consommeront plus d’énergie pour se refroidir. Attendez que la nourriture arrive à température ambiante avant de la mettre au réfrigérateur
  • Pour refroidir une bière plus rapidement, enveloppez la d’un sopalin humide et placez la au frigo. Pas besoin de baisser la température du thermostat !
  • Si votre logement le permet, branchez le congélateur dans un endroit frais, comme une cave, il consommera moins d’énergie pour se maintenir à température. Le réfrigérateur n’a pas le même besoin et n’a pas été conçu pareil, donc laissez-le dans la cuisine !
  • Evitez de placer ces appareils près d’une source de chaleur (radiateur, four, plaque, fenêtre ensoleillé) car ils auront tendance à plus consommer pour se refroidir.
  • Laissez de la place derrière et au-dessus pour que l’air circule normalement
  • Evitez de placer des aliments chauds, liquides ou légumes non couvert pour éviter l’évaporation qui favorisera l’accumulation de givre
  • Dégivrez le frigo, car la glace est isolante et empêche donc de refroidir correctement entraînant une surconsommation. Une couche de givre dépassant 3 mm augmente en effet la consommation de vos appareils de près de 30 %. Ce réflexe permet d’économiser environ 30 € par an pour un appareil combiné (réfrigérateur + congélateur).
  • Dépoussiérez leurs grilles arrière, nettoyez les et vérifiez que les joints de leurs portes sont propres et bien ajustés
  • Servez vous de votre réfrigérateur pour décongeler les aliments. Le froid émis par le produit congelé rafraîchira naturellement les autres aliments de votre frigo, la consommation d’électricité de l’appareil en sera donc diminuée.
Equipements à installer / Investissements                                                                 
  • Remplacez les appareils électroménagers anciens par des nouveaux, de catégorie A+++ Ils vous permettront de diminuer la consommation électrique de votre frigo jusqu’à 60 %.

#6 Réduire sa consommation d’énergie en cuisinant

La cuisson représente en moyenne 7 % des dépenses d’énergie des ménages. Pourtant, plusieurs astuces permettent de réduire sans effort sa consommation d’énergie en cuisine.

réduire sa consommation d'énergie
Habitudes à prendre
  • Pour faire bouillir de l’eau, privilégiez la bouilloire qui consomme moins d’énergie.
  • Si vous n’avez pas de bouilloire, pensez au couvercle ! Il permet à la chaleur de rester concentrée et de ne pas s’éparpiller
  • Pour réchauffer vos plats, le four à micro-ondes consommera moins qu’un four classique.
  • Pour cuire vos légumes, la cocotte-minute sera jusqu’à 60 % plus économe que les casseroles.
  • Exploitez la chaleur résiduelle des plaques et du four en continuant de chauffer vos plats après avoir été éteints.
réduire sa consommation d'énergie
Equipements à installer / Investissements

Comme pour les équipements décrits plus haut, ces conseils sont valables surtout si vous êtes propriétaire de votre logement et/ou que vous prévoyez de rester longtemps dans le logement :

  • Optez plutôt pour des plaques à induction. Les plaques à induction chauffant beaucoup plus vite, elles offrent une économie de courant d’environ 30 % par rapport aux surfaces vitrocéramiques et 50 % par rapport aux plaques classiques.
  • Si vous êtes plutôt un adepte de la cuisson au four, préférez un four à chaleur tournante permettant de cuire plusieurs plats en même temps. Un four combiné (four + micro-ondes) réduira par ailleurs votre consommation d’électricité de 66 à 75 %.

#7 Multimédias

Habitudes à prendre                                                                                                   
  • Débranchez systématiquement vos chargeurs de téléphone ou d’ordinateur portable. Ils continuent de consommer de l’électricité même si la charge est terminée et qu’ils ne sont plus reliés à un appareil.
  • Chargez votre portable en mode avion. Cela permet de réduire l’énergie consommée pendant la charge, et donc de remplir plus vite la batterie ! (Et également de se couper un peu de notre téléphone !)
  • Privilégiez la charge sur prise secteur, qui permet de recharger beaucoup plus rapidement votre téléphone
  • Evitez d’utiliser votre smartphone pendant la charge, car cela consomme plus
Equipements à installer / Investissements                                                                  
  • Optez pour un écran LCD plutôt que Plasma qui consomme plus.
  • Optez pour des imprimantes à jet d’encre plutôt que des imprimantes laser
  • Privilégiez l’utilisation d’ordinateurs portable plutôt que fixe. Ils nécessitent entre 50 et 80% de moins d’énergie.
  • Les équipements multifonctions consommeront moins que la somme des appareils qu’ils remplacent : une imprimante combinant scanner, fax et photocopieur nécessitera ainsi 50 % d’énergie en moins que l’ensemble de ces appareils pris individuellement.


réduire sa consommation d'énergie
Processed with VSCO with hb2 preset

# 8 Eclairage

De nombreux gestes simples permettent de diminuer votre consommation électrique consacrée à l’éclairage tout en conservant une luminosité optimale.

Habitudes à prendre
  • Aménagez votre intérieur de manière à profiter au maximum de la lumière naturelle. En orientant vos meubles de façon à éviter les zones d’ombres gênantes et bénéficier d’un maximum de luminosité là où vous en avez le plus besoin (bureau, plan de travail, coin lecture…), il est possible d’économiser jusqu’à une heure d’éclairage quotidien.
  • Habillez vos murs et plafonds de couleurs claires réfléchissant mieux la lumière est également une solution pour limiter le recours à l’éclairage artificiel.
Equipements à installer / Investissements                                                                  
  • Pensez à vous équiper en ampoules basse consommation. Des modèles de lampes fluocompactes (LFC) ou de lampes à LED sont maintenant adaptables à tous les types de luminaires. Vous pouvez également ajuster l’intensité lumineuse de vos ampoules selon les pièces :
    • Les pièces à vivre nécessitent entre 15 et 20 W par m2
    • Les chambres et couloirs entre 10 et 15 W par m2
    • Pour regarder la TV ou l’ordinateur 5 W sont suffisants
  • Pour une dizaine d’ampoules à incandescence, vous économiserez ainsi plus de 30 € par an. Si vous n’êtes équipé que d’ampoule basse consommation, cela représentera quand même plus de 10 € gagnés sur une année.
  • Installez des interrupteurs à minuteries pour les lieux de passage comme les couloirs et des variateurs dans les pièces de vie.

#9 Veille des appareils multimédias

C’est le poste de consommation en électricité le plus facile à réduire. Pour cela, il suffit simplement de repérer les appareils qui restent en veille.

Même éteints, vos appareils audiovisuels sont généralement encore en veille. Cet état de veille représente ainsi les 3/4 de la consommation de ces appareils !

Habitudes à prendre                                                                     

Il suffit simplement de débrancher les appareils cités ci-dessous. Pour que ce soit plus parlant, voici le prix que la veille de ces appareils nous coûte par an.

  • Téléviseur : entre 5 et 15 € / an ;
    • Lecteur DVD ou BluRay : 3 et 13 € /an ;
    • Consoles de jeu : 2 à 10 €/an
    • Ordinateur : entre 6 et 30 €/an
    • Cafetière : entre 2 et 4 € /an
    • Horloge interne Micro-Onde et Chaine Hifi : entre 3 et 20 € /an
    • Box/modem : 10 € / an

Pensez également à débrancher vos chargeurs de téléphone portable, d’ordinateur, d’appareils-photo…dès que leur charge est finie.

En effet, quand ils restent branchés, ils continuent de consommer de l’électricité et ce, même si votre appareil n’est plus branché au bout.

En cas d’absence prolongée, débranchez tous vos appareils électriques.

Éteignez l’écran de l’ordinateur si vous ne l’utilisez pas constamment. Sans être obligé d’éteindre la tour centrale, au moins coupez l’écran si vous ne travaillez pas pendant 1 h ou 2h N’utilisez pas le démarrage fast ou quick start de votre téléviseur .

Equipements à installer / Investissements
  • les multiprises avec interrupteurs : elles évitent de devoir débrancher toutes les prises une par une et vous permet de tout couper rapidement avant d’aller vous coucher ou avant de partir en Week end / Vacances.
  • les prises coupe-veille : quand vous éteignez l’appareil, la prise bloque l’arrivée du courant. Une prise de ce type coûte en moyenne 20 €.
  • les logiciels gestionnaires d’énergie : ils permettent de réduire de 40 à 60 % la consommation d’électricité de votre ordinateur. Pour un ordinateur, cela représente entre 17 et 25 € d’économies par an.

Voilà! Ce guide sur sur l’économie d’énergie est terminé.

J’espère que vous avez pu apprendre des choses et que vous pourrez mettre en place de nouvelles habitudes suite à ce que vous avez lu.

N’hésitez pas à partager cet article ou à le commenter.

Vous pouvez réserver un RDV de coaching privé si vous souhaitez faire le point sur votre situation budgétaire.

Mensualiser ses dépenses : Pourquoi est-ce primordial?

Pourquoi mensualiser ses dépenses est une des pratiques essentielles à adopter pour avoir une gestion de budget zen ?

Avant d’y répondre, posez vous les questions suivantes.

Est-ce que vous avez déjà l’impression d’avoir vécu une telle situation :

  • Recevoir une facture tous les 3 mois en vous disant « m**** ce mois-ci c’est compliqué, j’ai tel taxe à payer que j’avais oublié » 
  • « J’ai l’assurance à régler en une fois pour l’année » ou  » les charges de copropriété » trimestrielles» .
  • Et finir par vous dire : « Ce mois ci ça va être compliqué pour mettre de côté ou pour se faire plaisir » car j’avais oublié cette dépense!
mensualiser ses dépenses

Si vous avez déjà vécu une situation similaire c’est que vous n’avez certainement pas mensualisé la plupart de vos grosses dépenses annuelles.

Pour commencer sur de bonne bases sur la gestion de votre budget, la première étape est comme l’explique cet article de définir ses charges fixes. Si vous êtes dans une démarche de reprise en main de vos finances pendant le confinement, je vous invite à lire cet article qui propose un plan pour optimiser son budget en 4 jours pendant le confinement.

Même si vous gagnez plutôt bien votre vie, vous vous retrouvez quasiment tous les mois avec une taxe ou un quelconque paiement à l’échéance qui peut vous mettre dans rouge pour le mois.

De quelle dépenses s’agit -il ?  

Ce sont généralement celles qui nous demandent un paiement à l’échéance tel que

  • Les impôts (taxe foncière, habitation, etc…)
  • Charges de copropriété
  • Assurance
  • Electricité

Pourquoi mensualiser ses grosses dépenses ?

Car en les mensualisant, ces dépenses rentrent dans vos charges fixes mensuelles et vous permet d’avoir une vision plus précise sur votre reste à vivre concret du mois.

Et surtout, vous avez moins de chance d’avoir de « surprise » avec une taxe, charge ou autres grosses dépenses que vous auriez oubliées.

Vous débutez donc vos mois beaucoup plus sereinement.

Un budget vraiment zen 😊.

Attention à la « fausse astuce » !

C’est celle que j’utilisais encore il y a quelque temps.

C’est le fait de provisionner votre future dépense sur votre compte épargne

Beaucoup l’utilise en pensant bien faire.

Même si ce n’est pas « mal » de faire ça. C’est évidemment toujours mieux de ne pas anticiper la facture.

Mais en faisant comme ça vous n’avez pas clairement de vision sur votre « vrai budget mensuel ». De plus vous avez une « fausse épargne » sur votre compte. Car le mois où vous allez payer cette facture , si vous avez un imprévu, vous pouvez être induit en erreur par cette « fausse épargne » et avoir plus de mal à faire face à cet imprévu.

Voici un exemple de l’astuce de provision que j’utilisais encore il y a un an et les conclusions que j’en ai tiré.

Pour la taxe foncière, je savais que je devais payer 600€ en Septembre.

Mais je ne voulais pas mensualiser cette charge car je connaissais le montant de la taxe et la date à laquelle je devais la payer.

Donc tous les mois de septembre, je payais les 600avec mon salaire ou avec l’épargne que j’avais prévu à cet effet. Du coup ça me mettait dans le rouge tous les ans à la rentrée. 

En Septembre, c’était serrage de ceinture obligatoire

J’étais souvent forcé d’utiliser mon épargne. Je ne pouvais donc jamais me payer un truc particulier et j’étais incapable de faire face à un quelconque imprévu.

Or, en septembre on a souvent des imprévus.

Et en fait n’importe quel mois de l’année car justement l’imprévu ne peut s’anticiper.

Je me suis vite rendu compte qu’en mensualisant cette charge, je ne touchais pas à mon épargne tous les mois de septembre.

Je pouvais être capable, au contraire, de mieux épargner ou de faire face à d’autres éventuels imprévus.

Effectuez ces démarches de mensualisation au plus tôt car certains organismes comme les impôts, les syndics de copro ont un certain délai avant de prendre en compte la mensualisation.

Donc l’action faite aujourd’hui sera peut-être pris en compte uniquement l’année prochaine.

La plupart des démarches sont très faciles. Pour les impôts par exemple, en allant sur votre profil, la mensualisation se fait en 2 clics.

Pour votre syndic de copropriété un mail peut suffire.

En résumé, ce que vous devez faire :

  • Balayez toutes vos charges importantes et ponctuelles de l’année
  • Mensualisez toutes ces charges dès maintenant (dans la mesure du possible)
  • Prenez vous 2h de votre temps et enchaînez tout d’un coup. Profitez du confinement pour le faire!

J’espère que cet article a pu vous apprendre quelque chose sur la gestion de votre budget.

En espérant avoir pu vous convaincre de mensualiser vos grosses dépenses ponctuelles au cours de l’année.

Pendant la période de confinement, j’offre le premier RDV téléphonique de coaching budgétaire.

Si vous voulez faire le point sur votre situation, vos difficultés et vous donner des premiers conseils personnalisés pour améliorer la gestion de votre budget , le 1er RDV est gratuit.

Comment diminuer ses frais bancaires?

Diminuer ses frais bancaires peut paraître une astuce secondaire au vu du faible montant mensuel prélevé (en général un peu moins de 10€/mois).

Ecoutez la version Podcast

Mais avec des astuces simples, on peut économiser une centaine d’euro dans l’année.

Pour en savoir plus sur les charges fixes en général, première étape primordiale pour gérer son budget correctement, je vous invite à lire « Définir ses charges fixes mensuelles »

Nous avons tous eu au moins une fois dans notre vie une banque « traditionnelle » tel que le crédit agricole, LCL, Société générale etc…

Depuis quelques années, l’essor des banques en ligne et leur adoption massive a permis la remise en question des « frais bancaires ».

Ces frais appliqués par les banques traditionnelles sont possibles d’être supprimés avec une banque en ligne.

C’est la principale raison qui pousse beaucoup de gens à franchir le cap et tout passer sur une banque en ligne

On va voir en détail dans cet article les principaux avantages et inconvénients d’une banque en ligne.

Et surtout quelque soit votre situation, pourquoi il est plus intéressant d’ouvrir un compte en ligne pour diminuer ses frais bancaires.

Les avantages de la banque en ligne 

NB : Dans cet article je vais citer Boursorama mais les  principes et avantages généraux  s’appliquent à tout ses concurrents en tant que banque en ligne ou néobanques

Le principal avantage est plutôt simple et pleine de bon sens  =>  C’est beaucoup moins cher.  

Voici les principales économies que l’on peut faire en ayant une banque en ligne :

  • Pas de frais de compte
  • Carte bancaire gratuite
  • Pas de frais de découvert jusqu’à un certain montant (-600€ pour boursorama)
  • Possibilité d’avoir une bonne carte gratuite (Visa premier ou Ultim) sans forcément avoir de gros revenus.

Une banque traditionnelle facture en général 8€/mois pour le seul fait d’avoir un compte courant, une carte classique, et un découvert autorisé minimum.

Cela s’explique principalement car les banques traditionnelles doivent payer « leurs murs » contrairement aux banques en ligne.

Donc le simple fait de changer vers une banque en ligne vous fait gagner 8* 12 => 96€ par an.

Si on ajoute à ça les offres de parrainage (80€ pour Boursorama et plus suivant les périodes) on a une économie de 180€ sur l’année en passant avec une banque en ligne + 100€ / an.

Si vous voulez profiter de l’offre de Boursorama et gagner entre 80€ et 130€ c’est par ici

Les inconvénients de la banque en ligne

Ce sont les principaux arguments des « pro banque traditionnelles ». 

  • On ne peut pas voir son conseiller bancaire physiquement
  • On n’a pas d’interlocuteur unique

Sans faire de généralité et d’après ma propre expérience, sur les 3 banques classiques que j’ai eu dans ma vie, j’ai toujours GALERER à joindre ma conseillère car elle est soit en RDV client, en congés ou en maladie…

Diminuer ses frais bancaires

Pour la moindre demande, je dois harceler la banque et laisser plusieurs messages pour espérer un retour.

Je ne leur jette pas la pierre à tous / toutes. Car je suis persuadé qu’il y a des conseiller(e)s très compétent(e)s.

Mais il est courant que les conseiller(e)s ont à charge plus de 1000 clients.

Ce qui est à mon sens beaucoup trop pour assurer un suivi de qualité et qu’ils puissent être réactifs.

En effet, avec une banque en ligne, vous ne tomberez jamais sur la même personne et vous attendrez aussi au téléphone.

Mais j’ai pu constater avoir plus rapidement ce que je voulais avec ma banque en ligne qu’avec ma banque classique (pour 0€ / mois du coup ! )

Les néobanques

Je n’ai personnellement pas tester les néobanques.

Je sais que c’est intéressant pour les retraits et paiement à l’étranger jusqu’à un certain plafond.

Vous pouvez lire cet article très bien fait de Johan qui donne un avis complet sur la néobanque N26.

Malgré l’essor des néobanques, la sortie de la carte Visa Ultim de Boursarama à mon sens à « tuer » le marché des néobanques.

En effet, la VISA ULTIM de Boursorama a les avantages de N26 et revolut sans les inconvénients à savoir :

  • Retrait et paiement illimité à l’étranger sans frais
  • Aucune condition de revenus pour la demander contrairement à une visa premier

La seule condition pour ne pas être prélevé de 15€/pis est de faire un paiement par mois avec cette carte.

Il suffit simplement d’acheter votre baguette de pain une fois dans le mois et vous êtes tranquille.

diminuer frais bancaires

Dans quel cas garder sa banque classique peut rester intéressant ?

A mon sens,il y a un seul avantage à garder sa banque classique.

C’est dans le cas où vous avez toujours un crédit chez eux. Que ce soit à la consommation ou immobilier.

  • Si vous avez un crédit à la consommation, dans tous les cas je vous conseille de le solder au plus tôt. Ça doit faire partie de vos objectifs prioritaires pour avoir un budget ZEN.
  • Si c’est un crédit immobilier, essayez de voir avec un courtier pour le faire racheter par une autre banque (en ligne si possible) pour voir si vos mensualités peuvent diminuer. Ce qui pourrait être une raison de plus de quitter votre banque classique.

Même si vous avez un crédit, rien ne vous empêche de garder votre banque traditionnelle uniquement pour le crédit.

Dans ce cas là, vous pouvez demander de diminuer vos frais bancaires au maximum en supprimant la carte bancaire, l’autorisation de découvert etc…

Gardez uniquement le minimum de frais de compte (1€/ mois en général) permettant le paiement du crédit. Pensez juste à vous faire un virement automatique pour ne pas être à découvert évidemment !

La démarche pour changer de banque : Simplifié avec la loi mobilité bancaire

La loi de mobilité Bancaire (aussi dit Loi Macron) permet de transférer automatiquement tous les prélèvements SEPA mensuels de votre courant vers votre nouveau compte en ligne.

Même principe pour vos salaires. En théorie tout se fait automatiquement.

Précisez bien sûr à votre nouvelle banque que c’est votre devenu votre banque principale et demandez l’application de la loi Macron.

La seule démarche que vous aurez à faire est l’envoi d’un courrier en recommandé à votre banque traditionnelle. Il est nécessaire pour demander la clôture de tous vos comptes avec le transfert du solde vers le nouveau compte.

Pour vous simplifier la tache voici le modèle de lettre à envoyer.

En résumé : Comment diminuer ses frais bancaires ?

  • Si vous avez un crédit immobilier ou à la consommation
    • Gardez votre banque classique juste pour le crédit
    • Faites diminuez au maximum vos frais bancaires (1€/mois en supprimant carte et découvert autorisé)
    • Ouvrez un compte en ligne pour vos salaires et dépenses principales et appliquer la loi mobilité bancaire
  • Si vous n’avez pas de crédit 
    • Passez tout et au plus vite sur une banque en ligne avec la loi mobilité bancaire
    • Attendez 3 mois (le temps des démarches et transferts) et fermer votre compte en banque traditionnelle.

Dans les 2 cas, si vous souhaitez que je vous parraine pour un compte Boursorama, c’est par ici

Si cet article vous a plu ou appris quelque chose, je vous invite à le partager à un ami à qui vous pensez que ce pourrait être utile.

Si vous souhaitez faire un point sur votre situation financière, vous pouvez réserver un RDV de coaching privé


Prendre RDV

Définir ses charges fixes mensuelles

Quand j’ai commencé à me pencher réellement sur la gestion de budget, je me suis rendu compte que la plupart de mon entourage était incapable de définir ses charges fixes mensuelles.

Cela peut paraître évident pour certains mais ça ne l’est pas pour tout le monde et c’est normal.

Si vous êtes arrivé sur cette page, vous avez peut être des problèmes avec la gestion de votre budget personnel. Si c’est le cas, posez vous cette première question : Quelles sont mes charges fixes mensuelles?

En d’autre terme, après avoir payé le loyer, l’électricité et tous les prélèvement mensuels, combien vous reste t-il pour vivre par mois ?

Si vous n’avez pas la réponse rapide, je vous suggère de faire l’exercice qui suit.

Le but étant de savoir avec combien « on peut vivre » par mois. Sans ce nombre défini, il est difficile de savoir si on peut se faire plaisir, épargner ou au contraire si on doit se serrer la ceinture dès le début du mois.

Pour définir ses charges fixes mensuelles, l’exercice est vraiment simple.

Il consiste à ouvrir un Excel et :

  • Lister dans une colonne les noms des charges fixes
  • Lister dans la colonne juxtaposée les sommes correspondantes
  • Additionner toutes ses charges fixes 
  • Soustraire le total de ses charges fixes à son salaire

Vous savez clairement votre reste à vivre pour le mois .

Avec cette somme en tête, vous pouvez débuter le mois sereinement.

En effet, vous savez quel budget vous ne pouvez pas dépasser sur le reste de vos dépenses du mois.

Si vous avez des doutes sur la prise en compte de l’intégralité de vos charges, prenez vos 2 derniers relevés bancaires.

Et repérez quels sont les prélèvements identiques sur les 2 mois passés.

Ainsi, vous êtes sûr de ne rien oublier.

De plus, cela vous permet aussi de vous rappeler certain prélèvement automatique que vous auriez oublié et qui ne sont plus d’actualité.

C’est donc l’occasion de faire le ménage et de commencer les économies !

Pour démarrer simplement avec la gestion de budget vous pouvez commencer par télécharger mon tableau de gestion de budget gratuitement ici.

Si vous souhaitez être accompagné sur la gestion de vos finances, vous pouvez consulter les offres de Coaching personnalisé

Le premier RDV téléphonique pour faire le point sur votre situation financière est gratuit . Profitez en!